BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire
 

Personnages historiques, Antiquité

Affiner votre recherche dans « Personnages historiques, Antiquité » en sélectionnant un article.

Articles

ACHAB, roi d'Israël (-874--853)

Écrit par :  Marguerite JOUHET

Fils et successeur d'Omri. Sous le règne d'Achab, le royaume d' Israël s'étendait aussi à l'est du Jourdain, non seulement sur Galaad, mais encore sur Moab. Le royaume de Juda lui-même était subordonné à son voisin, à la fois frère et rival, du Nord. Par ailleurs, le mariage d'Achab avec Jézabel, princesse phénicienne de Sidon, faisait revivre une ...  Lire la suite
AEMILIA GENS

Écrit par :  Joël SCHMIDT

C'est au commencement du ~ ve siècle que certains membres de la gens Aemilia, famille patricienne romaine, jouent un rôle dans l'histoire de Rome. La gens Aemilia se divise en plusieurs branches : celles de Lepidus, de Mamercus, de Paulus et de Scaurus. Elle s'éteint à la fin du ...  Lire la suite
AGATHOCLE (-359 env.--289)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Fils d'un potier de Rhêgion (auj. Reggio di Calabria) Agathocle, né à Thermae près d'Himère, fait partie d'une faction populaire qui dispute le pouvoir à l'aristocratie grecque de Sicile . Un coup d'État lui permet de devenir, à Syracuse , un de ces tyrans progressistes qu'a connus la Sicile depuis le ~ vi ...  Lire la suite
AGRICOLA CNAEUS JULIUS (40-93)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Né à Fréjus, antique et célèbre colonie grecque puis romaine, Cnaeus Julius Agricola fait partie de ces provinciaux studieux qui serviront encore pendant trois siècles Rome avec dévouement. Il fait ses études à Marseille, et entre dans la carrière civile et militaire, sert comme tribun en Bretagne (60), puis comme questeur en Asie (63), sous Néron ...  Lire la suite
AGRIPPA MARCUS VIPSANIUS (-63--12)

Écrit par :  Yann LE BOHEC

Marcus Vipsanius Agrippa fait partie de ces hommes peu nombreux qui ont vu la chance passer à leur portée, et qui ont su la saisir. Il est né vers ~ 63 dans une famille modeste. Le hasard lui sourit pour la première fois à Apollonia d'Illyrie en ~ 44 : à dix-neuf ans, il rencontra Octave, dont il resta jusqu'à sa mort le lieutenant fidèle et ...  Lire la suite
AGRIPPINE L'AÎNÉE (-14 env.-33)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Agrippine l'Aînée est l'une de ces femmes énergiques et vertueuses dont la Rome antique a toujours été fière. Mais elle fut sans doute la dernière, avant que les marâtres, les courtisanes et les impératrices dépravées tiennent dans l'Empire la première place. La destinée semble lui avoir été pour un temps favorable. Elle appartenait, par sa mère ...  Lire la suite
AGRIPPINE LA JEUNE (16-59)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Vouée à l'exécration par les historiens latins, en particulier par Tacite et par Suétone , Agrippine la Jeune ne ressemblait guère à sa mère, l'épouse de Germanicus. Mais il ne suffit pas de la juger sur ses intrigues et sur ses crimes ; il convient de la replacer dans l'histoire de son temps, histoire difficile où le salut de l'Empire romain ...  Lire la suite
AKHENATON ou AMÉNOPHIS IV (-XIVe s.)

Écrit par :  Christiane DESROCHES-NOBLECOURT

Lorsque le fils d'Aménophis III monta sur le trône d'Égypte à la fin du premier tiers du xive siècle avant notre ère, il portait encore son nom de naissance, Aménophis, le quatrième de la XVIIIe dynastie. Le jour de son sacre, il reçut son prénom de couronnement, ...  Lire la suite
ALBINUS DECIMUS CLAUDIUS SEPTIMUS (140 env.-197)

Écrit par :  E.U.

Général romain né en Afrique du Nord vers 140 ou 150 à Hadrumetum [auj. Sousse, en Tunisie] et mort le 19 février 197, à Lugdunum [auj. Lyon, en France]. Représentant l'aristocratie de l'Occident latin, Albinus est l'un des prétendants au titre d'empereur dans les années 193-197, face à Pescennius Niger, candidat de l'Orient grec, et à Septime ...  Lire la suite
ALCIBIADE (-450--404)

Écrit par :  Andrée POUGET

La vie d'Alcibiade, à la fin du ve siècle avant J.-C., coïncide, à Athènes , avec une période de transformations profondes où l'esprit civique et les traditions cèdent devant les progrès de l'individualisme et de la critique. Alcibiade appartient déjà au iv ...  Lire la suite
ALEXANDRE LE GRAND (-356--323)

Écrit par :  Paul GOUKOWSKY

Si tant d'écrits ont été consacrés à Alexandre III de Macédoine le Grand, c'est que le sujet n'a pas cessé d'attirer public et éditeurs. Encore faut-il remarquer que l'histoire du roi macédonien n'est qu'imparfaitement connue, et que les zones d'ombre ont laissé le champ libre aux interprétations – toujours contestables – et aux polémiques, pour ...  Lire la suite
AMBIORIX (-Ier s.) roi des Éburons

Écrit par :  Paul QUENTEL

« Roi [de la région] à l'entour », c'est-à-dire des deux tribus des Éburons, Ambiorix est un des principaux chefs gaulois dont la révolte a, en quelque sorte, préparé celle de Vercingétorix . Les rébellions se succédaient en Gaule depuis ~ 58. Cette année-là, César dut affronter Dumnorix ; en ~ 57, les Belges unis aux hommes de la Celtique ; en ...  Lire la suite
AMÉNOPHIS IV-AKHENATON - (repères chronologiques)

Écrit par :  Annie FORGEAU

Vers — 1352 Aménophis IV, fils d'Aménophis III et de la reine Tiy, succède à son père sur le trône d'Égypte. Il poursuit la politique architecturale de son père tant à Karnak qu'à Soleb, en Nubie. Vers — 1350 Premières traces du culte d' Aton à Karnak. Vers — 1349  ...  Lire la suite
AN LUSHAN [NGAN LOU-CHAN] RÉBELLION D' (755-763)

Écrit par :  Pierre-Étienne WILL

An Lushan (705-757) n'est en fait que le principal héros d'un épisode central dans l'histoire de la Chine impériale. Né dans le Nord-Est d'un officier sogdien et d'une mère turque, polyglotte, propulsé au sommet de la hiérarchie militaire par ses prouesses et par un talent exceptionnel pour l'intrigue, c'est un pur produit de cette frontière ...  Lire la suite
ANTIGONE (mort en -37) roi des Juifs (-40--37)

Écrit par :  Marguerite JOUHET

Fils d'Aristobule II, Antigone est le dernier roi asmonéen. Son règne est marqué par la lutte pour le pouvoir entre les Asmonéens et les Hérodiens d'Idumée. À son arrivée en ~ 63 en Judée , Pompée dépose le roi Aristobule II et l'emmène à Rome comme prisonnier où, libéré par César, il est assassiné par les partisans de Pompée. Après le départ ...  Lire la suite
ANTIGONOS MONOPHTALMOS (-382 env.--301)

Écrit par :  Jean DELORME

Monarque hellénistique, né en Macédoine d'une famille princière, Antigonos Monophthalmos (Antigone le Cyclope, ou le Borgne) participe aux campagnes de Philippe II . Au début de la conquête d'Alexandre, il est nommé satrape de Phrygie (~ 333). Au partage de Babylone (~ 323), on y ajoute la Lycie. Mais il entre en conflit avec le régent Perdiccas ...  Lire la suite
ANTIPATROS ou ANTIPATER (-400--319)

Écrit par :  Paul GOUKOWSKY

Type du « vieux serviteur fidèle », Antipatros fut sans doute celui sans qui la Macédoine n'aurait jamais accédé au rang de grande puissance, puis d'empire. Né vers 400 avant J.-C., il fut en effet l'alter ego de Philippe II qui appréciait en lui peut-être moins le chef militaire que l'homme d'État. Ami d' Aristote , auteur d'une histoire, ...  Lire la suite
ANTOINE ou MARC ANTOINE, lat. MARCUS ANTONIUS (-83--30)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Marc Antoine, général et homme politique des dernières années de la République romaine, est resté dans l'histoire comme le fidèle lieutenant de Jules César , qui tomba amoureux de la reine d'Égypte Cléopâtre et fut vaincu par Octave (futur empereur Auguste) à la bataille d'Actium (31 av. J.-C.). À travers les portraits que les historiens en ...  Lire la suite
ANTONIN LE PIEUX (86-161) empereur romain (138-161)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Autant Hadrien est un voyageur infatigable, un esprit versé dans la connaissance de l'universalisme et du cosmopolitisme hellénistique, autant Titus Aurelius Fulvius Antoninus Pius, plus connu sous le nom d'Antonin le Pieux, qui lui succède en 138, apparaît comme un empereur tourné vers le passé, vers les vieilles traditions romaines. Né à ...  Lire la suite
APICIUS (-25 env.-env. 37)

Écrit par :  Nicole BLANC, Anne NERCESSIAN

Marcus Gavius Apicius, le plus célèbre gastronome de l'Antiquité, n’est connu qu'indirectement au travers d’anecdotes où les auteurs donnent une vision lacunaire et presque toujours négative du personnage. On situe approximativement sa naissance aux alentours de 25 av. J.-C. car il vécut à la cour de Tibère (Athénée, ...  Lire la suite
APOLLONIUS DE TYANE (fin Ier s.)

Écrit par :  Pierre HADOT

Du personnage historique, un magicien ou thaumaturge de la fin du ier siècle, on sait finalement peu de chose. Mais le personnage mythique joua un très grand rôle dans la lutte antichrétienne à la fin de l'Antiquité. Lorsque l'écrivain Philostrate, à la demande de l'impératrice Julia Domna, écrivit, ...  Lire la suite
ARBOGAST (340 env.-394)

Écrit par :  Pierre RICHÉ

Soldat franc exilé par les siens, Arbogast est, comme son oncle Richomer, au service des empereurs romains. Bien que païen, il a la confiance de Gratien, empereur d'Occident qui meurt en 383 tué par un partisan de l'usurpateur Maxime . L'empereur d'Orient Théodose utilise Arbogast dans sa lutte contre ce dernier, puis le charge de veiller sur le ...  Lire la suite
ARCADIUS FLAVIUS PIUS FELIX (377-408) empereur d'Orient (395-408)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Fils aîné de l'empereur Théodose le Grand et de Aelia Flacilla, il est associé dès l'âge de six ans à l'Empire par son père et proclamé auguste. Cette désignation est confirmée par sa triple nomination de consul en 385, 392 et 394. De petite taille et chétif, Arcadius est confié à divers précepteurs renommés, tels le rhéteur Themistius et le ...  Lire la suite
ARDACHIR Ier (mort en 241) roi des Perses (224-241)

Écrit par :  Philippe OUANNÈS

Petit-fils de Sāsān, ancêtre éponyme de la dynastie sassanide qu'Ardashīr (Ardachir) contribua à fonder. Jeune encore, il obtient de son suzerain Gushihr, le commandement militaire de la ville de Darabdjird. Il étend peu à peu son pouvoir sur les villes voisines, en les assiégeant, en tuant les princes ou chefs, et en y instaurant sa propre loi. ...  Lire la suite
ARISTIDE LE JUSTE (déb. -Ve s.)

Écrit par :  Claude MOSSÉ

Homme d'État athénien du début du ~ ve siècle. On ne sait presque rien des origines d'Aristide, sinon qu'il était apparenté au riche Callias. En ~ 490, à Marathon, il est stratège et approuve la tactique préconisée par Miltiade . L'année suivante, il figure sur la liste des archontes. Adversaire de ...  Lire la suite
ARISTONICOS (-IIe s.)

Écrit par :  Marie-Rose MAYEUX

Bâtard d'Eumène II, roi de Pergame , l'un des plus florissants royaumes d'Asie Mineure, et demi-frère par son père d'Attale III, qui en ~ 133 légua son royaume aux Romains, Aristonicos n'accepta pas ce legs, authentifié par la découverte d'une inscription à Pergame. Il se mit à la tête d'un groupe de notables qui refusaient, comme lui, de renoncer ...  Lire la suite
ARISTÉAS (-VIe s.?)

Écrit par :  Michel GAREL

Mage et poète, lié au mythe des Hyperboréens, comme Abaris et Épiménidès, Aristéas serait l' auteur d'une épopée , Les Arismapes, qui relate l'invasion de l'Asie par les Cimmériens. Ceux-ci auraient été chassés de leurs territoires par les Scythes, les Scythes ayant été eux-mêmes refoulés par les Issedons, qui auraient subi, à ...  Lire la suite
ARRIEN, lat. FLAVIUS ARRIANUS (105 env.-env. 180)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Historien et philosophe de nationalité romaine, mais d'origine et de langue grecques, Flavius Arrianus est né à Nicomédie, en Bithynie. Il fait de solides études de philosophie à Rome où il a pour maître Épictète dont la pensée et la culture auront une profonde influence sur l'empereur Marc Aurèle . Ouvert à l'hellénisme dont Arrien est un des ...  Lire la suite
ARTABAN LES

Écrit par :  Valentin NIKIPROWETZKY

Plusieurs rois parthes arsacides portèrent le nom d'Artaban. La lutte que la tribu iranienne des Parthes engagea, sous l'impulsion d'Arsakès, contre les Séleucides , vers ~ 250, avait pour objectif dernier, au-delà de la reconquête de l'indépendance nationale, la reconstitution d'un empire iranien comparable à celui des ...  Lire la suite
ASOKA ou AÇOKA (-IIIe s.)

Écrit par :  Marie-Simone RENOU

En 264 avant J.-C., Aśoka monte sur le trône du royaume de Magadha dont la capitale est Pāṭaliputra (moderne Patna) sur le Gange. Il est le petit-fils de Candragupta qui, en 313, chassant le dernier roi Nanda, a fondé la dynastie des Maurya , unissant sous son sceptre toute l'Inde du Nord. Quatre ans après sa prise de pouvoir, en 260, Aśoka est ...  Lire la suite
ASPASIE

Écrit par :  Jean DELORME

Grecque originaire de Milet. On ne connaît ni la date de naissance d'Aspasie, ni celle de son installation à Athènes , où elle vécut sans doute dans la galanterie, ni celle de sa rencontre avec Périclès , qu'on peut pourtant placer vers ~ 450, en raison de l'âge du fils qu'elle eut de lui, Périclès le Jeune. Après la mort de Périclès en ~ 429, ...  Lire la suite
ASSOURBANIPAL, roi d'Assyrie (-668--627)

Écrit par :  Valentin NIKIPROWETZKY

Dernier grand roi d' Assyrie . Pour tenter de résoudre le problème que posait Babylone à l'empire, Assarhaddon , après avoir rebâti la métropole détruite par son prédécesseur Sennachérib, crut habile de faire de son fils Assourbanipal le roi d'Assyrie et le chef de l'empire, tandis qu'il plaçait sur le trône de Babylone son fils aîné ...  Lire la suite
ATHÉNION (mort en -101)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

La Sicile , confisquée aux Carthaginois au lendemain de la seconde guerre punique, à la fin du ~ iiie siècle, devient la proie des spéculateurs romains qui transforment les riches terres à blé en pâturages destinés à l'élevage extensif. Ils confient la garde du bétail à des esclaves auxquels ils ne ...  Lire la suite
ATTILA (395-453) roi des Huns (434 env.-453)

Écrit par :  E.U., E. A. THOMPSON

Roi des Huns (de 434 environ à 453), né en 395, mort en 453. Attila fut l'un des plus grands chefs barbares qui assaillirent l'Empire romain, envahissant le sud des Balkans et la Grèce, puis la Gaule et l'Italie. Les légendes germaniques célèbrent Attila sous le nom d'Atli (en scandinave) ou d'Etzel (en allemand, dans la Chanson des  ...  Lire la suite
AUGUSTE CAÏUS JULIUS CAESAR OCTAVIANUS AUGUSTUS ou OCTAVE (-63-14)

Écrit par :  Claude NICOLET

Caius Octavius C. f., devenu par adoption C. Julius Caesar Octavianus, officiellement appelé Augustus à partir de 27 avant J.-C. , est né à Rome en 63 avant J.-C. et mort à Nola le 14 août 14 après J.-C. Héritier de Jules César , il fonda sous le nom de « principat » l'Empire romain , qui devait durer, avec bien des avatars, ...  Lire la suite
BAHRĀM TCHŪBĪN, roi de Perse (590-591)

Écrit par :  Michèle ÉPINETTE

Originaire de Raï, Bahrām Čūbīn (Tchūbīn) était le fils de Bahrām Gošnasp, de la grande famille des Mihrān qui prétendait descendre des Arsacides. Militaire brillant, très populaire parmi ses troupes, ambitieux et plein d'orgueil, Bahrām Čūbīn avait combattu heureusement les peuples qui menaçaient les frontières du nord et de l'est et battu les ...  Lire la suite
BAHRĀM ou VAHRĀM LES

Écrit par :  Michèle ÉPINETTE

Rois sassanides de Perse (iiie-Ve s.). Leur nom, Bahrām ou Vahrām, est dérivé du pehlevi varahran et de l'avestique verethraghna. Bahrām Ier (273-276) était le second fils de Šāhpūr Ier et le ...  Lire la suite
BALTHASAR

Écrit par :  Valentin NIKIPROWETZKY

Balthasar (hébreu : bēlšaṣṣar ; akkadien : bēl-šarra-uṣṣur, c'est-à-dire « Que Bel protège le roi ! ») est mentionné dans le livre de Daniel ainsi que dans Baruch comme le fils de Nabuchodonosor et, selon Daniel, comme le dernier roi de Babylone avant l'entrée en scène de l'Empire perse. En fait, le ...  Lire la suite
BAR KOKHBA (IIe s.)

Écrit par :  Gérard NAHON

Deux générations après la guerre des juifs contre les Romains et la destruction du Temple (66-70), les juifs se soulèvent sous la conduite de Bar Kokhba proclamé Messie, qui tient tête aux légions romaines de 132 à 135. Les origines, le déroulement et les péripéties de ce mouvement messianique – le plus long de l'histoire juive – restent ...  Lire la suite
BHĀRATA NĀṬYA-SĀSTRA DE

Écrit par :  Jean VARENNE

Héros éponyme de l'Inde, fils du roi Dushyanta (ou Dushmanta), de la dynastie « lunaire » des Pauravas, et de la belle Shakuntala, fille de l'ermite Vishvamitra, Bhārata aurait été suivant la tradition le premier souverain universel de l'Inde. Ses trois « fils », ou descendants par Shantanu roi d'Hastināpura, sont : Dhritarāshtra, dit Kuru, né ...  Lire la suite
BOMILCAR (mort en -308)

Écrit par :  Gilbert-Charles PICARD

Forme latinisée du nom phénicien Bdmlqrt, qui signifie « dans la main de Melqart ». Le nom de Bomilcar est fréquent à Carthage et fut porté par plusieurs personnages importants, en particulier par un homme politique, mort en ~ 308. D'origine noble, il appartenait probablement à la maison de Hannon Ier le Grand. En ~ 310, ...  Lire la suite
BRUTUS MARCUS JUNIUS (-85--42)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Fils de Servile, une sœur de Caton d'Utique , et d'un Brutus partisan de Marius qui fut tué par Pompée après le siège de Modane, Brutus est peut-être aussi le descendant de celui qui fut un des fondateurs de la République romaine et qui contribua en ~ 509 à la chute des rois Tarquins. Plutarque, qui lui a consacré une de ses biographies dans ses ...  Lire la suite
BÉRÉNICE (28 env.-?) princesse juive

Écrit par :  Valentin NIKIPROWETZKY

Fille d'Hérode Agrippa Ier, petit-fils d'Hérode et de Mariamne, Bérénice épousa, en 41, Marcus, fils d'Alexandre, alabarque d'Alexandrie et frère du philosophe Philon. Le mari de Bérénice ne tarda pas à mourir. Son père lui fit alors épouser en 46 Hérode, roi de Chalcis, qui n'était autre que l'oncle paternel de la ...  Lire la suite
CALIGULA (12-41) empereur romain (37-41)

Écrit par :  Jean-Pierre MARTIN

Caius Julius Caesar Germanicus , arrière-petit-fils d'Auguste, connaît très jeune la vie des camps avec son père Germanicus ; il y reçoit le surnom de Caligula (ou « petit brodequin »). Protégé par Tibère, il est considéré comme son héritier après la conjuration de Séjan . À la mort de l'empereur, en 37, il est acclamé par les troupes de Misène, ...  Lire la suite
CAMILLE, lat. MARCUS FURIUS CAMILLUS (fin -Ve s.--365)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Issu de la famille patricienne des Furia à Rome, Camille appartient à la génération lointaine des grands hommes d'État et des chefs de guerre des débuts de la République romaine, aux ~ ve et ~ ive siècles. Aussi est-il difficile, dans la vie et dans la ...  Lire la suite
CAO CAO [TS'AO TS'AO] (155-220)

Écrit par :  Jean-Pierre DIÉNY

« En temps normal vous seriez un malfaiteur, en temps de crise, un héros. » C'est en ces termes que le jeune Cao Cao s'entendit prédire son avenir de la bouche d'un célèbre caractérologue. Petit-fils par adoption d'un eunuque de la cour, il entra tôt dans la carrière, mais l'ascension de Dong Zhuo marqua pour lui le début d'une fulgurante ...  Lire la suite
CAO PI [TS'AO P'I] ou CAO PEI [TS'AO P'EI] (187-226) empereur sous le nom de WENDI [WEN-TI] (220-226)

Écrit par :  Jean-Pierre DIÉNY

À la mort de Cao Cao (220), le vainqueur de la guerre civile où sombra la dynastie des Han , Cao Pi (ou Cao Pei), son fils aîné, lui succéda comme roi de Wei et Premier ministre du dernier empereur des Han. Quelques mois plus tard, celui-ci renonçait à son trône en faveur de Cao Pi, qui fonda la dynastie des Wei. C'était la première fois dans ...  Lire la suite
CARACALLA (188-217) empereur romain (211-217)

Écrit par :  Yann LE BOHEC

Caracalla retient l'attention, comme Caligula , Domitien ou Commode, parce qu'il joignait un certain déséquilibre psychologique à un pouvoir politique absolu. Il est né à Lyon en 188. Son père, Septime Sévère, était un Africain de Lepcis Magna qui avait suivi une carrière sénatoriale classique avant de revêtir la pourpre en 193. Sa mère, Julia ...  Lire la suite
CARAUSIUS MARCUS AURELIUS VALERIUS (250 env.-293)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

À la fin du iiie siècle, l'Empire romain est cerné par les peuples barbares, qui font pression sur ses frontières quand ils ne pénètrent pas sur son territoire. Débordés par l'ampleur des périls, incapables de colmater les brèches sur tous les limes, les empereurs sont contraints ...  Lire la suite
CASSIUS LONGINUS CAIUS (mort en -42)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Issu d'une ancienne famille de Rome, Cassius — au lendemain du désastre de Carrhae contre les Parthes , où périt Crassus, l'un des triumvirs (~ 53) — réussit l'exploit de rassembler les débris de l'armée romaine et de lui faire effectuer une brillante retraite. Installé en Syrie, en qualité de questeur faisant fonction de préteur, Cassius ne se ...  Lire la suite
CATILINA LUCIUS SERGIUS (-108 env.--62)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Les périodes de guerre civile engendrent toujours des hommes dénués de scrupules et prêts à profiter de toutes les situations. La République romaine, au milieu du ~ ier siècle, n'échappe pas à cette loi et sécrète pour sa propre ruine Lucius Sergius Catilina, célèbre surtout pour sa conspiration de ~ ...  Lire la suite
CATON D'UTIQUE (-95--46)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Arrière-petit-fils de Caton l'Ancien, Marcus Portius Cato, dit Caton d'Utique, est devenu au cours de la période qui précède la prise du pouvoir par César le symbole de la République romaine vertueuse et agonisante . Caton d'Utique ne se contente pas seulement, comme le fit son bisaïeul, d'exiger de la cité et des citoyens une intégrité morale ...  Lire la suite
CATON L'ANCIEN ou LE CENSEUR MARCUS PORCIUS (-234--149)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Symbole de la virtus romaine, alliance du courage et de l'abnégation, de la fierté patriotique et de l'austérité morale, Marcus Porcius Cato, dit Caton l'Ancien est un vieux Romain aux mœurs irréprochables qui a servi la Rome républicaine et qui est mort lorsque la ville, prenant une dimension historique après les conquêtes de ...  Lire la suite
CICÉRON (-106--43)

Écrit par :  Alain MICHEL, Claude NICOLET

Homme d' État , orateur prodigieux, théoricien de l' éloquence , mais aussi philosophe, Cicéron a été victime, aux yeux de la postérité, de tous ses dons ; il a été surtout victime du fait d' être devenu trop tôt, de son vivant même, un auteur « classique » et scolaire, faisant toujours un peu figure d'écrivain égaré dans la politique. Une ...  Lire la suite
CIMON (apr. -510--450)

Écrit par :  Jean DELORME

Homme d'État athénien, fils de Miltiade , le vainqueur de Marathon. Après une jeunesse difficile, Cimon combat à Salamine (~ 480) et participe à l'expédition navale de ~ 478, qui voit le commandement des Grecs sur mer passer des Spartiates aux Athéniens. Aussitôt après la constitution de la ligue de Délos (~ 478), il en devient le principal chef ...  Lire la suite
CINCINNATUS LUCIUS QUINCTIUS (-Ve s.)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Dans l'histoire de la République romaine, Cincinnatus a, comme Coriolan et comme Lucrèce , une valeur de symbole ; il représente le modèle du Romain aux vertus traditionnelles menant une vie simple et capable de se dévouer à la cause de sa patrie. Patricien ruiné parce qu'il a dû verser une caution pour son fils accusé du meurtre d'un plébéien, ...  Lire la suite
CINNA CNAEUS CORNELIUS (Ier s.)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Personnage qui n'aurait sans doute jamais passé à la postérité s'il n'avait été utilisé par Sénèque dans son traité De clementia pour montrer que l'empereur Auguste savait pardonner. Cnæus Cornelius Cinna , arrière-petit-fils du grand Pompée, prend en effet le parti de Marc Antoine contre Octave, le futur empereur Auguste. ...  Lire la suite
CINNA LUCIUS CORNELIUS (mort en -84)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

La vie publique de Lucius Cornelius Cinna permet de retracer les grandes phases de la lutte qui opposa à Rome, au commencement du ier siècle avant J.-C., le parti populaire dont il était l'un des chefs au parti sénatorial, Marius à Sylla, la démocratie totalitaire au conservatisme d'une oligarchie. ...  Lire la suite
CLAUDE, lat. TIBERIUS CLAUDIUS NERO DRUSUS (-10-54) empereur romain (41-54)

Écrit par :  Yann LE BOHEC

L'historiographie, qui a longtemps méprisé Claude, tend actuellement à le réhabiliter ; l'essentiel n'est d'ailleurs pas de le juger, mais de savoir qui il était et surtout ce qu'il a fait et ce qui s'est passé pendant son règne. Né à Lyon en ~ 10, il appartenait à la gens Claudia, elle-même apparentée à la famille ...  Lire la suite
CLAUDIA GENS

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Famille patricienne qui a donné à la Rome antique de nombreux hommes d'État. La gens Claudia a été fondée par Appius Claudius, d'origine sabine, qui vient à Rome avec quelque 5 000 clients en ~ 504. Il se montre un adversaire déterminé de la plèbe, refuse tout compromis lorsque celle-ci se retire sur le mont Sacré en ~ 493 et s'oppose au vote ...  Lire la suite
CLISTHÈNE (-570?-? -508)

Écrit par :  E.U., Russell MEIGGS

Homme d'État athénien considéré comme le père de la démocratie, né vers 570 av. J.-C., mort vers 508. Clisthène, fils de Mégaclès II, appartient à la famille des Alcméonides. Celle-ci joue un rôle majeur dans la vie publique de la cité depuis le début de l'époque archaïque. Mais elle souffre de la malédiction publique suscitée au siècle ...  Lire la suite
CLODIUS PUBLIUS APPIUS (-93 env.--52)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Issu de la famille patricienne Claudia dans la Rome républicaine, le jeune Clodius se signale très jeune par ses malversations : il sert en effet en Asie sous les ordres de son beau-frère, Lucullus, et tente en ~ 68 de soulever les légions afin de s'emparer des trésors et du butin qui appartiennent à son riche parent. Lucullus chasse alors Clodius ...  Lire la suite
CLÉON (mort en -422)

Écrit par :  Claudine LEDUC

Homme politique athénien. Fils de Cléainétos, Cléon est le personnage le plus vilipendé de l'histoire athénienne : Thucydide , qu'il a fait exiler, l'exècre ; Aristophane qu'il a poursuivi en justice, le vomit. On le présente comme un parvenu sans éducation, violent, vantard et concussionnaire. Cependant, il ne possède pas que des défauts. C'est ...  Lire la suite
CLÉOPÂTRE (-69--30)

Écrit par :  André BERNAND

Que Cléopâtre VII, fille de Ptolémée le Flûtiste, rencontre successivement, en 48 avant J.-C. le général Caius Iulius Caesar, âgé de cinquante-quatre ans alors qu'elle n'en avait que vingt et un, puis en 41 avant J.-C. le général Marcus Antonius, « l'enfant colossal », comme l'appelait Ernest Renan, ce sont là aventures sentimentales, péripéties ...  Lire la suite
COMMODE LUCIUS et plus tard MARCUS AELIUS ANTONINUS (161-192) empereur romain (180-192)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Dernier souverain de la dynastie des Antonins, Commode a été l'objet de vives critiques de la part des historiens. Il est vrai que son règne contraste avec ceux de ses prédécesseurs sur le trône impérial de Rome par le nombre de crimes odieux dont il a été entaché. Mais il convient également de faire la part de la calomnie. Commode, qui perd son ...  Lire la suite
CONSTANCE II (317-361) empereur romain (337-361)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Né en Illyrie, Constance a été proclamé césar en 323. En 332, à quinze ans, il est nommé gouverneur des Gaules et prend le titre de Gothicus Maximus ; enfin en 335, deux ans avant la mort de son père Constantin le Grand , il reçoit en partage le gouvernement des diocèses d'Asie et d'Orient. Il préside les funérailles de son père à Constantinople. ...  Lire la suite
CONSTANCE Ier CHLORE (mort en 306) empereur romain (305-306)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Intégré au système de la tétrarchie , ultime effort de Dioclétien pour rendre sa cohésion à un État romain païen en pleine faillite, Constance Chlore annonce aussi, par l'intermédiaire de son fils, le futur Constantin, l'Empire chrétien. Il est au tournant de deux époques. Illyrien de naissance, Constance Chlore a fait ses preuves sous l'empereur ...  Lire la suite
CONSTANT Ier FLAVIUS JULIUS (323 env.-350) empereur romain (337-350)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Le plus jeune des trois fils de Constantin le Grand , Constant Ier est fait césar en 333 et, en 335, il reçoit en partage, du vivant de son père, les diocèses d'Illyrie, d'Italie, et d'Afrique, auquel il ajoutera la Macédoine et la Grèce, après l'assassinat de son cousin Dalmatius en 337, à la mort de Constantin le Grand. ...  Lire la suite
CONSTANTIN II dit LE JEUNE (316-340)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Né à Arles et appelé Constantin le Jeune pour le différencier de son père Constantin le Grand , empereur romain, il est fait césar à l'âge d'un an et hérite en 335 d'une partie de l'Empire que son père partage entre ses trois fils ; il reçoit les diocèses des Gaules, de l'Espagne, de la Bretagne insulaire. Il s'est déjà fait remarquer en 332 pour ...  Lire la suite
CONSTANTIN LE GRAND (285 env.-337)

Écrit par :  Paul PETIT

Plus que tout autre peut-être, ce règne fait époque : en se convertissant, à partir de 312, et en donnant à l' Église une place dans de nouvelles structures, Constantin est le créateur de l'empire chrétien, et en ce sens, il se montre plus révolutionnaire qu'Auguste. En rétablissant l'unité après la tétrarchie , et en fondant sur le christianisme ...  Lire la suite
CORIOLAN CAÏUS MARCIUS (-Ve s.)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Homme d'État et général romain, Coriolan occupe une place assez importante dans l'histoire pour que Plutarque le fasse figurer dans Les Vies des hommes illustres au même titre qu'Alexandre le Grand ou que Caton le Censeur . Caius Marcius Coriolanus est issu d'une famille patricienne et entre jeune dans l'armée où il se ...  Lire la suite
CRASSUS, lat. MARCUS LICINIUS (-114--53)

Écrit par :  E.U.

Homme politique et général romain, né vers 115 av. J.-C., mort en 53 av. J.-C. Crassus s'enfuit de Rome quand Caius Marius reprend possession de la ville, en 87 av. J.-C. Pendant la guerre civile (83-82) qui oppose les partisans de Marius (mort en 86) à Sylla, il combat aux côtés de ce dernier et retourne à Rome avec lui pour l'aider à s'emparer ...  Lire la suite
CRATÈRE (-370 env.--321)

Écrit par :  Pierre BRIANT

Noble macédonien qui tient une place importante près d'Alexandre lors de la conquête de l'Asie. Dans la bataille du Granique (mai ~ 334), Cratère commande, à titre de taxiarque, un régiment de fantassins macédoniens ; à Issos (~ 333) et à Gaugamèles (~ 331), il dirige l'infanterie de l'aile gauche. En dehors des grandes batailles, il est chargé à ...  Lire la suite
CRÉSUS, roi de Lydie (-561--546)

Écrit par :  E.U.

Dernier roi de Lydie (561 av. J.-C.-546 av. J.-C.), mort en 546 av. J.-C. Héritier de la dynastie des Mermnades, Crésus aurait été vice-roi et chef des armées avant de succéder à son père, Alyatte, dont la couronne était également convoitée par son demi-frère. Devenu souverain, il achève la conquête des régions littorales de l' Ionie en ...  Lire la suite
CYRUS LE GRAND, roi des Perses et des Mèdes (-559 env.-env. -530)

Écrit par :  Valentin NIKIPROWETZKY

Fondateur proprement dit de l'empire perse des Achéménides , du nom d'Achéménès, ancêtre éponyme de la dynastie, dont l'histoire ne sait plus rien. Selon Hérodote , Cyrus, petit-fils d'Astyage, roi des Mèdes , fut sauvé à sa naissance par Harpage qui avait pourtant reçu l'ordre de le tuer. Dès son ...  Lire la suite
CÉSAR (-101--44)

Écrit par :  Claude NICOLET, Michel RAMBAUD

Héritier spirituel et politique de Marius, ambitieux, mais à la mesure de ses capacités et de ses dons éblouissants, César apparut, vers l'année 65, comme un des principaux chefs du parti populaire. Son alliance avec Pompée et Crassus leur permit à tous trois, sous le couvert de la légalité, de se partager l'influence et le pouvoir. Après son ...  Lire la suite
DARIUS III CODOMAN, roi des Perses (-336--330)

Écrit par :  E.U.

Dernier roi (336-330 av. J.-C.) de la dynastie des Achéménides , mort en 330 av. J.-C. en Bactriane . Darius III Codoman, membre d'une branche secondaire de la famille royale, est placé sur le trône par l'eunuque Bagoas, qui a empoisonné les deux rois précédents : Artaxerxès III en 338 avant J.-C. et Oarsès en 336. Quand Darius III revendique ...  Lire la suite
DAVID (env. -1000)

Écrit par :  Gérard NAHON

Roi d' Israël de 1004 à 965 avant J.-C., David marqua son peuple d'une empreinte indélébile tant par ses qualités humaines que par ses réalisations politiques. Au cours d'une existence tourmentée, il fit des tribus hébraïques un royaume ayant pour capitale Jérusalem . Il exprima dans le recueil des Psaumes sa foi et son espérance dans le Dieu ...  Lire la suite
DENYS L'ANCIEN (-431--367) tyran de Syracuse (-405--367)

Écrit par :  E.U.

Tyran né en 431 av. J.-C. à Syracuse et mort dans cette même ville en 367 av. J.-C. Après une carrière de fonctionnaire, Denys l'Ancien se distingue lors de la guerre contre Carthage qui débute en Sicile en 409 av. J.-C. Il tire parti d'une crise pour devenir tyran en 405. Au cours des huit années suivantes, il renforce et étend sa puissance ...  Lire la suite
DIADOQUES

Écrit par :  Jean DELORME

Du mot grec diadochos signifiant héritier, successeur. On désigne ainsi les compagnons d'Alexandre qui, après sa mort en ~ 323, se sont partagé ses conquêtes, et plus particulièrement ceux qui sont parvenus à créer de grands États qui n'ont pas tous survécu à leurs fondateurs. La plupart sont des nobles macédoniens, ...  Lire la suite
DJÉSER ou DJOSER, pharaon de la IIIe dynastie (-IIIe mill.)

Écrit par :  E.U.

Roi d'Égypte, au IIIe millénaire av. J.-C. Djéser, dont le nom d'Horus est Néterikhet, succède à son frère Khasekhem, fondant la IIIe dynastie. Il est apparenté par sa mère au dernier dirigeant de la IIe dynastie. Avec l'aide de son ministre Imhotep , architecte plus tard ...  Lire la suite
DOMITIEN TITUS FLAVIUS DOMITIANUS (51-96) empereur romain (81-96)

Écrit par :  Yann LE BOHEC

Né le 24 octobre 51, Titus Flavius Domitianus, fils de Vespasien et frère de Titus, accède à l'Empire en 81. Son règne commence bien : il développe l'agriculture italienne (loi sur les terres abandonnées dès 82, édit protégeant la viticulture) ; il active de nombreuses constructions (vaste demeure sur le Palatin, temple de Jupiter Capitolin, Forum ...  Lire la suite
DRACON (-VIIe s.)

Écrit par :  Jean DELORME

Législateur athénien. On ignore tout de la carrière de Dracon, et le texte d'une seule de ses lois, sans doute promulguée en ~ 621, a été conservé par une inscription, d'ailleurs très mutilée, de la fin du ~ ve siècle. Quelques autres dispositions, rapportées par des auteurs tardifs, ne sont pas d'une ...  Lire la suite
DRUSUS NERO CLAUDIUS (-38--9)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Un certain mystère plane sur la naissance de Drusus Nero en ~ 38, qui ne sera pas sans conséquence historique. Livie avait en effet épousé Tiberius Claudius Nero et avait eu de lui un fils né en ~ 42, qui succédera à Auguste sous le nom de Tibère. Puis, enceinte, elle divorce, épouse Auguste et met au monde trois mois après un autre fils, Claudius ...  Lire la suite
DÈCE ou DECIUS CAIUS MESSIUS QUINTUS DECIUS VALERIANUS TRAJANUS (201-251) empereur romain (248-251)

Écrit par :  E.U.

Empereur romain (248-251) , né vers 201 à Budalia, en Pannonie inférieure, près de Sirmium (auj. Sremska Mitrovica, Serbie), mort en juin 251 à Abrittus, en Mésie (auj. Razgrad, Bulgarie). Si les origines de Dèce, surnommé Trajan , sont inconnues, on sait qu’il est sénateur et consul avant ...  Lire la suite
DÉCÉBALE (mort en 106) roi des Daces

Écrit par :  E.U.

Roi des Daces , peuple qui occupait le territoire de la Roumanie actuelle, mort en 106. Décébale unifie les diverses tribus daces pour en faire une seule nation et les entraîne dans des guerres contre les empereurs romain Domitien et Trajan . Quand, en 85, Décébale accède au pouvoir, il rassemble immédiatement une armée et attaque la province ...  Lire la suite
DÉMOSTHÈNE (-384--322)

Écrit par :  Gilberte RONNET

Démosthène, en qui l'on s'accorde à reconnaître le plus grand orateur de l'Antiquité, n'a aucunement recherché cette gloire : nul n'a eu moins que lui le souci de l'art pour l'art ; l' éloquence n'était à ses yeux qu'un moyen d'action au service d'une politique, à laquelle il a consacré sa vie et pour laquelle il est mort. Contemporain de la ...  Lire la suite
ESDRAS ou EZRA (-Ve--IVe s.)

Écrit par :  Marguerite JOUHET

Prêtre juif, chargé des affaires juives à la cour de Perse, vraisemblablement sous le règne d'Artaxerxès II (~ 404-~ 359), Esdras est avec Néhémie le principal « maître d'œuvre » de la reconstruction de Jérusalem et de la création du nouvel Israël . La chronologie de leurs missions respectives est assez discutée. Esdras, à qui le roi « accordait ...  Lire la suite
EUBULE (mort en -330 env.)

Écrit par :  Claude MOSSÉ

Un des hommes politiques athéniens les plus importants du ~ ive siècle, sur lequel malheureusement on sait très peu de chose. Il apparaît sur la scène politique au lendemain de la guerre sociale qui marque l'échec définitif des efforts d' Athènes pour rétablir son hégémonie dans l'Égée ; avec le titre ...  Lire la suite
EUMÈNE DE CARDIA (-360 env.--316)

Écrit par :  Claude MOSSÉ

Grec originaire de Chersonèse qui commença sa carrière à la cour de Philippe et d'Alexandre de Macédoine, où il remplissait les fonctions d'archigrammateus (chef du secrétariat). Il accompagna Alexandre lors de son expédition d'Asie et reçut, à la mort du conquérant (~ 323), la satrapie de Cappadoce . Or celle-ci était immense ...  Lire la suite
EUNOUS (mort en -132)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Esclave d'origine syrienne au service, vers les années ~ 140, de gros propriétaires siciliens, Eunous exerce un grand ascendant sur ses compagnons d'infortune et devient le chef de la première révolte des esclaves dans l'île occupée par les Romains. Proclamé roi sous le nom d'Antiochos, il organise militairement et politiquement l'insurrection, ...  Lire la suite
FABIA GENS

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Famille patricienne dont l'origine remonte aux premiers temps de la Rome royale, la gens Fabia affirme descendre d'Hercule et du fils de Mercure, Évandre, qui construisit une ville sur le mont Palatin. La gens Fabia a reçu ce nom parce qu'elle a importé, dit la légende, la culture de la fève (faba). La plus grande partie de la ...  Lire la suite
FABIUS MAXIMUS QUINTUS, dit CUNCTATOR (-275 env.--203)

Écrit par :  E.U.

Général et homme d'État romain né vers 275 av. J.-C., mort en 203 av. J.-C., dont l'esprit tactique lui vaut le sobriquet de Cunctator (« le temporisateur »). Fabius Maximus est consul en 233 puis en 228, et censeur en 230. Il est peut-être l'un des émissaires romains envoyés à Carthage en 218 pour exiger d' Hannibal des réparations de guerre, ...  Lire la suite
FIGURE MODERNE DE SPARTACUS - (repères chronologiques)

Écrit par :  Xavier LAPRAY

1850 Première de la pièce Toussaint-Louverture. Lamartine y utilise le personnage emblématique de Spartacus pour incarner la révolte des esclaves noirs des Antilles. 1916 Publication par les Allemands Karl Liebknecht et Rosa Luxemburg d'un journal d'extrême gauche intitulé ...  Lire la suite
FLAVIENNE DYNASTIE

Écrit par :  E.U.

Dynastie romaine (69-96) fondée par Vespasien (69-79) et ensuite représentée par ses fils Titus (79-81) et Domitien (81-96), membres de la gens Flavia. La chute de Néron en 68 et l’extinction de la dynastie julio-claudienne sont suivies d’une guerre de succession qui met en évidence les bases militaires du principat et la faiblesse des liens ...  Lire la suite
FLAVIUS JOSÈPHE (37-env. 100)

Écrit par :  E.U., Mireille HADAS-LEBEL

Né en 37 à Jérusalem , témoin en 70 de la prise de sa ville natale par les Romains et de l'incendie du Temple, Flavius Josèphe est le seul historien juif de cette époque dont l'œuvre ait survécu. À la fois polémiste et mémorialiste, Josèphe reste le témoin unique des temps troublés qui précédèrent et suivirent la chute de Jérusalem. Le débat sur ...  Lire la suite
GALLIEN (218 env.-268) empereur romain (253-268)

Écrit par :  E.U.

Empereur romain (253-268), né vers 218, mort en septembre 268 près de Milan. Le Sénat, conscient qu'un homme seul ne peut orchestrer les opérations militaires de grande envergure que requiert la défense de l'Empire, devenu la proie des invasions étrangères, proclame Licinius Egnatius Gallienus, dit Gallien, co-empereur avec son père, Valérien, ...  Lire la suite
GALÈRE (250 env.-311) empereur romain (305-311)

Écrit par :  E.U.

Empereur romain (305-311), né vers 250 près de Serdica en Thrace (auj. Sofia, en Bulgarie), mort en 311. Issu d'une famille modeste, Caius Galerius Valerius Maximianus, dit Galère, s'illustre par sa carrière militaire. Le 1er mars 293, l'empereur Dioclétien fonde la tétrarchie . Il répartit ainsi le pouvoir au sein d'un ...  Lire la suite
GENSÉRIC ou GEISERIC (399 env.-477) roi des Vandales (427-477) et des Alains (428-477)

Écrit par :  E.U.

Roi des Vandales de 427 à 477, et des Alains de 428 à 477, Genséric est né vers 399 sur les rives du lac Balaton et mort le 25 janvier 477 à Carthage . Lorsque Genséric succède à son frère Gundéric, les Vandales, approximativement au nombre de 80 000, sont installés en Bétique (auj. Andalousie). En mai 428, le roi entreprend de transférer son ...  Lire la suite
GERMANICUS JULIUS CAESAR (-15-19)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Un des chefs militaires les plus populaires, et sans doute aussi l'un des plus doués, de toute l'histoire romaine. Tacite , dans ses Annales, et d'autres historiens latins, comme Suétone , ont loué Germanicus, prince issu de la famille impériale julio-claudienne. Fils, en effet, de Drusus et d'Antonia, elle-même nièce ...  Lire la suite
GRACQUES (LES)

Écrit par :  Claude NICOLET

Les deux frères Tiberius et Caius Sempronius Gracchus furent tribuns de la plèbe, le premier en 133 avant J.-C., le second en 123-121, et auteurs de deux tentatives révolutionnaires pour résoudre le problème agraire et donner de nouvelles bases à l' État romain. Ces essais de réformes se heurtèrent à l'opposition des grandes familles sénatoriales ...  Lire la suite
GRATIEN (359-383) empereur romain (375-383)

Écrit par :  E.U.

Empereur romain né en 359 à Sirmium, province de Pannonie (auj. Sremska Mitrovica, en Serbie), mort le 25 août 383 à Lugdunum (auj. Lyon). À l'âge de huit ans, Gratien (Flavius Gratianus Augustus) est proclamé auguste par son père, Valentinien Ier, qui espère assurer sa succession au trône sans ...  Lire la suite
GRÉGOIRE L'ILLUMINATEUR saint (260 env.-env. 328)

Écrit par :  Jacques DUBOIS

Né en Arménie , Grégoire fut élevé chrétiennement à Césarée de Cappadoce, se maria et eut deux enfants. Quand Tiridate remonta sur le trône de ses pères, Grégoire l'accompagna en Arménie. Le roi, qui était païen, voulut restaurer les fêtes de la déesse Anahit. Chrétien, Grégoire refusa d'y participer. Il fut jeté dans une fosse, où il resta ...  Lire la suite
GUDÉA (fin -XXIIe s.) prince de Lagash

Écrit par :  Valentin NIKIPROWETZKY

Ensi (seigneur temporel et religieux), roi de Lagash , dont le règne se situe dans la seconde moitié du ~ xxiie siècle. Gudéa est, avec Ur-gur-nammahni, l'un des gendres et successeurs de l'ensi Ur-bau qui exerce le pouvoir à Lagash au moment où disparaît le royaume d' Akkad au début du ~ ...  Lire la suite
GYGÈS, roi de Lydie (-685 env.--650)

Écrit par :  E.U.

Toutes les sources de l'Antiquité s'accordent sur le fait que Gygès accède au trône de Lydie après avoir assassiné le roi Candaule et épousé la reine, mais il existe plusieurs versions de l'événement lui-même. Hérodote raconte que Candaule, extrêmement fier de la beauté de la reine, force Gygès à la voir nue. Celle-ci, surprenant Gygès en train de ...  Lire la suite
GÉDÉON, juge d'Israël (-XIIe ou -XIIIe s.)

Écrit par :  André PAUL

L'un des plus célèbres des grands juges d' Israël durant la période qui sépare la conquête de la Palestine des premiers essais de royauté, Gédéon (en hébreu, Gideôn) est l'auteur de faits de guerre éclatants qui sont racontés dans le Livre biblique des Juges. Il y est surnommé Yerub-baal (« Que Baal se montre grand », Juges, ...  Lire la suite
HADRIEN ou ADRIEN (76-138) empereur romain (117-138)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Les Mémoires d'Hadrien de Marguerite Yourcenar ont éclairé naguère la grande figure de l'Empire romain que fut Hadrien (Publius Aelius Hadrianus) et lui ont donné l'audience d'un large public. De tous les souverains qui se succèdent à Rome sur le trône impérial, Hadrien est, avec Marc Aurèle , l'un des plus attachants, un de ...  Lire la suite
HAMILCAR BARCA (-290 env.--229)

Écrit par :  Gilbert-Charles PICARD

Appartenant vraisemblablement à la haute aristocratie carthaginoise, Hamilcar Barca est envoyé, en ~ 247, au cours de la première guerre punique, en Sicile par les adversaires de la guerre à outrance afin de poursuivre les opérations avec des moyens réduits. Il s'illustre au cours de raids maritimes et terrestres. En ~ 241 la paix est signée et ...  Lire la suite
HAMMOURABI

Écrit par :  Guillaume CARDASCIA

Septième prince de la première dynastie de Babylone , Hammourabi est le souverain le plus prestigieux de la Mésopotamie ancienne par l'ampleur de son œuvre politique et législative. Son règne de quarante-trois ans (1792-1750) est considéré comme l'âge d'or de la civilisation babylonienne . La découverte de son code par une mission française, en ...  Lire la suite
HAN FEIZI [HAN FEI-TSEU] (-280 env.--234)

Écrit par :  Léon VANDERMEERSCH

Le plus grand des penseurs de l'école chinoise des Légistes, Han Feizi naquit dans la seigneurie de Han, dont le nom lui sert de patronyme. Fils de seigneur, il ne reçut pourtant jamais ni titre ni office : ses critiques répétées des mœurs politiques régnant à la cour seigneuriale lui valurent cette disgrâce. C'est en étudiant la théorie du ...  Lire la suite
HANNIBAL ou ANNIBAL (-247--183)

Écrit par :  Gilbert-Charles PICARD

Hannibal (ou Annibal) fut non seulement un meneur d'hommes, mais aussi un brasseur d'idées. Derrière le capitaine qui fit trembler Rome se cache l'homme politique né dans une Carthage soumise aux influences de l'hellénisme. Hannibal se pose comme le continuateur d'Alexandre, comme l'homme du rassemblement des États méditerranéens. On peut dire que ...  Lire la suite
HANNON (-Ve s.)

Écrit par :  Gilbert-Charles PICARD

Après la défaite d'Himère en ~ 480 et la mort du roi magonide Amilcar, son fils Hannon monta sur le trône. On constate alors un changement complet d'orientation dans la politique de Carthage . En Sicile et en Sardaigne, elle se borne à conserver les positions tenues, sans plus. Mais en Afrique, Hannon annexe un territoire qui assure l'autonomie ...  Lire la suite
HANNON LES

Écrit par :  Gilbert-Charles PICARD

Deux hauts personnages portant le nom de Hannon s'illustrèrent durant la période de l'oligarchie carthaginoise comprise entre ~ 368 et ~ 263. Le premier, Hannon dit le Grand, était un magnat dont les richesses égalaient presque celles de l'État, selon Justin qui le qualifie de princeps carthaginiensum, titre qui définit une ...  Lire la suite
HARPAGE (mort apr. -545)

Écrit par :  Valentin NIKIPROWETZKY

Seigneur qui appartient à la famille d'Astyage, roi des Mèdes . Selon la tradition recueillie et transmise par Hérodote , Harpage aurait reçu l'ordre de mettre à mort le petit-fils du roi, Cyrus. Astyage a eu, en effet, deux rêves prémonitoires. Par le premier, il est avisé de ne pas donner sa fille Mandane en mariage à un prince mède dont ...  Lire la suite
HASDRUBAL LE BEAU (-270 env.-env. -221)

Écrit par :  Gilbert-Charles PICARD

Général carthaginois. Gendre d' Hamilcar Barca , Hasdrubal (ou Asdrubal) avait lié sa fortune à celle de son illustre beau-père. Lorsque celui-ci se noya dans les eaux du Júcar en crue en ~ 229, Hannibal était trop jeune pour succéder à son père et Hasdrubal, commandant en chef de l'armée d'Espagne, fut élu ; en sa qualité d'amiral, il était le ...  Lire la suite
HASDRUBAL ou ASDRUBAL BARCA (-245 env.--207)

Écrit par :  Yann LE BOHEC

Fils d'Hamilcar et frère d' Hannibal , Hasdrubal Barca entre dans l'histoire à la veille de la deuxième guerre punique. En ~ 218, il reçoit des navires et des troupes ; on lui confie la responsabilité de veiller sur les possessions barcides d'Espagne : or le sud de la péninsule fournit au corps expéditionnaire carthaginois d'Italie de l'or, du blé ...  Lire la suite
HATCHEPSOUT, reine d'Égypte (morte en -1458 env.)

Écrit par :  E.U., Joyce TYLDESLEY

Reine d'Égypte (entre 1473 et 1471 à 1458 environ av. J.-C.), Hatchepsout jouit d'un pouvoir sans précédent pour une femme, endossant l'ensemble des titres et prérogatives d'un pharaon . Fille aînée du pharaon de la XVIIIe dynastie Thoutmosis Ier et de son épouse Ahmosis (ou Ahmès), Hatchepsout (ou ...  Lire la suite
HERMANN ou ARMINIUS (-18-19)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Vénéré encore aujourd'hui par certains historiens allemands, Arminius (forme latinisée du mot germanique Hermann qui signifie chef, capitaine) dirige, sous Auguste et sous Tibère, le peuple des Chérusques (au sud du Hanovre et du Brunswick). Il apparaît comme le symbole du patriote allemand qui refuse de ployer devant l'ennemi. Il ne succombe pas ...  Lire la suite
HIÉRON II LE JEUNE (-306 env.--215) tyran de Syracuse (-270--215)

Écrit par :  E.U.

Tyran de Syracuse d’environ 270 av. J.-C. jusqu’à sa mort, né vers 306, mort en 216 ou 215. Lorsque le roi d’Épire, Pyrrhus, quitte la Sicile en 276, les habitants de Syracuse nomment Hiéron chef de l’armée (stratège). Ce dernier conforte sa position en épousant la fille de Leptines, un notable de la ville. Avant ces événements, les Mamertins , ...  Lire la suite
HONORIUS FLAVIUS (384-423) empereur d'Occident (395-423)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Frère cadet d'Arcadius et fils de Théodose le Grand et de Aelia Flacilla, il reçoit en partage, du vivant de son père, l'occident de l'Empire romain, en 393, à l'âge de neuf ans, en même temps que le titre d'auguste. Il n'a que onze ans à la mort de son père, et il est incapable de gouverner un empire déchiré par les invasions, les factions et les ...  Lire la suite
HYPATIE (370 env.-415)

Écrit par :  Pierre HADOT

Fille du mathématicien Théon d'Alexandrie, elle est peut-être la seule femme versée dans les sciences exactes qu'ait connue l'Antiquité. Elle commente, dans des ouvrages malheureusement perdus, les écrits mathématiques de Diophante et d'Apollonius ; elle écrit un « canon astronomique » et sait fabriquer des appareils scientifiques (planisphère, ...  Lire la suite
HÉRACLIUS Ier (575 env.-641) empereur d'Orient (610-641)

Écrit par :  E.U., Enno FRANZIUS

Empereur d'Orient (610-641), né vers 575 en Cappadoce, mort le 11 février 641 à Constantinople. À la demande de Constantinople, l'exarque de Carthage envoie son fils Héraclius à la tête d'une expédition pour délivrer l'Empire d'Orient de la terreur de l'empereur Phocas. Le 6 octobre 610, Héraclius jette l'ancre à Constantinople, dépose Phocas, ...  Lire la suite
HÉRODE AGRIPPA II (27-env. 93) roi de Chalcis (50-env. 60)

Écrit par :  E.U.

Roi de Chalcis à partir de 50, né en 27, mort vers 93. Arrière-petit-fils d’Hérode Ier le Grand (73 av. J.-C.-4 av. J.-C.), Agrippa II grandit à la cour impériale de Rome où il fait aussi ses études. En raison de sa jeunesse à la mort de son père, Agrippa Ier (10 av. J.-C.-44 apr. J.-C.), l’empereur ...  Lire la suite
HÉRODE AGRIPPA Ier (-10-44) roi des Juifs (41-44)

Écrit par :  E.U.

Roi des Juifs (41-44), né vers l'an 10 av. J.-C., mort en 44 apr. J.-C. à Césarée. Le jeune Agrippa, de son vrai nom Marcus Julius Agrippa, est envoyé à Rome pour ses études et sa sécurité après l'assassinat, en 7 av. J.-C., de son père Aristobule par son grand-père Hérode Ier le Grand (73 av. J.-C.-4 av. J.-C.). Il y ...  Lire la suite
HÉRODE ANTIPAS (-21 env.-39) tétrarque de Galilée et de Pérée (-4-39)

Écrit par :  E.U.

Tétrarque de Galilée et de Pérée à l’époque de Jésus de Nazareth (4 av. J.-C. -39 apr. J.-C.), né en 21 av. J.-C. env., mort en 39 apr. J.-C. Fils d’Hérode Ier le Grand (73 av. J.-C. -4 av. J.−C.) et de sa quatrième femme, Malthace (Samaritaine), Hérode Antipas hérite, en l’an 4 av. J.-C., d’une partie du royaume de son ...  Lire la suite
HÉRODIADE ou HÉRODIAS (-17-39)

Écrit par :  André PAUL

Connue dans la tradition chrétienne pour avoir demandé et obtenu la tête de Jean-Baptiste (Marc, vi, 14-29 ; Matth., xiv, 1-12), Hérodiade, fille d'Aristobule et de Bérénice, avait épousé en premières noces Hérode Philippe (différent du tétrarque du même nom). Lors d'un voyage à Rome, le demi-frère ...  Lire la suite
IPHICRATE (-415 env.--354)

Écrit par :  Anne-Marie LARRIBEAU

Stratège athénien. Issu d'un milieu humble — son père était cordonnier —, selon Plutarque, Iphicrate dispose cependant d'un avantage : les relations entre sa famille et celle de Conon. Il participe à la bataille de Cnide en ~ 394. La guerre de Corinthe , où de ~ 393 à ~ 390 il commande un détachement de mercenaires au service d' Athènes , sert de ...  Lire la suite
ISOCRATE (-436--338)

Écrit par :  Dominique RICHARD

Orateur grec, né dans le dème d'Erchia, dont le père, Théodoros, était un fabricant d'instruments de musique aisé. Isocrate reçoit l'enseignement des sophistes, en particulier de Prodicos, et il entendra aussi Socrate. Lorsque son père se trouve ruiné, après la guerre du Péloponnèse , Isocrate, se tourne vers l'éloquence : il suit en Thessalie les ...  Lire la suite
JEAN DE GISCALA (Ier s.)

Écrit par :  Gérard NAHON

Un des chefs de la guerre des Juifs contre les Romains (66-70). Son action n'est connue que par ce qu'en relate son adversaire Flavius Josèphe dans La Guerre des Juifs et dans l'Autobiographie. Natif de Giscala en Galilée (aujourd'hui al-Jish), Jean est d'abord partisan de la soumission à Rome, jusqu'à la ...  Lire la suite
JIN [CHIN], dynastie chinoise (265-419)

Écrit par :  E.U.

La dynastie chinoise des Jin comprend deux phases distinctes : les Jin occidentaux ou Xi Jin (265-316) et les Jin orientaux ou Dong Jin (317-419). En 265, Sima Yan (234 ou 236-290), prince de la famille Sima, dépose le dernier empereur Cao et fonde la dynastie des Jin occidentaux. Ce monarque dynamique et aux innombrables concubines est connu ...  Lire la suite
JOAB (mort en -970 env.)

Écrit par :  André PAUL

Nom (en hébreu, Yo-ab : « Yahvé est père ») d'un général, véritable dictateur militaire, qui est l'une des grandes figures des débuts de la royauté israélite. Son histoire est liée à celle de David . À la mort de Saül, Joab combat pour ce dernier contre Abner, qu'il assassine traîtreusement de sa propre main (II Sam., ...  Lire la suite
JOSAPHAT (mort en -848) roi de Juda (-870--848)

Écrit par :  Marguerite JOUHET

Après la mort de Salomon (~ 931), son royaume avait été divisé en deux : le royaume septentrional d'Israël d'une part, et le royaume de Juda, au sud, d'autre part. Josaphat fut le quatrième souverain du royaume de Juda. Son nom signifie Dieu-Juge. D'après la Bible , Josaphat fut un roi sage ; il s'employa à détruire l'idolâtrie dans son royaume. ...  Lire la suite
JOSIAS, roi de Juda (-640--609)

Écrit par :  E.U.

Petit-fils du roi Manassé et fils d'Amon, Josias n'a que huit ans lorsqu'il succède sur le trône à son père, assassiné en 641 av. J.-C. Devenu vassal de l'Empire assyrien sous le règne d'Achaz (736-716), le royaume de Juda s'est vu imposer des cultes étrangers et conserve aussi des tradition polythéistes. L' Assyrie , plongée dans le chaos après ...  Lire la suite
JUDA HA-NASSI (135-220)

Écrit par :  Michel GAREL

Patriarche de Judée et rédacteur de la Mishna , Juda ha-Nassi, appelé aussi Juda le Saint ou Juda Ier, était le fils du nasi Siméon ben Gamaliel et naquit, selon une tradition haggadique, le jour même de la mort de Rabbi Akiba, pendant les persécutions d'Hadrien. Il fut l'objet, de son vivant même, de la plus grande ...  Lire la suite
JUGES LES (-XIIe s.)

Écrit par :  Marguerite JOUHET

À la mort de Josué , le peuple israélite a déjà pénétré en terre de Canaan, mais il lui reste à s'y implanter solidement. La conquête est d'autant plus difficile que le territoire est déjà aux mains des populations cananéennes et que les tribus d'Israël n'ont pas de chef, Josué ne s'étant pas désigné de successeur. Les Juges sont, durant cette ...  Lire la suite
JUGURTHA (-154 env.--104) roi des Numides (-118--106)

Écrit par :  E.U.

Roi des Numides (118-105), né vers 154 av. J.-C., mort en 104 av. J.-C. à Rome . Jugurtha est le petit-fils illégitime de Massinissa , sous le règne duquel les Numides se sont alliés à Rome, et le neveu du successeur de Masinissa, Micipsa. Face à la popularité grandissante de Jugurtha parmi les Numides, Micipsa l'envoie en 134 av. J.-C. aider le ...  Lire la suite
JULIEN L'APOSTAT

Écrit par :  Claude LEPELLEY

Au siècle qui vit l'Empire romain évoluer vers ce qui devint l'Empire byzantin, l'empereur Julien, durant un règne de vingt mois (361-363), tenta d'opérer un renversement complet de la tendance. Il voulut abandonner le despotisme bureaucratique et la solennité de l'appareil monarchique pour revenir à la simplicité des empereurs du Haut-Empire. ...  Lire la suite
JULIO-CLAUDIENNE DYNASTIE

Écrit par :  E.U.

La dynastie julio-claudienne (14-68) regroupe, après Auguste (27 av. J.-C.-14 apr. J.-C.), fondateur du principat, les quatre empereurs qui succèdent à ce dernier : Tibère (14-37), Caligula (37-41), Claude (41-54) et Néron (54-68). Elle ne suit pas une ligne directe. Auguste, petit-neveu et fils adoptif de Jules César, se rattache à la ...  Lire la suite
JUSTINIEN II RHINOTMÈTE (669-711) empereur d'Orient (685-695 et 705-711)

Écrit par :  E.U.

Empereur d'Orient (685-695 et 705-711), né en 669, mort en décembre 711 à Sinope, en Asie Mineure (auj. en Turquie). Descendant d'Héraclius et fils de Constantin IV (648-685, empereur 668-685) et d'Anastasia (650 env.-apr. 711), Justinien II devient empereur à l'âge de 16 ans, lorsque son père meurt en septembre 685. Ayant perdu plusieurs ...  Lire la suite
JUSTINIEN Ier (empereur byzantin)

Écrit par :  Vincent GOURDON

Succédant en 527 à son oncle Justin Ier un demi-siècle après la disparition de l'Empire d'Occident (476), Justinien, aidé de son épouse Théodora , est le dernier empereur byzantin à avoir réellement caressé l'espoir d'une reconstitution de l'unité politique impériale romaine autour de la Méditerranée. Après avoir lancé un ...  Lire la suite
KASSANDROS ou CASSANDROS (-358 env.--297) roi de Macédoine (-305--297)

Écrit par :  Jean DELORME

Roi de Macédoine. Son père, Antipatros , régent de l'empire d'Alexandre, l'ayant écarté de sa succession (~ 319), il conquiert sur le successeur qu'Antipatros s'était donné, Polyperchon , la Macédoine et une partie de la Grèce avec l'aide d'Antigonos. Mais, quand ce dernier manifeste la volonté d'imposer sa domination à tous, Kassandros entre dans ...  Lire la suite
KIDĀRA (déb. Ve s.)

Écrit par :  Roland BRETON

Souverain des derniers « Grands Yuezhi » (Da Yuezhi) de haute Asie. Vaincu par les Mongols Ruanruan (Avars) au début du ve siècle, Kidāra mène son peuple en Bactriane , comme ses prédécesseurs du ~ iie siècle. De là, et comme ceux-ci au ...  Lire la suite
LI SI [LI SSEU] (-280--208)

Écrit par :  Kristofer SCHIPPER

Politicien de la Chine ancienne, Li Si contribua d'une façon décisive, en tant que Premier ministre de l'Empire des Qin (~ 221-~ 206), à la grande entreprise de l'unification de la Chine sous l'hégémonie de son maître Qin Shi Huangdi. Il fut, auprès de Lü Buwei, le condisciple de Han Feizi, dont, pendant toute sa carrière, il devait appliquer ...  Lire la suite
LICINIUS (250 env.-325) empereur romain (307-323)

Écrit par :  E.U.

Empereur romain (308-324), né vers 250 en Illyrie, mort en 325 à Thessalonique. Fils de paysans, Valerius Licinianus Licinius gravit les échelons de la hiérarchie militaire avant d'être subitement élevé au rang d'auguste, en novembre 308, par son ami Galère , empereur romain depuis 305. Ce dernier espère ainsi lui confier le gouvernement de ...  Lire la suite
LIU BANG [LIEOU PANG] ou HAN GAOZU [HAN KAO-TSOU] empereur de Chine (-206--195)

Écrit par :  E.U.

Fondateur et premier empereur de la dynastie des Han (~ 206-220). Issu d'une famille paysanne, Liu Bang commença sa carrière comme officier de police sous la dynastie Qin (~ 221-~ 206). Après la mort de l'empereur Qin Shi Huangdi, qui avait été le premier à réaliser l'unité de la Chine, Liu Bang prit le parti de rebelles regroupés en bandes armées ...  Lire la suite
LUCRÈCE VIOL DE (-509)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

L'histoire des premiers temps de la Rome antique abonde en légendes variées soigneusement rapportées par les historiens latins et en particulier par Tite-Live . Dans le cas de Lucrèce, la légende, qui est toujours la transformation imaginaire d'une réalité, revêt l'aspect d'un roman. En 509, le roi Tarquin le Superbe assiège la ville d'Ardée. Son ...  Lire la suite
LUCULLUS, lat. LUCIUS LICINIUS LUCULLUS (-106 env.-env. -57)

Écrit par :  E.U.

Général romain, né vers 117 av. J.-C., mort vers 57 av. J.-C. Lucius Licinius Lucullus combat dans la guerre sociale (91-89) sous le commandement du général romain Sylla. Nommé questeur en 88 av. J.-C., il est l'un des rares officiers de Sylla à l'accompagner dans sa marche sur Rome. Nommé proquesteur de Sylla en Orient en 87, il conserve ce ...  Lire la suite
LYCURGUE (-390 env.--324)

Écrit par :  E.U.

Orateur et homme politique athénien, né vers 390 av. J.-C., mort vers 324 av. J.-C. Lycurgue est, avec Démosthène , un des chefs du parti antimacédonien à Athènes . Pendant les douze années (338-326) qui suivent la défaite infligée à Athènes par les Macédoniens à Chéronée, il gère les finances publiques avec une rare intégrité. Luttant ...  Lire la suite
LYSIMAQUE (-355 env.--281)

Écrit par :  Jean DELORME

Souverain hellénistique, macédonien, né à Pella d'une famille noble. Pendant les campagnes d'Alexandre, dont il était garde du corps, il se distingua à plusieurs reprises. Au partage de Babylone (~ 323), il reçut la Thrace où il fut, pendant plusieurs années, absorbé par des luttes contre le roi indigène Seuthès et par la défense des frontières ...  Lire la suite
LÉON III L'ISAURIEN (675 env.-741) empereur d'Orient (717-741)

Écrit par :  E.U., Walter Emil KAEGI Jr.

Empereur d'Orient (717-741) né vers 675 à Germanicie (auj. Maraş, Turquie) dans la Commagène (Syrie), mort le 18 juin 741 à Constantinople. Né en Syrie , le jeune Léon suit ses parents à Mésembrie, en Thrace. L'empereur Justinien II l'élève à un rang prestigieux pour l'avoir aidé à retrouver son trône en 705. Mais il se méfie bientôt de lui et ...  Lire la suite
LÉPIDE, lat. MARCUS ÆMILIUS LEPIDUS (-89 env.--13)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Celui qui devait former avec Antoine et avec Octave en ~ 43 le second triumvirat, Marcus Æmilius Lepidus, appartient à la gens Æmilia qui a donné à la République romaine d'illustres hommes d'État, tel ce Marcus Æmilius Lepidus qui fut consul en ~ 37 et l'un des plus grands orateurs de son temps (Cicéron reconnaît en lui un maître), tel aussi cet ...  Lire la suite
MACCABÉES LES

Écrit par :  Marguerite JOUHET

Nom d'une famille juive qui vivait à Jérusalem au iie siècle et qui joua un rôle important dans la sauvegarde du judaïsme face à l'hellénisme. Le nom de Maccabée n'appartenait à l'origine qu'au troisième fils du prêtre juif Mattathias, Judas, qui, le premier, combattit pour la liberté religieuse ...  Lire la suite
MARC AURÈLE (121-180)

Écrit par :  Pierre HADOT

« Empereur » et « philosophe », une contradiction dans les termes ? On pourrait le croire en lisant les jugements de certains historiens modernes pour qui Marc Aurèle , empereur faible et médiocre, aurait trouvé dans la philosophie une diversion aux difficultés politiques qu'il avait du mal à affronter. Mais, en fait, depuis longtemps, l'idéal ...  Lire la suite
MASSINISSA ou MASINISA (-240 env.--149) roi des Numides

Écrit par :  E.U.

Roi des Numides , né vers 240 avant J.-C., mort en 148 avant J.-C. Fils de Gaïa, roi des Massyles (tribu numide), Massinissa grandit à Carthage , à laquelle son père est allié. Il combat ainsi aux côtés des Carthaginois contre les Romains en Espagne de 211 à 206. Lorsque Scipion vainc les Carthaginois à la bataille d'Ilipa (auj. Alcalá del Río, ...  Lire la suite
MAUSOLE (mort en -353)

Écrit par :  Valentin NIKIPROWETZKY

Fils du satrape de Carie Hécatomnos qui exerce son pouvoir au milieu du ~ ive siècle, Mausole succède à son père en ~ 377-~ 376. Pratiquement indépendant du Grand Roi, il entretient tout d'abord d'excellentes relations avec le pouvoir central et il coopère en ~ 365 avec le karanos, ...  Lire la suite
MAXENCE (280 env.-312) empereur romain (306-312)

Écrit par :  E.U.

Empereur romain (306-312), né vers 280, mort le 28 octobre 312 au pont Milvius, près de Rome. Le père de Maxence (lat. Marcus Aurelius Valerius Maxentius), l'empereur Maximien, abdique en même temps que le deuxième empereur, Dioclétien, en 305. Une seconde tétrarchie est alors mise en place, les nouveaux augustes, Galère et Constance I ...  Lire la suite
MAXIME (mort en 388) empereur romain (383-388)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

À la fin du ive siècle, l'empereur d'Orient Théodose et les deux empereurs d'Occident Gratien et Valentinien II , tous deux fils de Valentinien Ier et proclamés augustes, le premier en 367 et le second en 375, doivent affronter non seulement l'invasion barbare, mais aussi une ...  Lire la suite
MAXIMIEN, lat. MARCUS AURELIUS VALERIUS MAXIMIAMUS (250 env.-310) empereur romain (286-305)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Soldat sorti du rang, Maximien est remarqué par Dioclétien pour ses capacités militaires. Il est associé à l'Empire en 286 et reçoit le gouvernement de l'Occident. Il réussit à écraser, non loin de Paris , les derniers survivants de la révolte paysanne des Bagaudes en 286. Puis il repousse les Francs , les Burgondes et les Germains au-delà des ...  Lire la suite
MAXIMIN DAIA (mort en 313) empereur romain (307-313)

Écrit par :  E.U.

Empereur romain (308-313), mort en 313 à Tarse, en Cilicie. Simple berger, Maximin Daia (en lat. Galerius Valerius Maximinus) rejoint l'armée, où il progresse rapidement dans la hiérarchie. Le 1er mai 305, date de l'abdication des empereurs Dioclétien et Maximien, il est proclamé césar du nouvel auguste, son oncle Galère , ...  Lire la suite
MAZDAK (mort en 529 env.)

Écrit par :  Philippe OUANNÈS

La vie de Mazdak, fils de Bâmdâdh, est mal connue. Ce prêtre zoroastrien se fait l'apôtre d'une religion nouvelle, en se proclamant l'envoyé de Dieu qui doit restaurer la foi dans sa pureté primitive : il prêche l'égalité absolue entre les hommes et la communauté totale des biens et des femmes. Les classes sociales, leurs distinctions et le ...  Lire la suite
MENTOUHOTEP LES, pharaons de la XIe dynastie (-IIIe mill.)

Écrit par :  Yvan KOENIG

Nom de plusieurs pharaons qui forment, avec leurs prédécesseurs les Antef, la XIe dynastie de l'Égypte antique (de ~ 2134 à ~ 1991). Mentouhotep signifie « le dieu Montou est satisfait ». Mentouhotep Ier élimine définitivement le royaume hérakléopolitain et amorce la réunification du pays, tâche qui ...  Lire la suite
MESSALINE (25 env.-48)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Comme toutes les impératrices de la première moitié du ier siècle, à Rome, Messaline, une des épouses de l'empereur romain Claude, symbolise l'appétit de luxe, la soif du plaisir et l'esprit de lucre de la haute société romaine. L'impératrice Messaline est en fait une parvenue dont l'époux a été hissé ...  Lire la suite
MILON, lat. TITIUS ANNIUS MILO PAPIANUS (-95 env.--48)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

L'histoire a surtout retenu le nom de Milon grâce au plaidoyer de Cicéron , Pro Milone, destiné à soutenir la cause de son client accusé du meurtre de Clodius en ~ 52, et traduit en justice. Mais avant de se retrouver ainsi inculpé, Milon s'est distingué par une carrière politique audacieuse, mouvementée et malhonnête. Né à ...  Lire la suite
MILTIADE (-550 env.--489)

Écrit par :  Claudine LEDUC

Général athénien, fils de Cimon Coalemos, du dème Lakiades (Athènes), Miltiade appartient à une famille noble et riche, les Cimonides, liée au génos des Philaïdes. Son père, trois fois « olympionique » (vainqueur aux jeux Olympiques), est assassiné en ~ 528/527, à l'instigation des Pisistratides inquiets de sa notoriété ; et c'est son frère aîné, ...  Lire la suite
MITHRIDATE VI EUPATOR (-132--63) roi du Pont

Écrit par :  Paul GOUKOWSKY

Né en 132 avant J.-C. dans la ville grecque de Sinope, capitale du Pont, Mithridate VI Eupator y passa son enfance. Il posséda ainsi une double culture, hellénique et iranienne, qui lui permit de se présenter comme le défenseur de la Grèce, mais justifia la propagande des Romains, qui l'assimilèrent aux envahisseurs perses. Au-delà de ces images ...  Lire la suite
MUCIUS SCAEVOLA CAIUS (fin -VIe s.)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Souvent associé à Horatius Coclès, comme un des héros de la République romaine au moment du siège de Rome par le roi Porsenna en ~ 507, Mucius Scaevola, jeune patricien, décide par une action audacieuse de mettre un terme à l'humiliation des Romains ; ceux-ci ne parviennent pas à chasser les assiégeants étrusques et tremblent chaque jour un peu ...  Lire la suite
MÉNANDRE, roi de Bactriane (-160 env.-env. -140)

Écrit par :  Roland BRETON

L'un des rois indo-grecs les plus connus des auteurs classiques de l'Occident et de l'Inde, Ménandre (en pāli : Milinda) est né dans un village appelé Kalasi, non loin d'Alexandrie du Caucase. Il régna pendant à peu près vingt ans, à partir d'environ ~ 155, sur le territoire qui s'étendait de la vallée de Kaboul à l'ouest jusqu'à la Ravi à l'est, ...  Lire la suite
MÉNÈS, pharaon de la Ire dynastie (-3000 env.)

Écrit par :  E.U.

Pharaon de la Ire dynastie, actif vers 3000 av. J.-C. Selon la tradition, Ménès (comme le nomme Manéthon, historien égyptien du iiie s. av. J.-C.), également appelé Mena, Meni (par deux listes de rois égyptiens de la XIXe dynastie, soit du ...  Lire la suite
NABONIDE, roi de Babylone (-555--539)

Écrit par :  Valentin NIKIPROWETZKY

Dernier souverain de l'empire néo-babylonien. L'accession de Nabonide au trône de Babylone marque le terme des sanglants épisodes auxquels donne lieu la succession dynastique de Nabuchodonosor. Deux ans après la mort du Grand Roi en ~ 561, son fils Awêl-Marduk est assassiné par son beau-frère Neriglissar. L'usurpateur meurt au bout de quatre ans ...  Lire la suite
NABUCHODONOSOR II

Écrit par :  Guillaume CARDASCIA

Le règne de Nabuchodonosor II (604-562 av. J.-C.) marque l'apogée de l'empire néo-babylonien et le second âge d'or de la civilisation babylonienne, le premier étant le règne de Hammourabi . Son père, Nabopolassar (Nabū-apal-uṣur), était un prince chaldéen, institué par les Assyriens gouverneur de la Babylonie ; secouant le joug de ses maîtres avec ...  Lire la suite
NARCISSE, lat. NARCISSUS (mort en 54)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Avec Pallas, Polybe, Félix et Calliste, Narcisse est l'un des plus célèbres affranchis impériaux de Rome sous Claude et sous Néron , entre 41 et 54. Le portrait peu flatteur qu'en fait Racine dans Britannicus, l'opprobre dont il a été chargé par Suétone et par Tacite , l'homme véreux, le concussionnaire, l'intrigant et le ...  Lire la suite
NARSÈS (mort en 302) roi sassanide de Perse (293-302)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Menacé au nord par les peuples germains , l'Empire romain à la fin du iiie siècle doit aussi surveiller ses frontières de l'est qui bordent l'empire sassanide expansionniste et ambitieux, dont le roi Narsès, connu pour sa violence, vient de prendre la tête en 293. L'Empire romain a déjà essuyé de ...  Lire la suite
NERVA MARCUS COCCEIUS (30-98) empereur romain (96-98)

Écrit par :  Yann LE BOHEC

Bien connu grâce à un livre d'A. Garzetti, Nerva retient l'attention pour deux séries de motifs. Tout d'abord, il illustre bien ce que fut la noblesse du ier siècle de notre ère. Issu d'une famille entrée au Sénat sous Auguste, Marcus Cocceius Nerva est né à Narnia en Ombrie, sans doute le 8 ...  Lire la suite
NICIAS (-470 env.--413)

Écrit par :  Alain MAHUZIER

Général et homme politique athénien, fils de Nicératos, les antécédents de Nicias sont inconnus : la fortune acquise par son père a dû faire sortir la famille de l'obscurité. Sa richesse est proverbiale ; il a des intérêts dans l'exploitation des mines d'argent du Laurion. Elle lui vaut, lors de ses chorégies, de remporter toujours le prix et ...  Lire la suite
NÉARQUE (-IVe s.)

Écrit par :  Pierre BRIANT

Natif de Crète (Leto ?), Néarque s'établit en Macédoine, à Amphipolis, sous le règne de Philippe II . Il fait partie, avec Harpale, Ptolémée, Érigyos et Laomédon, des meilleurs amis du jeune Alexandre, qui sont bannis, en ~ 337 ou ~ 336, pour lui avoir donné, selon Philippe, de mauvais conseils. Néarque prend part à la conquête de l'Asie (~ 334-~ ...  Lire la suite
NÉFERTITI ou NOFRETITI, reine d'Égypte (-XIVe s.)

Écrit par :  E.U., Joyce TYLDESLEY

Reine d'Égypte, épouse du roi Akhenaton (r. vers 1352-1336 av. J.-C.). On ignore la généalogie de Néfertiti. Son nom, parfois mentionné sous la forme Neferneferuaten, signifiant « la Belle est venue », a fait penser aux premiers égyptologues qu'elle était peut-être une princesse mitannienne. De nombreux détails suggèrent cependant qu'elle serait ...  Lire la suite
NÉHÉMIE (-445 env.)

Écrit par :  Marguerite JOUHET

Fonctionnaire juif de l'administration perse à Suse, sous le règne d'Artaxerxès Ier (~ 465-~ 424). La source d'informations qui concerne Néhémie est un texte autobiographique semblable aux textes des hauts fonctionnaires égyptiens qui se trouve dans la Bible au Livre de Néhémie (i à ...  Lire la suite
NÉRON (37-68)

Écrit par :  Claude LEPELLEY

Néron a symbolisé pour la postérité ce que l'histoire romaine recèle de plus monstrueux et de plus cruel. Les historiens antiques, Tacite et Suétone , ont tracé un étonnant portrait de l'empereur pervers, fou et sanguinaire ; les chrétiens, dont il fut le premier persécuteur, ont encore noirci ce tableau. On doit constater cependant que le solide ...  Lire la suite
ODOACRE (433 env.-493) roi des Hérules (476-493)

Écrit par :  Yann LE BOHEC

Depuis 455, les empereurs d'Occident sont désignés par des chefs barbares. Le plus connu, le Skire Odoacre, fils du prince Édicon, est né vers 433. Il a passé sa jeunesse à la cour d' Attila . Devenu roi des Hérules en 476, il intervint dans la vie publique de l'Italie. En 475, l'ancien secrétaire d'Attila, Oreste, avait chassé du trône ...  Lire la suite
OLYMPIAS (-375 env.--316) reine de Macédoine

Écrit par :  Jean DELORME

Fille d'un roi d'Épire, Olympias épouse en ~ 359 Philippe II de Macédoine, dont elle a un fils, le futur Alexandre le Grand , en ~ 356. En mauvais termes avec le roi à cause des infidélités constantes de celui-ci, elle s'exile en Épire avec son fils lorsque Philippe contracte un second mariage (~ 337). Elle revient en Macédoine après l'assassinat ...  Lire la suite
PAPINIEN (140?-212)

Écrit par :  Jean GAUDEMET

Considéré dès l'Antiquité comme le plus grand des juristes classiques. Cette appréciation portée sur Aemilianus Papinianus demeure celle de beaucoup de romanistes modernes. Mommsen parlait de son « génie juridique et de son sens très aigu du droit et de la morale ». On sait peu de sa vie et de sa carrière. Était-il romain ou provincial, peut-être ...  Lire la suite
PAPIRIA GENS

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Célèbre famille romaine, la gens Papiria s'est divisée au cours de l'histoire de la République en plusieurs branches, les unes patriciennes, les autres plébéiennes. Deux de ces branches, Cursor et Carbo, ont passé à la postérité car elles ont été illustrées par des consuls et des généraux dont Tite-Live , en particulier, fait mention. Lucius ...  Lire la suite
PARMÉNION (-400 env.--330)

Écrit par :  Paul GOUKOWSKY

Né après 400 avant J.-C., le général macédonien Parménion n'apparaît dans les textes qu'en 356 avant J.-C. : tandis que Philippe II assiège Potidée, on le voit remporter à l'est du royaume une victoire décisive sur le roi illyrien Grabos. C'était d'ailleurs le meilleur chef macédonien de l'aveu même de Philippe. Dix ans plus tard (346 av. ...  Lire la suite
PAUSANIAS, prince spartiate (mort en -470)

Écrit par :  Claude MOSSÉ

Fils du roi de Sparte Cléombrotos et neveu de Léonidas, le vaincu des Thermopyles. Commandant en ~ 479 l'armée grecque à Platées, Pausanias remporta la victoire décisive qui devait entraîner le départ des Perses. L'année suivante, il s'emparait de Byzance où il semble avoir tenté de régner en véritable despote oriental, entamant des négociations ...  Lire la suite
PERDICCAS (-365?--321)

Écrit par :  André LARONDE

Issu d'une famille princière de l'Orestide, en Macédoine, Perdiccas porte un nom typiquement macédonien, qui fut celui de trois rois de ce pays. Compagnon d' Alexandre le Grand , il participe à toutes ses campagnes et paie de sa personne : en ~ 335, il est blessé devant Thèbes révoltée. Il commande un corps de cavalerie avec le titre d'hipparque. ...  Lire la suite
PHALÉAS DE CHALCÉDOINE (-IVe--IIIe s.)

Écrit par :  Marie-Rose MAYEUX

Contemporain de Platon , connu par le livre XI de la Politique d' Aristote , où le Stagirite étudie et compare les différentes constitutions en vigueur ou proposées. De Phaléas on sait seulement qu'il fut le premier à insister sur une plus juste répartition des richesses. On ne peut isoler son projet de réforme du contexte ...  Lire la suite
PHARAON

Écrit par :  Jean VERCOUTTER

Le mot « Pharaon » vient de la version grecque de la Bible où il apparaît dans la Vulgate (Genèse, xii, 15) sous la forme Φαρ́αω (Pharao). Les Hébreux s'étaient contentés de transcrire à leur manière le mot composé égyptien per-aâ, littéralement « la Grande Maison ». Cette ...  Lire la suite
PHILIPPE II (-382 env.--336) roi de Macédoine (-359--336)

Écrit par :  Paul GOUKOWSKY

Fils cadet d'Amyntas III (mort en 370 av. J.-C.) et d'une princesse illyrienne, Eurydice, Philippe n'aurait jamais régné ni fait de la Macédoine la plus grande puissance du monde grec sans la disparition prématurée de son frère aîné, Alexandre II, assassiné après un an de règne (370-369 av. J.-C.). Celle-ci inaugurait une période de troubles au ...  Lire la suite
PHILIPPE L'ARABE MARCUS JULIUS PHILIPPUS dit (204-249) empereur romain (244-249)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Les origines de Marcus Julius Philippus, né dans une tribu arabe du Djebel Druse, sont modestes. Certains historiens romains prétendent que son père était un chef de brigands, mais leur témoignage est suspect. Élevé dans les camps de l'armée romaine d'Orient, comprenant de nombreux indigènes, Philippe l'Arabe a sans doute participé aux nombreuses ...  Lire la suite
PHILIPPE V (-238--179) roi de Macédoine (-221--179)

Écrit par :  E.U.

Roi de Macédoine (221-179), né en 238 av. J.-C., mort en 179 av. J.-C. à Amphipolis (Macédoine). Fils de Démétrios II (v. 275-229 av. J.-C.) et de Phthia, le jeune prince Philippe V de Macédoine est adopté, à la mort de son père, par son cousin Antigonos Doson, qui s'empare du trône. Lorsque ce dernier meurt à son tour en été de 221, Philippe V ...  Lire la suite
PHILOPŒMEN (-253--182)

Écrit par :  Claude MOSSÉ

Grec originaire de Mégapolis, qui devint stratège de la ligue achéenne (~ 207-208) et fut souvent réélu à cette haute fonction. C'est à ce titre en particulier que Philopoimen (ou Philopœmen) lutta contre le tyran de Sparte , Nabis. Il le vainquit une première fois en ~ 202, une seconde fois en ~ 193 et, après l'assassinat de Nabis en ~ 192, il ...  Lire la suite
PHOCION (-402 env.--318)

Écrit par :  Claude MOSSÉ

Homme politique et stratège, Phocion fut l'un des derniers Athéniens à avoir joué au ~ ive siècle un rôle important. Jusqu'à la bataille de Chéronée (~ 338), il se fit surtout connaître par des campagnes menées avec succès en Eubée (~ 348 et ~ 341), à Mégare (~ 343) et à Byzance (~ 340). Après ...  Lire la suite
PISISTRATE (-600 env.--528)

Écrit par :  Jean DELORME

Homme d'État athénien. D'origine noble, parent de Solon , Pisistrate est à la tête d'une expédition contre Mégare à qui il prend Salamine (~ 570 env.). Il se mêle aux luttes politiques qui opposent alors le parti des pédieis (gens de la plaine) à celui des paraloi (côtiers), dirigé par les Alcméonides . ...  Lire la suite
PLINE LE JEUNE (61 env.-114)

Écrit par :  Pierre GRIMAL

Le renom de Pline le Jeune est dû à sa correspondance. Ses lettres à Trajan , dont il fut l'un des hauts fonctionnaires, sont, avec les réponses de l'empereur, un bon document sur les méthodes de l'administration impériale. Moins spontanée que celle de Cicéron , sa correspondance privée compose une sorte de journal de sa vie où se mêlent aux ...  Lire la suite
POLLION, lat. CAIUS ASINIUS POLLIO (-76-4)

Écrit par :  E.U.

Évoluant dans le cercle littéraire de Catulle , Pollion entra dans la vie publique en ~ 56. En ~ 54, il attaqua publiquement, mais en vain, le tribun C. Cato, s'attirant la colère de Pompée. Pendant la guerre civile, il prit le parti de César au Rubicon , puis fit campagne en Afrique avec Curius et, entre ~ 49 et ~ 45, en Grèce, en Afrique et en ...  Lire la suite
POLYCRATE (mort en -522) tyran de Samos (-538 env.--522)

Écrit par :  Claude MOSSÉ

S'étant débarrassé de ses deux frères qui l'avaient aidé à s'emparer du pouvoir, Polycrate régna seul sur une des plus riches et des plus puissantes îles de la côte ionienne. Son nom reste attaché d'abord à la puissance navale de Samos dans l'Égée, puissance qui lui permit de contrôler une partie des îles et d'entretenir des relations avec ...  Lire la suite
POLYPERCHON (apr. -390-env. -302)

Écrit par :  Jean DELORME

On ignore tout de l'existence de ce noble macédonien jusqu'au règne d'Alexandre où il ne joue qu'un rôle sans éclat. Antipatros , à sa mort (~ 319), lui confie la régence aux dépens de son fils Kassandros qui, n'acceptant pas d'être évincé, ligue contre lui tous les diadoques . Pour trouver des appuis, Polyperchon s'allie à Eumène de Cardia et ...  Lire la suite
POMPÉE, lat. CNEIUS POMPEIUS MAGNUS (-106--48)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Général et homme d'État romain qui, au même titre que César et Alexandre le Grand, figure dans la Vie des hommes illustres de Plutarque. Héros malheureux de la guerre civile qui devait mettre un terme à la République romaine, concurrent malchanceux de César, Pompée est le représentant le plus illustre du parti sénatorial qui ...  Lire la suite
PONCE PILATE, procurateur romain (26-36)

Écrit par :  E.U.

Procurateur romain de Judée (26-36), mort vers 36. Selon la tradition, Ponce Pilate est un chevalier romain du clan samnite des Pontii (d'où son nom latin, Pontius Pilatus). En 26, l'empereur Tibère, sur le conseil de son favori Séjan qui protège Pilate nomme ce dernier procurateur de Judée, ou plutôt préfet selon une inscription découverte à ...  Lire la suite
POSTUMUS MARCUS CASSIANUS LATINIUS (mort en 269)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

L'anarchie militaire et la désagrégation de l'Empire romain à la fin du iiie siècle favorisent les menées factieuses et ambitieuses d'un certain nombre de généraux romains qui se font proclamer empereurs par leurs légions. Cette période est connue par les historiens sous le nom de l'ère des Trente ...  Lire la suite
PTOLÉMÉE II PHILADELPHE (-308--246) roi d'Égypte (-282--246)

Écrit par :  Joseph MÉLÈZE-MODRZEJEWSKI

Fils de Ptolémée Ier Sôter et de sa deuxième femme Bérénice, associé au pouvoir par son père dès janvier ~ 284, Ptolémée II continue à régner sur le royaume des Lagides après la mort de Sôter en ~ 282 jusqu'à la fin de janvier ~ 246. Au début de son règne, l'État lagide est à l'apogée de sa puissance. Celle-ci est consolidée ...  Lire la suite
PTOLÉMÉE Ier SÔTER (-365 env.--282) roi d'Égypte (-305--282)

Écrit par :  Joseph MÉLÈZE-MODRZEJEWSKI

Général d' Alexandre le Grand , satrape (~ 323-~ 305) puis roi d'Égypte (~ 305-~ 282), Ptolémée Ier Sôter, fils de Lagos, est le fondateur de la dynastie macédonienne des Ptolémées, ou Lagides, qui gouverne l'Égypte jusqu'à la conquête romaine (août ~ 30). L'un des sept somatophylaques (« gardes de corps ») d'Alexandre le ...  Lire la suite
PTOLÉMÉE VI PHILOMÉTOR (-186--145) roi d'Égypte (-181--145)

Écrit par :  Joseph MÉLÈZE-MODRZEJEWSKI

Fils de Ptolémée V Épiphane et de Cléopâtre Ire. Commencé sous la régence de sa mère, morte prématurément en ~ 176, le règne de Philométor annonce le début de la décadence du royaume lagide : affaiblissement du pouvoir royal, intrigues de cour, révoltes indigènes, intervention de puissances étrangères. Peu après la mort de ...  Lire la suite
PTOLÉMÉE VIII ÉVERGÈTE II ou PTOLÉMÉE VII (mort en -116) roi d'Égypte (-145--116)

Écrit par :  Joseph MÉLÈZE-MODRZEJEWSKI

Fils de Ptolémée V Épiphane et frère de Ptolémée VI Philométor , Ptolémée VIII Évergète II reçut le surnom de Physcon, « le Ventru ». Dès la mort de son frère, avec qui il avait déjà partagé le pouvoir entre ~ 170 et ~ 163, il s'empare du trône des Lagides, en éliminant son neveu Ptolémée VII Néos Philopator qui n'a régné que quelques semaines. ...  Lire la suite
PTOLÉMÉE XII PHILOPATOR PHILADELPHE dit AULÈTE (-112--51) roi d'Égypte (-80--58 et -55--51)

Écrit par :  E.U.

Roi d'Égypte (80-58 et 55-51), né vers 112 av. J.-C. en Macédoine, mort en 51 av. J.-C. Fils de Ptolémée IX Soter II et d'une de ses maîtresses, le jeune Ptolémée Aulète (le « Flûtiste ») n'a qu'une légitimité relative. En 103, sa grand-mère Cléopâtre III, reine d'Égypte, l'envoie pour sa sécurité à Cos (ou Kos), île de la mer Égée, avec son ...  Lire la suite
PTOLÉMÉE XIII THEOS PHILOPATOR (-61--47) roi d'Égypte (-51--47)

Écrit par :  E.U.

Roi d'Égypte (51-47), né vers 61 av. J.-C., mort en 47 av. J.-C. près d' Alexandrie . Fils de Ptolémée XII Aulète, le Macédonien Ptolémée XIII Theos Philopator est nommé roi d'Égypte conjointement à son illustre sœur, Cléopâtre VII, après la mort de leur père en 51. En 49, le jeune Ptolémée, cherchant à conserver les alliés de son père, fournit ...  Lire la suite
PÉPI II, pharaon de la VIe dynastie (-2270--2180)

Écrit par :  Yvan KOENIG

Le règne du pharaon Néferkare Pépi II marque la transition entre l'Ancien Empire et la première période intermédiaire. La première partie du règne de Pépi II se déroule dans une relative tranquillité. Le roi accomplit une expédition dans le Sinaï, et mène également une expédition dans le pays de Pount, que l'on identifie de façon incertaine à la ...  Lire la suite
PÉRICLÈS (-495 env.--429)

Écrit par :  Pierre LÉVÊQUE

Pendant des décennies, Périclès a été le maître incontesté d'Athènes, par la volonté du peuple qui l'élisait chaque année parmi les dix stratèges. Comme Thucydide l'a dit avec force (II, lxv) : « En apparence c'était la démocratie, en réalité le gouvernement d'un seul. » Mais cette situation ne s'explique pas par son seul ...  Lire la suite
PÔROS ou PAURAVA (mort en -317 env.) roi indien

Écrit par :  Roland BRETON

Souverain local du Pendjab qui fut le principal adversaire d' Alexandre le Grand en Inde. Descendant hypothétique des Pûru védiques, ou Paurava, Pôros régnait sur le territoire compris entre la Jhelum et la Chenab. La bataille décisive a lieu en ~ 326 sur les bords de la Jhelum, qu'Alexandre a franchie non sans mal, et où Pôros attend, avec ...  Lire la suite
RAMSÈS II (-1304--1236)

Écrit par :  Jean VERCOUTTER

Il est impossible de parler de Ramsès II sans évoquer l'histoire de toute la XIXe dynastie manéthonienne. Le règne de Ramsès II n'est que le prolongement de l'œuvre accomplie par les deux premiers pharaons ramessides. La postérité a souvent attribué à Ramsès II ce qui, en bonne justice, devrait revenir à son père Séti I ...  Lire la suite
RAMSÈS III roi d'Égypte (-1198--1166)

Écrit par :  E.U.

Roi d'Égypte (1198-1166), mort en 1166 à Thèbes. Fils de Setnakht, fondateur de la XXe dynastie, Ramsès III monte sur le trône d'Égypte alors que le royaume se remet tout juste des guerres civiles qui ont ravagé le pays au cours de la dynastie précédente. Pendant la cinquième année de son règne, une ...  Lire la suite
ROMULUS AUGUSTUS dit AUGUSTULUS (461 env.-?) empereur d'Occident (475-476)

Écrit par :  Yann LE BOHEC

Par une étrange ironie de l'histoire, le dernier empereur de Rome portait le nom du fondateur de la ville et le titre du premier de ses princes. Le personnage ne présente d'intérêt que par cette coïncidence, et parce qu'il symbolise le déclin de l'Occident. Il est né vers 461. Son père, Oreste, après avoir été secrétaire d' Attila , était entré au ...  Lire la suite
SADOCIDES ou SADOCITES

Écrit par :  André PAUL

Membres de la famille sacerdotale qui descend de Sadoc et qui s'impose comme la seule légitime au long de l'histoire d'Israël (Ézéchiel, xl, 46 ; xlviii, 11 ; Ecclésiastique, li, 12). On les appelle aussi, en effet, « fils de Sadoc ». Celui-ci était un prêtre en fonctions à ...  Lire la suite
SALLUSTE ou SALLOUSTIOS (IVe s.)

Écrit par :  Pierre HADOT

Né en Gaule au début du ive siècle, nommé préfet d'Orient en 361, Saturninus Sallustius Secundus joue un grand rôle politique pendant les règnes de l'empereur Julien l'Apostat (qui lui dédie son Discours sur Hélios-Roi) et de ses successeurs, Jovien et Valentinien. Il meurt ...  Lire la suite
SALOMÉ, princesse juive (morte vers 72)

Écrit par :  E.U.

Selon l’historien juif Flavius Josèphe, Salomé, princesse juive morte vers 72 après J.-C., est la fille d’ Hérodiade et la belle-fille d’ Hérode Antipas (21 av. J.-C. env.-3 apr. J.-C.), tétrarque de Galilée et de Pérée, fils d’Hérode Ier le Grand (73 av. J.-C.-4 apr. J.-C.). Elle se marie deux fois, tout d’abord avec le ...  Lire la suite
SARGON II ou SHARROU-KEN, roi d'Assyrie (-721--705)

Écrit par :  E.U., Jorgen LAESSOE

Sargon est la transcription hébraïque de l'assyrien Sharrou-ken, nom de règne signifiant « roi légitime » (Isaïe xx, 1). Ce nom fut probablement choisi en mémoire de deux anciens rois d' Assyrie , en particulier Sargon d' Akkad dit l'Ancien. L'ascendance de Sargon II est partiellement entourée de mystère mais il est ...  Lire la suite
SAÜL, roi d'Israël (-1030 env.-env. -1010)

Écrit par :  André PAUL

Le premier roi de l'État d'Israël. Saül (en hébreu shaûl, « qui a été demandé [par Dieu] ») était originaire de Gabaa (aujourd'hui, tell el-Fûl), d'une famille rurale de la tribu de Benjamin. La genèse de sa carrière et ses premiers exploits sont liés à la mission prophétique de Samuel. Le matériau ...  Lire la suite
SCIPION L'AFRICAIN (-235?--183)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Issu d'une des plus grandes familles de Rome, la gens Cornelia, Scipion l'Africain incarne l'esprit de conquête et le goût du luxe qui saisirent Rome à la faveur des guerres puniques . Son père Publius Scipion, consul en l'an ~ 218, périt en Espagne au cours de la lutte contre l'empire carthaginois ; Scipion part, en ~ 211, dans la péninsule ...  Lire la suite
SCIPIONS LES

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Pendant trois siècles, les pouvoirs civils et militaires sous la République romaine sont exercés exclusivement par quelques grandes familles patriciennes, les Æmilii, les Claudii, les Fabii, les Valerii et, surtout au moment des conquêtes, par les Cornelii. C'est à la gens Cornelia, en effet, qu'appartiennent tous les Scipions. Le mot ...  Lire la suite
SEPTIME SÉVÈRE, lat. LUCIUS SEPTIMIUS SEVERUS (146-211) empereur romain (193-211)

Écrit par :  Yann LE BOHEC

L'importance du règne et la diversité des sources expliquent la bibliographie abondante qui concerne Septime Sévère . Cet empereur romain fut en tout un provincial. Né le 11 avril 146 dans une grande famille de Lepcis Magna en Tripolitaine, il conserva toujours, entre autres liens avec l'Afrique, un fort accent punique. Il entra au Sénat : il fut ...  Lire la suite
SERTORIUS QUINTUS (-121--72)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

« Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis. » Ainsi parle Sertorius dans la tragédie de Corneille. Sertorius est en effet le seul homme politique de la République romaine qui ait fait sécession entre ~ 83 et ~ 72. Connu pour son courage, il sert Marius contre les Teutons en ~ 102, devient tribun militaire en Espagne en ~ 97, et perd, ...  Lire la suite
SEXTUS RUFUS (IVe s.)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Né à Trente et issu d'une famille obscure, Sextus Rufus a la chance de lier son destin à celui de Maximin, qui devient sous le règne de Valentinien Ier préfet du prétoire en 373. Sextus Rufus est introduit au sein de la cour impériale. Sénateur puis secrétaire de l'empereur Valens , Sextus Rufus est chargé en 368 du ...  Lire la suite
SHI HUANGDI ou QIN SHI HUANGDI [TS'IN CHE HOUANG-TI] (-259--210) empereur de Chine (-221--210)

Écrit par :  Kristofer SCHIPPER

Unificateur des États féodaux de la Chine des Zhou et fondateur de la première dynastie impériale, celle des Qin : la conquête définitive des États rivaux, en ~ 221, mit un terme à une longue lutte pendant laquelle la supériorité du royaume de Qin s'affirma, d'une part grâce à sa situation stratégique « à l'intérieur des passes », en une région ...  Lire la suite
SHĀHPŪR II ou SAPOR II, roi sassanide de Perse (309/10-379)

Écrit par :  Philippe OUANNÈS

Neuvième souverain sassanide, fils posthume de Hurmizd II, Shāhpūr II naquit roi, d'où la longueur de son règne. Héritier d'un royaume aux structures peu cohérentes et menacé de tous côtés, il doit, pour en maintenir l'intégrité, se livrer à des luttes constantes . Son règne est marqué par l'adoption du zoroastrisme « orthodoxe », utilisé comme ...  Lire la suite
SHĀHPŪR Ier ou SAPOR Ier roi sassanide de Perse (241-272)

Écrit par :  E.U.

Roi sassanide de Perse (241-272), mort en 272. Shahpur Ier monte sur le trône de Perse en 241, à la mort de son père, Ardachir Ier. Poursuivant la guerre que celui-ci menait contre Rome, il conquiert Nisibin (auj. Nusaybin, en Turquie) et Carrhae (Harran, Turquie) et pénètre en Syrie . Vaincu à ...  Lire la suite
SIMÉON BAR GIORA ou BAR GHIORA (Ier s.)

Écrit par :  Gérard NAHON

Chef militaire des Juifs dans la guerre contre les Romains (66-70). Probablement fils d'un prosélyte, ce qui explique son surnom de Bar Giora (en araméen, fils de prosélyte), Siméon était originaire de la cité hellénistique de Gerasa en Transjordanie. On ne connaît sa carrière que par Flavius Josèphe (Guerre des Juifs), qui le ...  Lire la suite
SNÉFROU, pharaon de la IVe dynastie (-IIIe mill.)

Écrit par :  Yvan KOENIG

Fondateur, vers ~ 2600, de la IVe dynastie, Nebmaat Snéfrou succéda à Houni et régna vingt-quatre ans. Ce souverain fut un grand constructeur. Trois pyramides furent érigées de son vivant : la pyramide rhomboïdale de Dashour, la pyramide septentrionale de Dashour et la pyramide de Meïdoum . Cette dernière, qui devait ...  Lire la suite
SOLON (-640 env.-apr. -560)

Écrit par :  Jean DELORME

Homme d'État, législateur et poète athénien. Né, selon la tradition, dans une famille de souche royale, Solon doit, pour reconstituer un patrimoine dilapidé par son père, s'adonner au commerce maritime et entreprendre de nombreux voyages. Il n'en participe pas moins activement à la vie politique de sa patrie. Les Élégies qu'il ...  Lire la suite
SPARTACUS (mort en -71)

Écrit par :  Claude LEPELLEY

Spartacus, l'esclave gladiateur devenu chef des armées des parias révoltés, tenant en échec Rome pendant près de deux ans, a profondément marqué les hommes de l'Antiquité. Des révoltés contemporains ont repris son exemple et son nom pour leurs entreprises révolutionnaires. En fait, le génie de Spartacus ne suffisait pas pour donner à des bandes ...  Lire la suite
STILICHON ou STILICON (360 env.-406)

Écrit par :  Yann LE BOHEC

Né vers 360, Flavius Stilichon, comme ses noms l'indiquent, est issu d'une famille de Vandales installés dans l'Empire. Son ascension, qui montre bien la place qu'occupaient les Barbares dans le monde romain dès la fin du ive siècle, s'explique par sa personnalité, par ses liens avec le pouvoir et par ...  Lire la suite
SUI LES (581-618) & TANG LES (618-907), dynasties chinoises

Écrit par :  Pierre-Étienne WILL

Les dynasties des Sui et des Tang forment un ensemble historiquement cohérent. La véritable césure de la période est la rébellion d'An Lushan au milieu du viiie siècle, qui précipite un certain nombre d'évolutions profondes dans la société, l'économie et les institutions. Le fondateur des Sui , Yang ...  Lire la suite
SUNGA LES

Écrit par :  Roland BRETON

La dynastie indienne des Śuṅga (~ 185-~ 176 à ~ 73-~ 64 ?) a succédé à celle des Maurya . Son fondateur est l'usurpateur Puśyamitra (ou Puśpamitra), général en chef qui assassine le dernier empereur maurya Brihadratha, au cours d'une revue militaire. Il doit faire face à l'invasion des Grecs de Bactriane (~ 175-~ 168) qui arrivent jusqu'à la ...  Lire la suite
SYAGRIUS (430 env.-486)

Écrit par :  Pierre RICHÉ

Descendant d'une illustre famille aristocratique de Gaule, Syagrius était fils d'Ægidius qui possédait des domaines dans le nord de ce pays. À la fin du ve siècle, il avait regroupé quelques troupes romaines pour contenir la poussée des Francs Saliens. Grégoire de Tours, qui est notre seule source ...  Lire la suite
SYMMAQUE, lat. QUINTUS AURELIUS SYMMACHUS (340 env.-env. 402)

Écrit par :  Richard GOULET

Orateur romain appartenant à une famille de noblesse récente mais en ascension rapide, Symmaque doit à une éloquence remarquable d'accéder aux plus hauts honneurs civiques. Il est à Rome le champion de la résistance païenne au christianisme triomphant. Malgré des tentatives répétées, il ne parvient pas à obtenir la réinstallation dans la curie de ...  Lire la suite
SÉJAN (mort en 31)

Écrit par :  Jean-Pierre MARTIN

Issu d'une famille de chevaliers romains , Séjan (L. Aelius Seianus) accomplit, sous Auguste, une brillante carrière, surtout militaire. Dès l'arrivée au pouvoir de Tibère, il obtient les plus hautes fonctions de la carrière équestre et devient préfet du prétoire. Son influence est de plus en plus grande à mesure que Tibère s'éloigne des affaires ...  Lire la suite
SÉLEUCOS Ier NICATOR (-356 env.--281) roi séleucide (-305--281)

Écrit par :  Jean DELORME

Monarque hellénistique, né en Macédoine. Il accompagne Alexandre dans ses campagnes et se distingue en Inde. Au partage de Babylone (~ 323), il est adjoint au régent Perdiccas . Après l'assassinat de celui-ci (dont il est peut-être complice) en ~ 321, il reçoit la satrapie de Babylone. En ~ 315, il en est chassé par Antigonos devenu maître de ...  Lire la suite
SÉMIRAMIS, reine légendaire d'Assyrie

Écrit par :  Valentin NIKIPROWETZKY

Figure de l'histoire mésopotamienne passée dans la légende. Diverses traditions ont circulé au sujet de Sémiramis en Orient et ont été rapportées par des auteurs grecs comme Diodore de Sicile et Ctésias de Cnide. On la fait remonter à une antiquité fabuleuse. C'est ainsi que Philon de Byblos qui, dans la seconde moitié du ...  Lire la suite
SÉNNACHÉRIB ou SIN-AHÉ-ÉRIBA, roi d'Assyrie (-704--681)

Écrit par :  E.U., Henry W. F. SAGGS

Roi d' Assyrie (704-681), mort en janvier 681 av. J.-C. à Ninive (auj. en Irak). Fils et successeur de Sargon II, Sénnachérib hérite d'un empire qui s'étend de la Babylonie au sud de la Palestine et jusqu'en Asie Mineure. Avant d'accéder au trône, il fait montre de ses talents d'administrateur et de diplomate dans le nord et le nord-est de ...  Lire la suite
SÉSOSTRIS II, pharaon de la XIIe dynastie (-1895--1878)

Écrit par :  E.U.

Suivant la coutume instaurée par sa dynastie, Sésostris partage pendant trois ans la régence avec son père Amménémès-II (Amerenhat II). Durant sa première année de co-régence, il prend part à une expédition commerciale se rendant au pays de Pount, vers la côte des Somalis, comme en témoignent les inscriptions retrouvées sur les rochers d'un port ...  Lire la suite
SÉSOSTRIS III, pharaon de la XIIe dynastie (-1878--1843)

Écrit par :  E.U.

Durant les règnes de ses prédécesseurs, les nobles des provinces de Moyenne-Égypte ont accru leur pouvoir par le biais de faveurs royales et de mariages avec les familles de souverains voisins. Vers le milieu du règne de Sésostris III, les riches tombes provinciales, reflet de la puissance des nobles, cessent brusquement d’être édifiées. Dans le ...  Lire la suite
SÉSOSTRIS Ier, pharaon de la XIIe dynastie (-1971--1928)

Écrit par :  E.U.

Sésostris devient d'abord co-régent de l'Égypte au côté de son père vieillissant, Amménémès (Amenemhat) Ier, fondateur de la XIIe dynastie. Tandis que ce dernier poursuit ses réformes à l'intérieur de l'empire, Sésostris part à la conquête de la Nubie, au sud de l'Égypte, et, au cours de la trentième ...  Lire la suite
SÉTI Ier, pharaon de la XIXe dynastie (-1310 env.-env. -1304)

Écrit par :  E.U.

Fils de Ramsès Ier, qui ne règne que deux ans, Séti Ier est le véritable fondateur de la grandeur des Ramessides. Durant les premières années de son règne, il conduit son armée vers le nord pour restaurer le prestige égyptien, entamé pendant les années troubles de la fin de la XVIII ...  Lire la suite
SÉVÈRE ALEXANDRE MARCUS AURELIUS (208-235) empereur romain (222-235)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Par sa mère, Julia Mamea, Sévère Alexandre appartient à la dynastie des Sévères. Il est choisi en 221 par son cousin germain Élagabal comme césar, ce qui lui donne droit à la succession impériale, mais l'empereur tente de revenir sur sa décision. Julia Mamea suscite alors en 222 une révolte des prétoriens qui coûte la vie à Élagabal. Aussitôt la ...  Lire la suite
TARQUIN LE SUPERBE, dernier roi de Rome (-534--509)

Écrit par :  E.U.

Septième et dernier roi de Rome (534-509 av. J.-C.), mort en 495 av. J.-C. à Cumes, près de l'actuelle ville de Naples. Tarquin le Superbe (Ilucius Tarquinus Superbus) est, selon la tradition romaine, descendant de Tarquin l'Ancien et le gendre du roi étrusque Servius Tullius. Tarquin aurait assassiné son beau-père et établi un despotisme ...  Lire la suite
TETRICUS CAIUS PIUS ESUVIUS (mort en 275)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Né à Bordeaux , Tetricus est un gaulois romanisé appartenant à la classe des notables de la province d' Aquitaine , une des régions les plus riches des Gaules, au iiie siècle. Il siège à Rome en qualité de sénateur et y représente sa province ; il partage son temps entre son pays natal et la capitale ...  Lire la suite
THRASYBULE (-445 env.--388)

Écrit par :  Claude MOSSÉ

Fils de Lycos, du dème de Steiria. Thrasybule apparaît dans l'histoire d' Athènes en ~ 411, au moment où les oligarques, les Quatre-Cents, s'étant emparés du pouvoir dans la cité, les marins et les soldats de la flotte cantonnés à Samos refusent le fait accompli, destituent les stratèges suspects de sympathie pour l'oligarchie et en désignent ...  Lire la suite
THÉMISTOCLE (-524-env. -459)

Écrit par :  Claudine LEDUC

Homme politique athénien. Fils de Néoclès, du dème Phréarres (Athènes), issu de la branche cadette du genos des Lycomides, réduite, avant lui, à une notabilité locale, Thémistocle accède à l'archontat en ~ 493/92 ou en ~ 483/82. Dans l'histoire d' Athènes , il est celui qui « amena insensiblement la cité à se tourner et à ...  Lire la suite
THÉODORA (500 env.-548) impératrice d'Orient (527-548)

Écrit par :  E.U.

Impératrice d'Orient (527-548), née vers 500, morte en juin 548 à Constantinople. La jeunesse de Théodora est mal connue mais le recoupement entre la version officielle et celle, haute en couleur, donnée par l'Histoire secrète de Procope de Césarée fournit probablement les éléments les plus réalistes. Son père serait ainsi ...  Lire la suite
THÉODOSE II (401-450) empereur d'Orient (408-450)

Écrit par :  Jean GAUDEMET

Petit-fils de Théodose le Grand et fils d'Arcadius, Théodose II , qui avait été fait auguste dès 402, hérita de la partie orientale de l'Empire romain à la mort de son père en 408 ; il avait alors sept ans. Le gouvernement fut exercé sous son nom jusqu'en 414 par le préfet du prétoire et patrice Anthémius. Caractère faible, ...  Lire la suite
THÉODOSE Ier LE GRAND (346-395) empereur romain (379-395)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Seul empereur romain qui ait mérité le surnom de Grand : grand peut-être parce qu'il fut le dernier empereur qui réunit sous son sceptre l'Orient et l'Occident ; grand aussi parce qu'il fut le dernier empereur à résister victorieusement et diplomatiquement aux invasions barbares, grand enfin par rapport aux souverains qui lui succèdent encore ...  Lire la suite
TIBÈRE, lat. TIBERIUS CLAUDIUS NERO (-42-37) empereur romain (14-37)

Écrit par :  Yann LE BOHEC

La personnalité de Tibère a toujours fasciné les historiens, mais l'abondance de la bibliographie ne facilite pas l'étude du personnage et du règne. Tiberius Claudius Nero appartenait, comme son nom l'indique, à la très aristocratique gens Claudia. Sa mère, Livie, se remaria avec Auguste, et le fondateur de l'Empire sut ...  Lire la suite
TIGRANE II LE GRAND (-121 env.-env. -54)

Écrit par :  E.U.

Roi d' Arménie (95-54), né vers 121 av. J.-C., mort vers 54 av. J.-C. Membre de la dynastie fondée au début du iie siècle par Artaxias, Tigrane est le fils ou le frère d'Artavasdès Ier (ou Artavazd). Donné en otage au roi des Parthes Mithridate II, il rachète par la suite sa ...  Lire la suite
TIMOLÉON (-410 env.-env. -337)

Écrit par :  Claude MOSSÉ

Aristocrate corinthien, Timoléon reçut en ~ 345 le commandement d'une petite troupe de mercenaires avec laquelle il se rendit en Sicile , à l'appel des exilés syracusains qui souhaitaient rentrer chez eux. Syracuse était alors la proie de graves difficultés : non seulement la menace carthaginoise, enrayée par Denys l'Ancien , était redevenue ...  Lire la suite
TITUS FLAVIUS VESPASIANUS (39-81) empereur romain (79-81)

Écrit par :  Yann LE BOHEC

L'empereur que l'on surnomma « les délices du genre humain » régna à peine plus de deux ans. Il avait d'abord secondé son père pendant la guerre contre les Juifs puis, quand Vespasien partit pour Rome prendre le pouvoir, il avait commandé en chef l'armée romaine, ce qui lui valut les honneurs d'un triomphe qui a été sculpté sur l'arc dit de Titus, ...  Lire la suite
TOUTÂNKHAMON (-XIVe s.)

Écrit par :  Véronique BARRIEL

Mondialement connu par le riche mobilier contenu dans sa tombe découverte pratiquement intacte, Toutânkhamon est le jeune pharaon qui, dès la première année de son règne, entérina le retour aux cultes traditionnels et changea le nom de Toutânkhaton en Toutânkhamon. Si ses efforts pour l'embellissement des temples, comme la grande colonnade de ...  Lire la suite
TRAJAN (53-117)

Écrit par :  Yann LE BOHEC

Qui était Trajan ? Jérôme Carcopino voyait en lui le souverain qui avait amené l'Empire à son apogée et qui fut appelé en son temps « le meilleur des princes ». Pour Paul Petit, en revanche, il n'était qu'un « soudard au front bas », porté sur « le vin et les jeunes garçons ». Cependant, aux yeux des historiens actuels, la personnalité devra ...  Lire la suite
TRYPHON SALVIUS dit (mort en -102)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

La seconde insurrection servile qui éclate en Sicile à partir de ~ 104 rassemble plus de 6 000 esclaves qui se sont donné pour roi un certain Salvius, joueur de flûte, selon Diodore de Sicile, et grand expert en sciences magiques. Salvius prétend que les dieux sont favorables à l'insurrection. Il soumet ses troupes à l'entraînement et à la ...  Lire la suite
VALENS (328-378) empereur romain (364-378)

Écrit par :  E.U.

Empereur romain (364-378), né vers 328, mort le 9 août 378 à Andrinople. Valens est le frère cadet de Valentinien Ier, qui monte sur le trône à la mort de l'empereur Jovien, le 17 février 364. Le 28 mars suivant, son frère le nomme co-empereur et lui confie le gouvernement des provinces orientales de l'Empire romain, ...  Lire la suite
VALENTINIEN II (371 env.-392) empereur romain (375-392)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Lorsque son père Valentinien Ier meurt subitement, Valentinien II est proclamé auguste par les légions d'Illyrie en 375 : il n'a que quatre ans et se trouve à Sirmium. Son frère Gratien partage avec lui l'Empire d'Occident et lui laisse les préfectures d'Illyrie et d'Italie. Avec sa mère Justine, la régente, Valentinien II ...  Lire la suite
VALENTINIEN Ier (321-375) empereur romain (364-375)

Écrit par :  Yann LE BOHEC

L'empereur Julien fut tué au combat en 363. Un chrétien modéré, pris dans les rangs des militaires pannoniens, fut désigné pour lui succéder : Jovien. Mais ce ne fut qu'un bref intermède, car le nouvel empereur mourut très vite. En 364, les officiers et quelques hauts fonctionnaires choisirent Valentinien pour assurer la succession ; ce ...  Lire la suite
VALERIA GENS

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Parmi les anciennes familles patriciennes de la Rome antique, la gens Valeria a bénéficié d'une exceptionnelle longévité, puisque plusieurs de ses membres ont participé aux grands événements non seulement de la République mais aussi de l'Empire. D'origine sabine, la gens Valeria, selon la légende, eut pour premier ancêtre Volusus, compagnon du roi ...  Lire la suite
VARUS PUBLIUS QUINCTILIUS (-50 env.-9)

Écrit par :  Yann LE BOHEC

Publius Quinctilius Varus (appelé souvent, à tort, Quintilius, sans c) est né au milieu du ~ ier siècle dans une famille aristocratique et traditionaliste : son père, Sextus Quinctilius Varus, un ancien questeur , se suicida après la bataille de Philippes qui, en ~ 42, vit la ...  Lire la suite
VERCINGÉTORIX (-72 env.--46)

Écrit par :  Solange MARIN

En langue celtique, le terme de Vercingétorix signifie à peu près : « le grand roi des héros » et n'est vraisemblablement pas un anthroponyme mais un titre. Né vers ~ 72, Vercingétorix, fils de Celtill, appartient au peuple puissant des Arvernes ; soupçonné d'avoir voulu ceindre la couronne, son père avait été mis à mort par ses compatriotes. ...  Lire la suite
VERUS LUCIUS AURELIUS CEIONIUS COMMODUS (130-169)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Co-empereur de Rome avec Marc Aurèle entre 161 et 169, Lucius Verus ne ressemble guère à l'auteur des Pensées, ni par le caractère, ni par la destinée. À sa naissance, son père Lucius Ceionius Verus est préteur et familier de la cour impériale. Un historien français, Jérôme Carcopino, prétend qu'il était le « bâtard d'Hadrien » ...  Lire la suite
VESPASIEN TITUS FLAVIUS (9-79) empereur romain (69-79)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Né à Reate, l'actuelle Rieti, ville de l'Italie centrale, Vespasien, fils de publicain, appartient au monde des finances de l'Empire romain. Élevé dans une métairie de Toscane, il apprend à connaître les problèmes qui se posent aux paysans. Son origine aisée lui permet de franchir les étapes d'une carrière politique qui le mène, sous l'empereur ...  Lire la suite
VIRIATHE (mort en -139)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Berger et chasseur, Viriathe vit en Lusitanie, province d'Espagne que les Romains tentent en vain de pacifier au ~ iie siècle. Il devient le chef d'une troupe de rebelles qui est anéantie par le propréteur Servius Galba en ~ 149. Viriathe parvient à échapper à la tuerie, gagne les montagnes de la ...  Lire la suite
WU ZETIAN [WOU TSÖ-T'IEN] (624?-705) impératrice de Chine

Écrit par :  Pierre-Étienne WILL

Originaire du Shandong, fille d'un commandant de garnison et réputée pour sa beauté, Wu Zhao (Zetian est l'appellation conférée après son abdication) entre à quatorze ans dans le harem de l'empereur Taizong des Tang (Li Shimin) en qualité de « personne de talent » (cairen). À la mort de Taizong (649), elle se fait tonsurer et ...  Lire la suite
WUDI [WOU-TI] empereur de Chine (-140--87)

Écrit par :  Jean-Pierre DIÉNY

La dynastie des Han a posé les bases de l'Empire chinois, et Wudi en fut le souverain le plus glorieux. Sous son long règne, la Chine, enrichie et prospère, semble exploser de vitalité. Contre les Xiongnu , ce peuple nomade que n'avait pu contenir la politique d'accommodement de ses prédécesseurs, Wudi passe à l'offensive. Il lance au nord-ouest ...  Lire la suite
YU LE GRAND, empereur de Chine (-IIe mill.)

Écrit par :  Kristofer SCHIPPER

Héros légendaire, roi démiurge de la Chine antique. La « vie » de Dayu (Yu le Grand) fait l'objet d'une légende épique qui ne nous est parvenue que par bribes et lambeaux, l'historiographie des confucianistes ayant procédé à un certain nombre de remaniements. Les confucianistes nous ont, en effet, fourni le seul document cohérent concernant la vie ...  Lire la suite
ZAKKAI JOHANAN BEN (mort en 80 env.)

Écrit par :  Gabrielle SED-RAJNA

Chef spirituel de la période du second Temple, Johanan ben Zakkai est le fondateur de l'école de Javné, qui fut le centre intellectuel du judaïsme après la chute de Jérusalem et jusqu'à l'échec de la révolte de Bar Kokhba, en 135. Sa figure est entourée de légendes, qui n'indiquent cependant ni la date ni le lieu de sa naissance. Il aurait vécu ...  Lire la suite
ZOROBABEL (-VIe s.)

Écrit par :  Marguerite JOUHET

L'édit de libération de Cyrus, roi des Perses, permit à plusieurs convois de Juifs fidèles de revenir à Jérusalem (~ 538) après une cinquantaine d'années d'exil à Babylone. À la tête du premier groupe prend place Sheshbassar, prince de Juda, qui avait à Babylone le rang de jeha, c'est-à-dire gouverneur ou haut commissaire. Mais ...  Lire la suite
ZÉNOBIE (morte apr. 274) reine de Palmyre (266/67-272)

Écrit par :  Marguerite JOUHET

Reine ambitieuse de Palmyre , peut-être responsable du meurtre de son époux le roi Odenath, qui régna sur Palmyre de 260 à 267, et de leur fils aîné. Leur second fils, Wahballath étant trop jeune pour régner, Zénobie prend le pouvoir et se fait appeler « illustrissime reine ». Profitant de l'anarchie du monde romain, la reine pousse ses troupes en ...  Lire la suite
ÉLAGABAL VARIUS AVITUS BASSIANUS dit (204-222)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

Empereur romain, ayant régné de 218 à 222, Élagabal (ou Héliogabale) doit son surnom au fait d'avoir été consacré Élagabal, dieu solaire d'Émèse, en 217. Par sa grand-mère Julia Maesa, sœur de Julia Domna, elle-même veuve de Septime Sévère, et par sa mère Soaemias, selon laquelle il aurait pour père Caracalla , Élagabal appartient à la dynastie ...  Lire la suite
ÉPAMINONDAS (-420 env.--362)

Écrit par :  E.U., Herbert William PARKE

Général et homme d'État béotien, Épaminondas est né vers 420 avant J.-C. à Thèbes et mort en 362 avant J.-C. à Mantinée. Fils d'un aristocrate pauvre, Épaminondas reçoit néanmoins une bonne éducation auprès du pythagoricien Lysis de Tarente. Éloigné de la vie politique, il se lance dans des expéditions militaires. En 382, Sparte profite d'une ...  Lire la suite
ÉPHIALTÈS (mort en -460 env.)

Écrit par :  Jean DELORME

Homme d'État et législateur athénien. Contre Cimon , partisan de l'ordre établi qui donnait la prépondérance aux propriétaires fonciers où se recrutaient les hoplites, Éphialtès entendait faire participer à la vie politique toutes les catégories de citoyens, notamment ceux qui vivaient de la mer. L'obstacle était le Conseil de l'Aréopage, organe ...  Lire la suite
ÉPIMÉNIDE DE CNOSSE (actif -VIe s.?)

Écrit par :  Clémence RAMNOUX

Il est d'autant plus difficile de dater Épiménide le Crétois que sa légende lui attribue plus de cinquante années de « dormition » dans une cave des montagnes consacrées au Zeus crétois, ce qui lui donnerait plus de cent cinquante et parfois près de deux cents années de vie : finalement, et au témoignage de sa propre mémoire, sa légende fait de ...  Lire la suite
ÉROSTRATE (-IVe s.)

Écrit par :  Pierre BRIANT

Éphésien qui chercha à acquérir la notoriété en incendiant le grand temple d'Éphèse (l'Artemision) la nuit même où naquit Alexandre le Grand (21 juillet ~ 356). Ce temple géant (cent vingt-sept colonnes), très représentatif de l'architecture ionienne archaïque, était considéré comme l'une des sept merveilles du monde . Érostrate fut condamné par ...  Lire la suite
ÉVAGORAS Ier (mort en -374 env.) roi de Chypre (-411-env. -374)

Écrit par :  Anne-Marie LARRIBEAU

Souverain de Salamine de Chypre , descendant de la dynastie des Teucrides. En ~ 411, Évagoras met fin au contrôle que les Phéniciens exerçaient sur Salamine : il s'empare de la ville et du trône de ses ancêtres après une attaque surprise contre le Phénicien Abdémon. Reconnaissant la suzeraineté de la Perse, il paie tribut au Grand Roi. Durant son ...  Lire la suite
ÉZÉCHIAS, roi de Juda (-715 env.-env.686)

Écrit par :  E.U.

On estime généralement que le règne d'Ézéchias, treizième roi de Juda à Jérusalem , dura de 715 à environ 686 av. J.-C., mais des incohérences dans les écrits bibliques et cunéiformes assyriens donnent une grande variété de dates possibles. Fils d'Achaz, Ézéchias règne à une époque où l'Empire assyrien renforce son contrôle de la Palestine et de ...  Lire la suite

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.