BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

GORILLE

Le plus grand des Primates vivant sur notre planète, possédant un pelage brun noir et fréquentant les forêts denses de l'ouest et du centre de l'Afrique. Classe : Mammifères ; ordre : Primates ; famille : Hominidés ; effectifs : 50 000.

Les gorilles (Gorilla gorilla), représentés par trois sous-espèces, sont caractérisés par une silhouette puissante, un tronc court et large, des membres antérieurs musclés plus longs que les membres postérieurs. Ils sont dépourvus de queue ; leur tête massive est surmontée d'arcades sourcilières saillantes et d'une crête chez le mâle dont le front est bas. Leur denture est impressionnante et les muscles de leur mâchoire très puissants.

Leur taille et leur poids varient en fonction du sexe. Le mâle mesure de 1,70 à 1,90 mètre de hauteur et pèse de 150 à 250 kilogrammes ; la femelle, nettement plus petite, de 1,40 à 1,50 mètre de hauteur et de 70 à 110 kilogrammes. L'espérance de vie est de trente à trente-cinq ans dans leur milieu naturel et de cinquante ans en captivité.

Sociaux, diurnes et terrestres, les gorilles parcourent de 1 à 2 kilomètres par jour en petits groupes (un mâle adulte, trois ou quatre femelles, deux ou trois jeunes dont un mâle adolescent), pour rechercher les feuilles, les baies, les pousses, les tiges, les racines et les écorces qu'ils mangent en grande quantité. Peu agressifs, les groupes couvrent des territoires de 10 à 40 kilomètres carrés qui se chevauchent. Leur système de communication est fondé sur des attitudes (grattages, épouillages et mimiques du visage peu affirmées), des grognements, voire des aboiements. Pacifiques, ils vivent sans véritables rixes. Les femelles, une fois subadultes, changent souvent de clan.

Il n'y a pas de saison de reproduction marquée. Les accouplements sont discrets et tendres. Les femelles atteignent la maturité sexuelle vers l'âge de huit ans. Après huit mois et demi de gestation, un petit naît (très rarement deux) au sein du groupe, pesant près de 1,50 kilogramme. La mère, qui doit l'aider à téter au départ, va le [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

 

Pour citer cet article

Marie-Claude BOMSEL, « GORILLE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gorille/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« GORILLE » est également traité dans :

CHORORAPITHECUS

Écrit par :  Brigitte SENUT

Gorilla gorilla, ressemblent, par la présence de crêtes marquées, à celles des gorilles qui se nourrissent généralement de plantes fibreuses qu'ils déchirent, mais leurs tubercules sont moins élevés et placés plutôt en périphérie. Le cingulum (bourrelet d'émail) est plus faible et les molaires (à l'émail épais) un peu plus larges. Toutefois,… Lire la suite
FOSSEY DIAN (1932-1985)

Écrit par :  Amérina GUBLIN-DIQUÉLOU

a marqué l'histoire de la primatologie. Envoyée en Afrique par l'anthropologue Louis Leakey pour étudier les gorilles, elle a fait découvrir au grand public la nature paisible de ces grands singes jusqu'alors méconnus et réputés agressifs. Par une approche innovante, tranchant avec la tradition scientifique, elle a, comme Jane Goodall, choisie… Lire la suite
PALUDISME À PLASMODIUM KNOWLESI

Écrit par :  Gabriel GACHELIN

Dans le chapitre "Le passage du singe à l’homme "  : …  africaine de Plasmodium falciparum est avérée. L’analyse comparée de son ADN avec celui d’un Plasmodium de gorille, P. praefalciparum, montre que ces deux Plasmodium sont très fortement apparentés. L’hypothèse retenue postule le passage du Plasmodium du gorille à l’homme. On… Lire la suite
PRIMATES

Écrit par :  Bertrand L. DEPUTTE

Dans le chapitre "Sauvegarde des espèces"  : …  à maturité sexuelle. Elles s'accompagnent souvent d'un suivi génétique des populations. De tels travaux sont notamment menés sur le gorille de plaine (Gorilla gorilla gorilla) en République démocratique du Congo, aux confins du Gabon, sur des sites particuliers que sont des clairières salifères (Gatti et al., 2004 ; Levréro et… Lire la suite
PRIMATES FOSSILES

Écrit par :  Denis GERAADS

Dans le chapitre "Hominidae"  : …  Naguère, on pensait que les Grands Singes, Orang-outan, Gorille et Chimpanzé, formaient un ensemble naturel, appelé Pongidés (d'après Pongo, l'Orang-outan), séparé de la lignée humaine depuis une époque variant suivant les auteurs entre le Miocène supérieur (10 Ma) et l'Éocène (50 Ma). Les données de la biologie moléculaire sont… Lire la suite

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.