Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

THROMBUS

Articles

  • ATHÉROSCLÉROSE

    • Écrit par Loïc CAPRON
    • 5 353 mots
    • 1 média
    ...(c'est-à-dire antihémorragique) interprète la rupture comme une plaie artérielle et ses mécanismes de colmatage s'enclenchent, aboutissant à la formation d'un thrombus (« caillot »). En outre, les plaquettes sanguines qui s'agglutinent au niveau de la fracture sécrètent de puissantes substances qui contractent...
  • HÉMORRAGIES

    • Écrit par Universalis, Jean-Pierre SOULIER
    • 4 289 mots
    • 4 médias
    ...plaquettes y adhèrent et s'agrègent entre elles pour former un amas qui obstrue la brèche vasculaire : c'est le « clou plaquettaire » de G. Hayem ou «  thrombus blanc ». Cette agrégation entre les plaquettes est due essentiellement à la libération d'ADP (adénosine diphosphate), qui provient des cellules...
  • SANG - Coagulation

    • Écrit par Jacques CAEN, Universalis, Gérard TOBELEM
    • 1 958 mots
    • 2 médias
    Lorsque la lésion est d'origine athéroscléreuse, l'agrégat plaquettaire va réaliser à l'intérieur du vaisseau un thrombus obstruant le courant circulatoire ; il arrive que ce thrombus ne soit que partiel : il y a alors un ralentissement du courant circulatoire qui peut être responsable d'une...
  • THROMBOSES

    • Écrit par Jacques CAEN
    • 2 696 mots
    Unthrombus n'est pas un caillot. Un caillot se forme dans un sang statique, contenu dans un récipient au laboratoire ; il renferme des globules rouges, des globules blancs et des plaquettes dispersés plus ou moins au hasard dans les mailles d'un réseau de fibrine. Un thrombus se développe au contraire...

Média

Caillot de sang (thrombus)
 - crédits : Steve Gschmeissner/ SPL/ AKG-Images

Caillot de sang (thrombus)