BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

CONSOMMATION Critiques de la consommation

Les critiques de la consommation peuvent être classées d'après différents principes. Selon que l'on prête, ou non, un sens historique précis à la notion de consommation, on distinguera entre des critiques intemporelles et celles qui ont été engendrées par le développement du capitalisme. Selon la portée que l'on attache au mot de critique, on distinguera des critiques plutôt pratiques, liées à l'usage de biens déterminés, ou des critiques plutôt théoriques, liées à des considérations morales, philosophiques ou politiques. Enfin, selon les conséquences sociales impliquées par les différentes critiques, on peut les répartir en principales rubriques : pragmatiques quand des remèdes sont envisageables par l'accord des parties concernées, réformistes quand les remèdes supposent une intervention de la puissance publique, radicales quand les remèdes sont jugés impossibles dans le cadre de l'ordre social existant (versions de gauche ou de droite), ou même, de tout ordre possible (versions pessimistes de critique de la « modernité »).

Pour concilier ces différents principes, on entremêlera deux modes de présentation, l'un historique et l'autre par degrés de sophistication.

1.  L'ordre injuste

La notion abstraite de consommation s'est développée à partir du xviiie siècle. Jusqu'alors, les biens pouvaient être répartis selon l'échelle des « conditions » entre deux pôles socialement marqués : celui de la « dépense », de la « gloire » pour les grands ; celui de la simple nécessité pour les pauvres. Dans des sociétés fondées sur le statut et la naissance, la production et la circulation des biens demeuraient à des niveaux sensiblement inférieurs à ceux qu'ont connu les xixe et xxe siècles, et une bonne partie de la population n'avait qu'un accès modeste au marché. L'acceptation de son sort, notamment chez les humbles, avait pour contrepartie plus ou moins tacite la rectitude et la bienfaisance de la part des détenteurs de richesse et de pouvoir. La légitimité des dominants était reco [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  3 pages…

 

Pour citer cet article

Louis PINTO, « CONSOMMATION - Critiques de la consommation  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/consommation-critiques-de-la-consommation/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« CONSOMMATION » est également traité dans :

CONSOMMATION - Vue d'ensemble

Écrit par :  Universalis

Bien que la consommation soit une notion qui s'applique à une expérience quotidienne, sa définition précise est complexe. Les conventions de la comptabilité nationale distinguent les consommations selon leur destination (consommations intermédiaires et consommations finales) et selon les agents économiques qui en sont responsables (consommation… Lire la suite
CONSOMMATION - Dépenses de consommation

Écrit par :  Nicolas HERPINDaniel VERGER

La consommation des ménages représente, pour la France, environ 60 p. 100 du produit intérieur brut, près du double des exportations et plus de trois fois le montant des investissements. C'est donc essentiellement elle qui contribue à la croissance de moyen terme. Elle sert, en outre, d'assiette à la plus grande partie des ressources fiscales… Lire la suite
CONSOMMATION - Comportement du consommateur

Écrit par :  Bernard DUBOISMarc VANHUELE

Par « comportement du consommateur », on entend l'ensemble des comportements qui se rapportent à l'acquisition de biens et services, pas seulement l'acte d'achat en lui-même mais également les comportements qui précèdent l'acquisition, le choix même, l'utilisation des biens et services achetés et l'abandon éventuel de ces produits. La consommation… Lire la suite
CONSOMMATION - Droit de la consommation

Écrit par :  Gaëlle PATETTA

Selon une acception commune, le droit de la consommation désigne l'ensemble des normes, règles et instruments visant à assurer la protection et à accroître le rôle du citoyen dans tous les actes où il exerce sa faculté d'acquérir et de consommer des biens. La prise de conscience, dans le monde développé, de la nécessité de protéger les… Lire la suite
ACHAT POUVOIR D'

Écrit par :  Stéfan LOLLIVIER

Dans le chapitre "L'indice des prix à la consommation"  : …  du pouvoir d'achat fait intervenir les ressources, objet de la discussion précédente, mais également au dénominateur les prix des dépenses de consommation. L'outil de référence pour mesurer l'augmentation de ceux-ci est l'indice des prix à la consommation (I.P.C.). Depuis le début des années 2000 (et notamment depuis le passage à l'… Lire la suite
ACIER - Économie

Écrit par :  Franco MANNATO

Dans le chapitre "La consommation apparente d'acier"  : …  La consommation d'acier recouvre différentes notions plus ou moins aisées à traduire en chiffres. La consommation apparente d'acier est la somme de la production d'acier et des échanges nets d'acier (importations moins exportations). Les données exploitables sont, pour la production, les volumes de production d'acier brut et, pour les échanges, les… Lire la suite
ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - L'économie allemande depuis la réunification

Écrit par :  Hans BRODERSEN

Dans le chapitre "Enracinement d'une misère sociale"  : …  ou l'Italie, la demande intérieure allemande a été faible lors de la période 2000-2008. La consommation privée et publique représentait 77,2 p. 100 du P.I.B., contre 79,3 p. 100 dans les deux autres pays. Encore plus sensible était le décalage en matière d'investissement : il représentait 20,7 p. 100 des P.I.B. français et italien, contre 17,8 p.… Lire la suite
LES ANNÉES POP 1956-1968 (exposition)

Écrit par :  Hervé VANEL

séparait encore galerie et commerce, commerçant et artiste et, finalement, objet d'art et produit de consommation. Depuis lors, ce nouvel évangile de la consommation de masse s'est propagé jusqu'à nous pour imprégner l'exposition Les Années pop 1956-1968, qui s'est tenue du 15 mars au 2 juillet 2001 au Centre Georges-Pompidou… Lire la suite
ART (Aspects esthétiques) - Le beau

Écrit par :  Yves MICHAUD

Dans le chapitre " Le retour du beau"  : …  se limiter au monde de l'art, mais bien, comme c'était le cas dans l'Antiquité et au Moyen Âge, de prendre en compte le monde tel qu'il est aujourd'hui produit, perçu et consommé. C'est affaire ici tout à la fois de culture, de technologie et d'économie. Avançons que ce monde est façonné par une technologie, une économie et une culture de la beauté… Lire la suite
AUTOFINANCEMENT

Écrit par :  Geneviève CAUSSE

Dans le chapitre "Le bien-fondé de l'autofinancement"  : …  selon lequel tous les fonds investis ont été épargnés préalablement, et où le financement des investissements n'interfère pas avec la distribution des revenus, on a pu dire que l'autofinancement, épargne forcée, affectait sensiblement la distribution et pesait notamment sur les consommateurs et sur les salariés des entreprises qui le pratiquent… Lire la suite
BESOIN, sociologie

Écrit par :  Michel LALLEMENT

longtemps, cependant, les sociologues se défient des approches universelles des besoins. Ils leur préfèrent des études empiriques sur la consommation, dont un des intérêts est de montrer que la « loi d’Engel » (en vertu de laquelle la part relative des dépenses alimentaires et d’habillement diminue quand le revenu augmente) n’est pas valide… Lire la suite
BOYCOTTAGE

Écrit par :  UniversalisBerthold GOLDMAN

Dans le chapitre "Le boycottage par les citoyens et consommateurs"  : …  politique et morale pour changer leurs comportements et exercer une pression extérieure au conflit. Moyen de lutte politique interne, le boycott gagne ainsi le terrain de la consommation mondiale, non plus réduite à l'arbitrage du rapport qualité/prix, mais entendue dans toutes ses implications à la fois politiques, morales, environnementales… Lire la suite
CAPITALISME - Sociologie

Écrit par :  Michel LALLEMENT

Dans le chapitre " Un siècle de métamorphoses"  : …  les difficultés anciennes en tirant vigueur d'une synergie inédite entre production et consommation de masse. Au cours des Trente Glorieuses, le marché des biens durables bénéficie à la fois des économies d'échelle qu'autorise la production en grande série et de l'augmentation du pouvoir d'achat des ménages. En France, la… Lire la suite
CHANGE - Les théories du change

Écrit par :  Hélène RAYMOND-FEINGOLD

Dans le chapitre "Le taux de change réel naturel (Natrex)"  : …  consommation, taux d'intérêt), mais aussi du stock de capital et de la dette extérieure. À cet horizon de moyen terme, une augmentation de la consommation engendre une baisse du différentiel entre l'investissement et l'épargne, financée par une augmentation des entrées nettes de capitaux, c'est-à-dire par une hausse de l'endettement extérieur net.… Lire la suite
COMMUNISME - Histoire économique des pays communistes

Écrit par :  Marie LAVIGNE

Dans le chapitre "Croissance socialiste et niveau de vie"  : …  socialisme est allé de pair, en U.R.S.S. et en Europe de l'Est, avec la mise en place de structures dirigistes de consommation, privilégiant la satisfaction de besoins élémentaires (la nourriture, le logement, des services de base comme la santé ou l'éducation) à faibles coûts pour les consommateurs, d'où une pénurie chronique de ces biens et… Lire la suite
COMPTABILITÉ NATIONALE

Écrit par :  Marc PÉNIN

Dans le chapitre "Les emplois de produits : consommation intermédiaire, consommation finale, formation brute de capital, exportations"  : …  La valeur des biens et services utilisés pour la satisfaction directe des besoins humains, tant individuels que collectifs constitue la consommation finale effective (C.F.E.). Les sociétés n'ont donc pas de consommation finale. La C.F.E. des ménages est constituée en grande partie de produits dont ils supportent le coût , mais également de biens et… Lire la suite
CONSOMMATION RESPONSABLE

Écrit par :  Jean-Pierre SICARD

l'Europe du Nord ou la Suisse exprimant de leur côté des comportements sensibles à une consommation alternative (verte ou solidaire). En France, de nombreuses enquêtes et études, qu'il s'agisse de recherches sociologiques ou d'approches marketing, témoignent d'une évolution significative. Quelques ordres de grandeur la résument : environ un… Lire la suite
COOPÉRATIVES

Écrit par :  Denis CLERC

Dans le chapitre "La coopération et son esprit"  : …  différente selon les pays ou les moments, mais elle a toujours été revendiquée fortement. Ainsi, en France, la Fédération nationale des coopératives de consommation avait créé un Laboratoire d'analyses coopératif (il a disparu en même temps que la Fédération, au début des années 1980) qui a été une des bases du mouvement consumériste. En Grande-… Lire la suite
CRÉDIT

Écrit par :  Jean-Jacques BURGARD

Dans le chapitre "Les crédits aux particuliers"  : …  Le crédit à la consommation, qu'il vaut mieux appeler, comme la Banque de France, « crédits de trésorerie aux particuliers », revêt des formes très différentes. La plus traditionnelle est le financement d'achats à tempérament, qui permet à la fois l'encaissement immédiat du prix par le vendeur et le paiement par versements… Lire la suite
CRISE DES SUBPRIMES

Écrit par :  Dominique PLIHON

Dans le chapitre "Les racines sociales de la crise"  : …  dont la dépense est passée de 60 p. 100 à 70 p. 100 du P.I.B., ont joué le rôle de « consommateurs en dernier ressort » de l'économie mondiale. La progression soutenue de la consommation américaine a en effet tiré la croissance mondiale depuis le début des années 2000, ce dont ont largement profité les pays émergents, Chine en tête. Or cette… Lire la suite
DÉCROISSANCE

Écrit par :  Fabrice FLIPO

Dans le chapitre "Sources théoriques de la décroissance"  : …  des sociétés industrielles est soumis à des injonctions contradictoires, par exemple l'obligation de toujours davantage consommer pour soutenir l'économie et le souci de moins consommer pour préserver la planète. D'où des tensions importantes entre attentes et possibilités de carrière, par exemple. Ce courant estime qu'une Lire la suite
DÉSÉPARGNE

Écrit par :  P. SCHAEFER

De création récente, la désépargne désigne le fait de transformer une épargne en consommation. L'épargne peut recevoir deux affectations, et être soit placée (caisses d'épargne, acquisition de titres financiers...) soit thésaurisée. Le terme de désépargne ne concerne cependant que la première hypothèse. Dans le second cas,… Lire la suite
DESIGN

Écrit par :  Christine COLIN

Dans le chapitre "Une typologie liée la segmentation des marchés"  : …  au contraire d'une diversification totale. Quand tout est différent, rien n'est différent. La divergence est la pente naturelle de la consommation aussi sûrement qu'elle règle la nature selon Darwin. L'éclectisme du xixe siècle est sans doute la première manifestation du consumérisme. Du point de vue historique, l'éclectisme marque un retour en… Lire la suite
EAU - Les défis de l'eau

Écrit par :  Ghislain de MARSILY

Dans le chapitre "Eau potable et assainissement"  : …  La consommation des eaux de source ou minérales naturelles vendues en bouteille va sans cesse croissant : elle est actuellement de l'ordre de 130 l/habitant par an en France, plus en Italie et en Allemagne, beaucoup moins dans les pays anglo-saxons. En Europe, elle se justifie par la saveur de ces eaux (absence de chlore,… Lire la suite
EAU (notions de base)

Écrit par :  Jean-Paul DELÉAGE

Dans le chapitre "Les usages de l'eau"  : …  L'eau est indispensable aux activités humaines. Au-delà des besoins physiologiques quotidiens et quasi incompressibles – environ 3 litres par jour pour une personne –, on distingue les usages domestiques, agricoles et industriels. Cette classification générale ne doit pas faire oublier un certain nombre d'utilisations… Lire la suite
ÉCONOMIE (Définition et nature) - Une science trop humaine ?

Écrit par :  Bernard GUERRIEN

Dans le chapitre "Deux sources d'information importantes : statistiques et introspection"  : …  autre relation qui a donné lieu à d'innombrables études statistiques est la « fonction de consommation keynésienne », selon laquelle la consommation augmente avec le revenu, mais de moins en moins vite. Ici aussi, on est en présence d'une relation valable seulement en moyenne – les résultats pouvant varier selon que l'on examine ce qui se passe au… Lire la suite
ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Marxisme

Écrit par :  Michel ROSIER

Dans le chapitre "La reproduction élargie"  : …  capitalistes de cette section retirent de ce produit les éléments nécessaires pour renouveler et accroître leur capital constant. Et, ce qui reste, ils l'offrent aux capitalistes de la section II afin d'obtenir des moyens de consommation pour renouveler et accroître leur capital variable et pour satisfaire leur consommation (WI + ΔWI + X… Lire la suite
ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Théorie néo-classique

Écrit par :  Jean-Marc DANIEL

Dans le chapitre "Le producteur et le consommateur"  : …  Le consommateur retire de la consommation de chaque bien une satisfaction, ce que l'économiste appelle l'utilité du bien. Comme il y a un effet de saturation, la satisfaction procurée par la consommation d'une unité supplémentaire de bien est de moins en moins importante. Par ailleurs, en regard de chaque acte de consommation, il faut mettre le… Lire la suite
ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Keynésianisme

Écrit par :  Olivier BROSSARD

Dans le chapitre "Principes de fonctionnement des relances monétaires et budgétaires"  : …  La demande globale se décompose en trois éléments : la consommation des ménages ; l'investissement des entreprises et des ménages (essentiellement en logements pour ces derniers) ; les dépenses publiques. Toute augmentation de l'une des composantes de la demande entraîne une augmentation plus que proportionnelle du produit national, car elle induit… Lire la suite
ÉLASTICITÉ, économie

Écrit par :  Alain-Pierre RODET

Notion qui fut cernée par Léon Walras (1834-1910) et Alfred Marshall (1842-1924), et mise en lumière par l'économiste français Augustin Cournot (1801-1877). Ce dernier conteste le théorème de base des auteurs classiques, lesquels considéraient une fois pour toutes que « le prix des choses est en… Lire la suite
ÉNERGIE - Les ressources

Écrit par :  Jean-Marie CHEVALIERDaniel CLÉMENTFrançois MOISANJean-Pierre TABET

Dans le chapitre " Les enjeux à long terme : maîtrise des consommations d'énergie et des émissions de CO2"  : …  Alors que la consommation mondiale d'énergie était de l'ordre de 9 milliards de tonnes d'équivalent pétrole (Gtep) en 1990, elle était de 13 Gtep en 2011 et devrait atteindre, au rythme d'accroissement actuel, 25 Gtep en 2050. Cependant, les contraintes liées à la disponibilité de ressources à un coût acceptable et surtout l'impact de l'utilisation… Lire la suite
ÉNERGIE POLITIQUES DE L'

Écrit par :  Jean-Marie CHEVALIERSophie MERITET

Dans le chapitre " Une politique de la demande"  : …  puisque nous pourrions vivre de la même façon, selon des critères purement économiques, en consommant 20 p. 100 d'énergie en moins. Ce changement structurel majeur dans la maîtrise de la demande, auquel invitent la hausse des prix et les préoccupations écologiques, a des effets positifs directs sur la facture énergétique, sur la dépendance… Lire la suite
ÉNERGIES RENOUVELABLES

Écrit par :  Bernard CHABOT

Dans le chapitre "Les conditions d'un développement à grande échelle des énergies renouvelables"  : …  Cette prépondérance des énergies fossiles – et, au premier chef, du pétrole – dans le bilan énergétique mondial, du fait de leur faible coût et de leur facilité de transport, de transformation et d'utilisation, est donc très forte. Après un siècle d'investissements massifs, la production hydroélectrique mondiale est de l'ordre de 2 800 TWh (1… Lire la suite
ENFANCE (Situation contemporaine) - L'enfant dans la société de consommation

Écrit par :  Benoît HEILBRUNN

On assiste à une évolution du rôle des enfants dans les pratiques de consommation familiale en raison de la modification de la structure et de la fonction de la famille, mais aussi de l'évolution des pratiques marketing des entreprises qui tendent à considérer l'enfant comme un consommateur à part entière. L'enfant acquiert despouvoirs dont il ne… Lire la suite
ENGRAIS

Écrit par :  Albert DAUJATPhilippe ÉVEILLARDJean HEBERTJean-Claude IGNAZI

Dans le chapitre "Répartition géographique"  : …  La consommation mondiale (fig. 1) a atteint, selon la F.A.O., lors de la campagne agricole de 2002-2003, 86,3 millions de tonnes d'azote (N), 34,8 millions de tonnes d'anhydride phosphorique (P2O5), 23,2 millions de tonnes d'oxyde de potassium (K2O… Lire la suite
ÉPARGNE

Écrit par :  Didier DAVYDOFF

Dans le chapitre "L'épargne selon Keynes"  : …  Selon Keynes, il existe « une loi psychologique normale, qui veut qu'en cas de variation du revenu réel de la communauté, la consommation varie dans le même sens mais dans une proportion moindre » (J. M. Keynes, Théorie générale de l'emploi, de l'intérêt et de la monnaie, 1936). En termes relatifs, le partage entre la… Lire la suite
ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Économie

Écrit par :  Nacima BARONSabine LE BAYON

Dans le chapitre "Une croissance dopée par l'immobilier"  : …  défaillant des entreprises, limitant nettement le ralentissement de l'économie (tabl. 2). En 2004, le taux d'investissement des entreprises est reparti à la hausse, favorisé par le redémarrage européen et une consommation des ménages plus vigoureuse, avec un pic de 36,2 p. 100 de leur valeur ajoutée en 2007… Lire la suite
ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Économie

Écrit par :  Benjamin CARTON

Dans le chapitre "L'endettement"  : …  La consommation des ménages est, depuis le début des années 1990, le principal moteur de la croissance et sa part dans la demande est en constante augmentation. Le taux d'épargne des ménages diminue continûment pour atteindre depuis 2000 une valeur proche de zéro. Cette dégradation du taux d'épargne des ménages explique en grande partie celle de la… Lire la suite
EXPANSION ÉCONOMIQUE

Écrit par :  Bernard DUCROS

Dans le chapitre "Les dépenses d'investissement"  : …  les secondes ne peuvent jouer ce rôle puisque les dépenses induites (les dépenses de consommation dans l'exemple ci-dessus) sont elles-mêmes fonction des revenus acquis. La distinction faite précédemment, consistant à identifier les dépenses autonomes aux dépenses d'investissement et les dépenses induites aux dépenses de consommation, n'est… Lire la suite
FAMILLE - Économie de la famille

Écrit par :  Catherine SOFER

Dans le chapitre "La valeur de la production domestique"  : …  sein de laquelle s'effectuent un certain nombre de transformations productives destinées à satisfaire la consommation de ses membres. Il peut s'agir de la consommation de biens (repas, linge, etc.) ou de services (ménage, repassage, éducation des enfants, etc.). Quels que soient les produits résultant de l'activité domestique, l'hypothèse sous-… Lire la suite
GAZ NATUREL

Écrit par :  Bernard CLÉMENTFrançois DEBIENÉvrard DE FOSSEUXJean-Pierre PERRETOdile PUYRAIMONDPatrick de RENÉVILLEMichel RICHARD

Dans le chapitre "Le gaz naturel, source d'énergie"  : …  On distingue différents marchés et secteurs d'utilisation… Lire la suite
IMAGINAIRE SOCIAL

Écrit par :  Pierre ANSART

Dans le chapitre "Les fonctions sociales de l'imaginaire social"  : …  reproduire des formes diverses d'imaginaire social, comme on le voit dans les domaines de la consommation ou des loisirs. On sait combien les publicitaires s'efforcent de créer une profusion d'images visant à magnifier les objets offerts sur le marché et à les rendre ainsi désirables. Ces créations ne sont pas sans effets : outre leur efficacité… Lire la suite
IMPÔT - Histoire de l'impôt

Écrit par :  UniversalisJean-Claude MAITROT

Dans le chapitre "La fiscalité révolutionnaire et libérale"  : …  mois de la Constituante. Mais, timidement réintroduits dans le système fiscal sous le Directoire, les impôts frappant la consommation furent rétablis sous le Consulat et l'Empire ; l'impôt sur le sel réapparaît en 1800, l'impôt sur les boissons en 1804, et, en 1810, fut constitué le monopole du tabac. Il est paradoxal de constater que le Lire la suite
IMPÔT - Économie fiscale

Écrit par :  Jacques LE CACHEUX

Dans le chapitre "L'impôt unique"  : …  Nicholas Kaldor, ont proposé d'asseoir l'impôt sur une seule assiette, généralement la consommation. L'avantage en serait qu'un tel impôt minimiserait les distorsions dans les incitations à offrir du travail et surtout à épargner et investir, favorisant ainsi la croissance. Le président américain George W. Bush s'est déclaré résolument favorable à… Lire la suite
INFLATION

Écrit par :  Jacques LE CACHEUX

est si basse que l'on peine à croire à son retour, l'inflation perçue par les consommateurs semble toujours excessive ; et alors que la plupart des prix à la consommation paraissent sages, ceux de l'alimentation subissent des hausses importantes et les prix d'autres biens, notamment des matières premières et des actifs –… Lire la suite
INSTITUTIONNALISME, économie

Écrit par :  Jean-Jacques GISLAIN

Dans le chapitre "L'approche évolutionnaire de l'institution"  : …  La théorie de l'institution de la consommation et du loisir développée par Veblen dans Théorie de la classe de loisir (1899) fournit une bonne illustration de ce processus d'évolution. Veblen met en avant le renforcement des institutions dites « cérémonielles » face aux mentalités « industrielles ». La… Lire la suite
ITALIE, économie

Écrit par :  Siro LOMBARDINIJanine MENET-GENTY

Dans le chapitre "Explosion de la consommation"  : …  La troisième phase recueillit les fruits de ce renforcement du système industriel. La consommation privée se développa à des taux annuels voisins de 6 p. 100. L'interaction entre la dynamique de la consommation privée et les exportations s'intensifia (le taux de croissance des exportations atteignit 12,4 p. 100). Les investissements restèrent… Lire la suite
JAPON (Le territoire et les hommes) - L'économie

Écrit par :  Evelyne DOURILLE-FEER

Dans le chapitre "L'atonie de la demande"  : …  Traditionnellement, les consommateurs japonais achetaient à des prix élevés des produits de marque made in Japan, mais, à partir du début des années 1990, ils se mettent à privilégier le rapport qualité/prix et reportent une partie de leurs achats sur des produits asiatiques à prix modiques, accessibles grâce à des réseaux de… Lire la suite
MACROÉCONOMIE - Théorie macroéconomique

Écrit par :  Edmond MALINVAUD

Dans le chapitre "Investigations macro et microéconométriques sur l'épargne des ménages"  : …  sur l'entre-deux-guerres commençaient à être publiées et s'ajustaient approximativement sur la relation linéaire posée dans le modèle keynésien. Peu à peu, on reconnut cependant le besoin de faire intervenir un retard de la consommation par rapport au revenu, tel qu'il apparaît sous la forme suivante souvent retenue : Ct = aRt/pLire la suite
MACROÉCONOMIE - Croissance économique

Écrit par :  Jean-Olivier HAIRAULT

Dans le chapitre "La règle d'or"  : …  Les économistes sont les premiers à reconnaître que la croissance du revenu par tête ne peut être une fin en soi. Si les individus devaient renoncer à consommer leur revenu afin d'épargner et ainsi accumuler du capital permettant de produire toujours plus de machines, la production augmenterait certainement, mais leurs besoins et leurs désirs ne… Lire la suite
MARKETING

Écrit par :  Marc FILSER

Le marketing a été d'abord défini comme un ensemble d'activités mises en œuvre par une organisation – l'entreprise par exemple – pour identifier ou anticiper, puis satisfaire, les besoins et désirs des consommateurs, grâce à la création et à la mise sur le marché de produits ou de services dont ces consommateurs percevront… Lire la suite
MARKETING ÉTUDES ou ÉTUDES DE MARCHÉ

Écrit par :  Jean-Philippe FAIVREYves KRIEF

a recours aux études marketing dans de nombreux domaines, la majorité d'entre eux étant liés aux produits de grande consommation. Classiquement, plus l'enjeu de la décision est important, plus l'incertitude du décideur est grande (comme c'est le cas, par exemple, face à la décision de lancement d'un nouveau produit) et plus le recours aux études… Lire la suite
MATIÈRES PREMIÈRES

Écrit par :  Emmanuel HACHE

Dans le chapitre "Offre et demande en Chine"  : …  planète (3e rang mondial), la Chine, avec plus de 25 p. 100 de la consommation mondiale de métaux non ferreux (35 p. 100 pour l'étain et 16 p. 100 pour le nickel) ou de caoutchouc, et 41 p. 100 de celle de coton en 2006, a bouleversé la physionomie des différents marchés de matières premières industrielles. Depuis 2001,… Lire la suite
MICROÉCONOMIE - Théorie microéconomique

Écrit par :  Edmond MALINVAUD

Dans le chapitre "Demandes du consommateur"  : …  Par hypothèse, le consommateur dispose d'un revenu R pour l'achat de ses consommations. Limitons nous au cas de deux biens dont les consommations seront notées C1 et C2, leurs prix étant p1 et p2. La contrainte de budget,… Lire la suite
MICROÉCONOMIE - Théorie de l'équilibre général

Écrit par :  Antoine d' AUTUME

Dans le chapitre "Coordination par les prix"  : …  Chacun est doté d'une fonction de production qui caractérise les conditions techniques de son activité de production. Les consommateurs sont les ménages qui consomment mais aussi offrent tel ou tel type de travail. Chacun est doté d'une fonction d'utilité qui décrit ses préférences et d'une contrainte de budget qui indique que la valeur de ses… Lire la suite
MINERAIS

Écrit par :  Michel CUNEY

Dans le chapitre "Importance du contexte économique et technologique"  : …  ainsi que pour les transports, l’énergie, les communications et bien d’autres services. Les pays dont l’activité industrielle est la plus importante sont donc ceux qui consomment les plus grandes quantités de ressources minérales : États-Unis, Chine, Europe occidentale, Japon. Les ordinateurs, symbole par excellence de la « dématérialisation de l’… Lire la suite
PÉTROLE - Les politiques pétrolières

Écrit par :  Denis BAUCHARDJean CHARDONNET

Dans le chapitre "La politique de l'O.P.E.P. (1960-1982)"  : …  La plus importante est le retournement du marché pétrolier ; jusqu'en 1970, la consommation de combustibles liquides était notoirement inférieure à l'offre de pétrole, fortement accrue par de nombreuses découvertes ; l'écart était de l'ordre de 300 millions de tonnes, près du tiers de la production en 1960, et le pétrole ne couvrait alors que le… Lire la suite
PROTECTIONNISME

Écrit par :  Bernard GUILLOCHON

Dans le chapitre "Les effets d'un droit de douane"  : …  sur ce nouveau prix intérieur, ce qui accroît leur profit. Les consommateurs achètent le bien importé et le bien substitut au même prix, prix qui incorpore le tarif. Ils consomment moins car ils paient plus cher, et subissent donc une perte par rapport au libre-échange. L'État prélève des taxes douanières qu'il redistribue à la collectivité. La… Lire la suite
PUBLICITÉ

Écrit par :  Christine LETEINTURIER

Dans le chapitre " Publicité et société"  : …  La publicité agit sur la société d'une double manière : à travers l'accompagnement de la consommation mais également par la façon dont elle expose (images et discours) les argumentaires des produits, cherchant un équilibre incertain entre valeurs traditionnelles et soutien à l'innovationLire la suite
REVENU NATIONAL

Écrit par :  Véronique PARELFrancisco VERGARA

Dans le chapitre "Consommation intermédiaire et utilisation finale"  : …  Ainsi on a vu que, pour les physiocrates, la consommation des classes non productives (roi, nobles, militaires, artisans...) faisait partie de la consommation finale, tandis que la consommation des paysans était traitée comme un frais à déduire, un peu comme la paille que mange le bœuf… Lire la suite
RICHESSE DÉFINITIONS ET MESURES DE LA

Écrit par :  Jean GADREY

Dans le chapitre "L'empreinte écologique"  : …  nous en rendre compte, nous avons en commun avec les tribus primitives le fait que notre consommation exploite un « territoire » de la planète. L'empreinte écologique d'une population, initialement diffusée dans le monde par les O.N.G. comme W.W.F. (World Wildlife Fund) mais désormais citée par des institutions internationales, traduit en chiffres… Lire la suite
SERVICES ÉCONOMIE DE

Écrit par :  Jean-Charles ASSELAIN

Dans le chapitre "Substitutions et complémentarités : l'« économie de self-service » et ses limites"  : …  Au sein de la consommation finale, les services et les biens sont-ils concurrents ? Ou sont-ils complémentaires ? L'un et l'autre en fait. Et le fonctionnement du modèle simplifié présenté plus haut s'en trouve doublement affecté… Lire la suite
SORTIE DU NUCLÉAIRE CIVIL

Écrit par :  Benjamin DESSUS

Dans le chapitre "Un système électrique sans nucléaire pour la France en 2030 ?"  : …  Avant de prévoir un système de production pour 2030, il est impératif de définir tout d'abord les besoins en électricité de cette population métropolitaine qui aura atteint à cette date 67 millions d'habitants… Lire la suite
SPORT (Histoire et société) - Sociologie

Écrit par :  UniversalisChristian POCIELLO

Dans le chapitre " Technologies du sport"  : …  des industries du sport et des commerces de services spécialisés en stimulant la consommation. Le sport et l'économie entretiennent des rapports de réciprocité de plus en plus étroits. D'une part, en effet, le sport sert l'économie nationale comme secteur productif de biens et de services. Il produit des emplois, s'articule avec l'aménagement du… Lire la suite
THÉORIE GÉNÉRALE DE L'EMPLOI, DE L'INTÉRÊT ET DE LA MONNAIE, livre de John Maynard Keynes

Écrit par :  Marion GASPARD

Dans le chapitre "Une théorie de l'emploi"  : …  et de l'emploi. Après avoir défini l'ensemble de ses concepts économiques dans le livre II, Keynes s'attarde sur les deux composantes essentielles de la demande effective : les dépenses de consommation des ménages et les dépenses d'investissement des entrepreneurs. La consommation, étudiée dans le livre III, résulte d'une « loi psychologique… Lire la suite
T.V.A. (taxe à la valeur ajoutée)

Écrit par :  André BOYER

Née en France en 1954, la taxe à la valeur ajoutée (T.V.A.) a été notamment adoptée par la république fédérale d'Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg, le Danemark, la Norvège, la Suède, le Royaume-Uni, l'Italie, et l'Irlande… Lire la suite
VÉLO ou BICYCLETTE

Écrit par :  Philippe TÉTART

Dans le chapitre "La nouvelle vélocipédie urbaine"  : …  stagnation, voire de recul. Avec plus de 3 millions de vélos neufs vendus chaque année, la France reste une grande consommatrice de vélos : en 2009, les 5 vélos achetés par an pour 100 habitants la placent au troisième ou quatrième rang mondial, après le Japon, les Pays-Bas et le Royaume-Uni, au même rang que les États-Unis, et devant la Chine ou… Lire la suite

Afficher la liste complète (67 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.