BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

MIMOUN ALAIN (1921-2013)

Athlète né le 1er janvier 1921 à Telagh (Algérie), Alain Mimoun fut un des champions français les plus populaires. Issu d’une famille modeste, le jeune garçon obtient son certificat d’études primaires. Il aurait voulu devenir instituteur, mais la nécessaire bourse lui est refusée, alors que les fils de colons la reçoivent presque tous. Cette injustice le poursuivra toujours. En 1939, il s’engage dans l’armée, car il veut connaître la mère patrie. Il découvre l’athlétisme à Bourg-en-Bresse, gagne deux courses du Championnat de l’Ain. Il sert dans le 19e régiment du génie en Algérie, où ses qualités pédestres lui valent d’intégrer l’équipe de cross-country de l’unité. Il combat en Tunisie en 1942-1943, se bat en Italie. En janvier 1944, il est grièvement blessé par un éclat d’obus durant la bataille du mont Cassin. Il évite l’amputation de peu, participe encore au débarquement en Provence.

Alain Mimoun gagne la métropole en 1946. Il devient garçon de café à la Croix-Catelan, propriété du Racing Club de France, dont il portera les couleurs. Il est déjà âgé de vingt-cinq ans quand il participe pour la première fois aux Championnats de France, en 1946 : il se classe deuxième du 10 000 mètres. Lors des jeux Olympiques de Londres, en 1948, alors quasi inconnu, il obtient la médaille d'argent sur 10 000 mètres, derrière l'intouchable Tchécoslovaque Emil Zatopek. En 1952, à l'occasion des Jeux d'Helsinki, il remporte d'abord, le 20 juillet, une seconde médaille d'argent sur 10 000 mètres, toujours derrière Zatopek. Le 24 juillet, il s'adjuge une nouvelle médaille d'argent, sur 5 000 mètres cette fois, encore derrière Zatopek, à l'issue d'une course restée dans les mémoires et lors de laquelle il améliore le record de France (en 14 min 7,4 s, échouant de 0,8 s pour le titre), tandis que l'Allemand Herbert Schade obtient la médaille de bronze et que le Britannique Chris Chataway, épuisé, a chuté.

Pour Alain Mimoun, la consécration vient le 1er décembre 1956. Lors des jeux Olympiques de Melbourne, il dispute le marathon

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

Pour citer cet article

Pierre LAGRUE, « MIMOUN ALAIN - (1921-2013)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-mimoun/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« MIMOUN ALAIN (1921-2013) » est également traité dans :

HELSINKI (JEUX OLYMPIQUES D') [1952] - Chronologie

Écrit par :  Pierre LAGRUE

Dans le chapitre "20 juillet"  : …  se trouve à son apogée à vingt-neuf ans : il s'impose en 29 min 17 s, avec 15,8 s d'avance sur *Alain Mimoun (France). Walter Davis, un géant Texan (2,04 m) de vingt et un ans victime de la poliomyélite à l'âge de huit ans, franchit 2,04 m au saut en hauteur et s'adjuge la médaille d'or. La Soviétique Galina Zybina lance le poids à 15,28 m et… Lire la suite
JEUX OLYMPIQUES

Écrit par :  Jean DURRYPierre LAGRUEAlain LUNZENFICHTER Universalis

Dans le chapitre "1948. Londres"  : …  de cette édition est une mère de famille néerlandaise de trente ans, Fanny Blankers-Koen, qui remporte 4 médailles d'or en athlétisme (100 mètres, 200 mètres, 80 mètres haies, 4 fois 100 mètres). Le Tchécoslovaque Emil Zatopek gagne le 10 000 mètres, *devant le Français Alain Mimoun. Les cyclistes français (3 médailles d'or) se distinguent également… Lire la suite
MELBOURNE (JEUX OLYMPIQUES DE) [1956] - Chronologie

Écrit par :  Pierre LAGRUE

Dans le chapitre "1er décembre"  : …  se court sous un soleil lumineux, et la chaleur ajoute encore à la difficulté de l'épreuve. *Alain Mimoun a appris la veille par télégramme la naissance de sa fille, qu'il prénommera Olympe. Cette nouvelle lui donna-t-elle d'insoupçonnées ressources, lui qui à trente-cinq ans débute sur la redoutable course de 42,195 km ? Toujours est-il que… Lire la suite
ZATOPEK EMIL (1922-2000)

Écrit par :  Robert PARIENTÉ Universalis

Dans le chapitre "Un infatigable travailleur"  : …  caniculaire, en mettant à la torture tous ses adversaires et en s'imposant sur 10 000 mètres avec 300 mètres d'avance sur un certain *Alain Mimoun, qui demeura longtemps son valeureux dauphin. Il est également médaillé d'argent du 5 000 mètres, devancé d'un souffle par le Belge Gaston Reiff (14 min 17,6 s pour Reiff, 14 min 17,8 s pour Zatopek… Lire la suite

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média