Les trois types de logiciels malveillants

Les trois types de logiciels malveillants

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Les premiers virus, propagés par les supports de stockage (disquettes, clés USB…), avaient pour principale fonction de provoquer un dysfonctionnement des ordinateurs ciblés, selon un schéma monodirectionnel (en a). Avec l’avènement des réseaux, le virus est devenu un moyen de prendre à distance le contrôle d’un ordinateur pour y récupérer des données sensibles. Le processus est devenu bidirectionnel (en b) : le pirate informatique envoie un virus à l’ordinateur cible et récupère illégalement des informations en retour. Internet et l’interconnexion des ordinateurs au niveau mondial ont généralisé cette procédure et ont permis l’utilisation d’ordinateurs infectés intermédiaires, porteurs de la charge virale et agissant comme des relais (en c). Plus le nombre de couches intermédiaires est élevé, moins il est facile de détecter l’origine de l’attaque.