BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

GASSIOT-TALABOT GÉRALD (1929-2002)

Gérald Gassiot-Talabot, né à Alger le 13 novembre 1929, est mort à Paris le 13 juin 2002 ayant accompli une double et brillante carrière. Éditeur imaginatif (il fut notamment l'inventeur du Guide du Routard lorsqu'il dirigeait les Guides bleus chez Hachette) et critique d'art capable d'imprimer sa marque à l'histoire (il fut le concepteur de la Figuration narrative), Gérald Gassiot-Talabot fut aussi co-fondateur de la revue OPUS International en 1967 pour continuer le combat qu'il menait sur la scène artistique depuis le début des années 1960. Il s'agissait prioritairement pour lui de la défense de l'artiste engagé, qui devait préserver « le droit privilégié de regarder sans complaisance ce qui se fait sous ses yeux » (OPUS, no 3, octobre 1967). C'était écrit à propos du fameux Mural de La Havane, après un voyage à Cuba, au moment où culminait le prestige de Fidel Castro parmi toutes les intelligentsia du monde. Mais Gassiot-Talabot discernait bien, déjà, les dangers de l'adhésion aveugle des artistes à tout mouvement politique, fût-il révolutionnaire : la fonction critique de l'art ne saurait, selon lui, rien épargner.

C'est ce qui explique que la Figuration narrative, née en 1965 avec l'exposition organisée par lui, galerie Creuze à Paris, sous le titre La Figuration narrative dans l'art contemporain, n'ait jamais pris la forme d'un groupe d'artistes adhérant à une théorie, ni même l'apparence d'une tendance plastique. « La Figuration narrative n'est pas une tendance plastique, déclara Gérald Gassiot-Talabot en 1967, elle ne se caractérise pas non plus par une philosophie commune, par une attitude semblable en face du monde. »

Les peintres qui se reconnaissaient dans son combat, ceux qu'il invitait aux expositions qu'il organisait et à propos de qui il écrivait volontiers, étaient tous des individualistes, des artistes critiques qui effectivement « n'épargnaient rien », au moins jusqu'à la fin des années 1970. Parmi les plus proches de Gassiot-Talabot, il faut citer au premier rang Bernard Rancillac et

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

 

Pour citer cet article

CHALUMEAU, « GASSIOT-TALABOT GÉRALD - (1929-2002)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerald-gassiot-talabot/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« GASSIOT-TALABOT GÉRALD (1929-2002) » est également traité dans :

FIGURATION NARRATIVE, Paris 1960-1972 (exposition)

Écrit par :  Anne TRONCHE

était moins la théorie extrêmement subtile pour définir une représentation figurée dans la durée, élaborée par le critique d'art Gérald Gassiot-Talabot, qu'un état d'esprit nourri des principes de l'insolence, de la subversion politique et de l'ironie face à tous les pouvoirs en place. Cette communauté artistique, qui s'empara de la culture des… Lire la suite

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.