BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

TOMBALBAYE FRANÇOIS (1918-1975)

Premier président de la République du Tchad, François Tombalbaye, qui a remplacé en 1973, son prénom chrétien par celui de N'Garta (« le vrai chef »), a exercé le pouvoir, d'une manière de plus en plus autoritaire et arbitraire, depuis l'indépendance de son pays (11 août 1960) jusqu'à sa mort.

François Tombalbaye est né à Bessada, près de Koumra, au cœur du pays des Sara, principale ethnie du sud du Tchad. Les Sara, qui sont ou chrétiens ou animistes, monopolisent les postes administratifs et peuvent être considérés comme les véritables maîtres du pays ; il en résulte un très vif mécontentement parmi les populations musulmanes du Nord et du Centre, qui sont entrées en rébellion en 1965. Tombalbaye est, quant à lui, protestant. Instituteur, de 1942 à 1947, et militant syndicaliste, il travaille à forger l'unité nationale, non sans prendre conscience des difficultés de cette tâche. Mais le trait dominant de son caractère, une irrépressible soif de pouvoir, l'a conduit à sa perte, aussi inéluctablement que dans une tragédie grecque. Ce politicien habile devient un dictateur paranoïaque, hanté par la crainte d'être assassiné, se méfiant de ses amis, les jetant en prison, usant de la torture et du meurtre, traitant ses ministres comme des laquais ou des bouffons.

En 1947, Tombalbaye participe à la fondation du Parti progressiste tchadien (P.P.T.), section locale du Rassemblement démocratique africain (R.D.A.). Il est successivement conseiller territorial du Moyen-Chari en 1952, vice-président du Grand Conseil de l'Afrique-Équatoriale française en 1957, président du Conseil des ministres en 1959 et, enfin, à l'issue des négociations avec la France, qu'il a conduites et qui aboutissent à l'indépendance du Tchad, il est élu président de la République le 12 août 1960. En 1962, l'Assemblée est dissoute, de nouvelles élections donnent la majorité au P.P.T., et Tombalbaye cumule les fonctions de chef de l'État et de chef du gouvernement. Il a pour tâche essentielle le maintien [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

 

Pour citer cet article

Raymond MORINEAU, « TOMBALBAYE FRANÇOIS - (1918-1975)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-tombalbaye/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« TOMBALBAYE FRANÇOIS (1918-1975) » est également traité dans :

TCHAD

Écrit par :  Marielle DEBOSUniversalisJean-Pierre MAGNANTRoland POURTIER

Dans le chapitre "L'époque coloniale"  : …  entre le Parti progressiste tchadien (P.P.T.), section du Rassemblement démocratique africain de Gabriel Lisette et François Tombalbaye, et l'Union démocratique tchadienne (U.D.T.) de Sahoulba, Jean-Baptiste et Djibrine Khérallah, et, à partir de 1952, le Mouvement socialiste africain (M.S.A.) de Ahmed Koulamallah. Le P.P.T., indépendantiste à l'… Lire la suite

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.