BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

IBO

Les Ibo habitent la province orientale du Nigeria. Leur nombre (approximatif et difficile à vérifier) était estimé à plus de seize millions dans les années 1990. Le pays ibo est limité, au sud, par l'océan Atlantique, et, à l'ouest, par le delta marécageux du Niger. Le relief s'élève doucement vers le nord. La province d'Owerri, au sud, est couverte de forêt, tandis qu'au nord apparaît la savane. La terre, d'une fertilité modérée, est en certains endroits surpeuplée et surcultivée. Cette étude a pour objet de donner une description purement ethnographique des Ibo traditionnels, l'aspect politique étant envisagé dans l'article nigeria.

Avant la période de colonisation, les Ibo n'étaient pas soumis à une autorité centralisée, et étaient divisés en nombreuses communautés qui n'avaient pas d'origine commune. Leurs premiers contacts avec les Européens se firent au port de Bonny, marché d'esclaves où, à la fin du xviiie siècle, on vendait annuellement 20 000 esclaves, dont 16 000 Ibo. En 1856, la première mission, envoyée par la Church Missionary Society de Londres, s'établit à Onitsha, ainsi qu'un poste commercial.

L'unité des Ibo se fondait, d'abord sur un langage propre à tous ceux qui se disaient ibo (il appartient au groupe kwa comme le Yoruba et le Bini), ensuite sur de nombreux traits culturels communs. La langue ibo est divisée en quelques dialectes régionaux, qu'on a tenté d'harmoniser en un idiome commun, l'« union ibo ».

1.  Économie et société

La subsistance était assurée par la culture, principalement de l'igname et du manioc, et secondairement du maïs et des haricots. L'huile de palme était préparée pour la vente. À cause de la mouche tsé-tsé, il y avait très peu de bétail. La pêche était peu importante et le gibier rare. Le commerce était stimulé par l'existence de monnaies locales : cauris, manilles, barres de laiton, petites pointes de fer. Les forgerons étaient réputés pour leur habileté.

L'unité sociale de base était le patrilignage exogame localisé, groupant des familles étendues. L'aîné détenait un bâton symbolisant l'autorité des ancêtres. Il était l'arbit [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  2 pages…

 

Pour citer cet article

MAQUET, « IBO  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ibo/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« IBO » est également traité dans :

GOWON YAKUBU (1934-    )

Écrit par :  Françoise BARRY

Militaire et homme politique nigérian, président de la République de 1966 à 1975… Lire la suite
MASQUES - Le masque en Afrique

Écrit par :  Annie DUPUIS

Dans le chapitre "Peuples de la forêt et du littoral de la côte de Guinée"  : …  , certains d'entre eux semi-bantous, appartient à la fois à l'Afrique occidentale et à l'Afrique centrale. Les Ibo produisent des masques à l'expression agressive et fière, la bouche entrouverte sur des dents de métal. D'un style proche, les têtes simples ou les « Janus » des Ekoï, portés en heaumes ou en cimiers, ont le visage recouvert de… Lire la suite
NIGERIA

Écrit par :  Daniel C. BACH

Dans le chapitre "L'unité nigériane menacée (1966-1970)"  : …  échoue toutefois lorsque le général Aguiyi-Ironsi, chef d'état-major des forces armées et ibo, comme la quasi-totalité des putschistes, prend la tête d'un contrecoup d'État et négocie la reddition des mutins. Sa popularité initiale subit une érosion rapide du fait de son refus de traduire les putschistes devant les tribunaux, mais aussi et surtout… Lire la suite
OJUKWU ODUMEGWU (1933-2011)

Écrit par :  E.U.

Ikemba Chukwuemeka Odumegwu Ojukwu naît le 4 novembre 1933 à Nnewi (sud-est du Nigeria), dans une famille de riches négociants ibo. Diplômé d'Oxford en 1955, il rentre au pays et sert dans l'administration avant de rejoindre l'armée à l'âge de vingt-cinq ans. Il y gravit rapidement les échelons… Lire la suite
TRIBALISME

Écrit par :  Jean COPANS

Dans le chapitre "Les luttes sociales"  : …  . C'est le processus colonial qui, par la scolarisation massive des Ibo, est à l'origine des particularités sociales et ethniques du groupe des fonctionnaires et des militaires. Les élites politiques haoussa n'avaient pas le pouvoir et la prééminence politique correspondant à leur place économique dans la… Lire la suite

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.