Isobares impairs : parabole de masse