ABDUL-HAMID II (1842-1918) sultan ottoman (1876-1909)

Articles associés

  • ARMÉNIENS GÉNOCIDE DES

    • Écrit par Raymond KÉVORKIAN
    • 27 221 mots
    Sous le long règne du sultan Abdülhamid (1876-1909), tôt marqué par le traité de Berlin (1878) qui privait l'empire ottoman d'une partie de ses possessions européennes, les massacres en masse d'Arméniens perpétrés entre 1894 et 1896 ont longtemps laissé supposer qu'il y avait une continuité entre la[...]
  • ISLAM (Histoire) - De Mahomet à la fin de l'Empire ottoman

    • Écrit par Robert MANTRAN
    • 57 326 mots
    • 10 médias
    [...]vizir et tente même de jeter les bases d'un empire constitutionnel, mais son action, trop hâtive, se heurte à l'hostilité des conservateurs et du sultan Abdülhamid II (‘Abd al-Ḥamīd), despote autoritaire qui réduit à néant la tentative (1877). Son despotisme ne fait qu'accentuer le désir de liberté dans[...]
  • ORIENT QUESTION D'

    • Écrit par Robert MANTRAN
    • 35 581 mots
    • 11 médias
    [...]puissances, qui non seulement pèsent sur la politique extérieure de la Turquie, mais en outre font main basse sur ses ressources économiques et financières. Cette pression européenne provoque une réaction absolutiste du sultan Abdul-Hamid II qui suspend la Constitution, élimine les libéraux et, pour tenter[...]
  • OTTOMAN EMPIRE

    • Écrit par François GEORGEON, Robert MANTRAN
    • 54 471 mots
    • 18 médias
    [...]suscite la colère des créanciers européens. En mai 1876, le sultan Abdülaziz est déposé au profit de son neveu Murad, lequel s’avère inapte à régner et est remplacé à la fin août par son frère Abdülhamid. Au cours des premiers mois de son règne, le sultan est soutenu par l’aile libérale des hommes d’État ottomans,[...]
  • PANISLAMISME

    • Écrit par Robert SANTUCCI
    • 4 107 mots

    Mot créé à la fin du xix e siècle pour exprimer l'idée d'une cohésion défensive de la communauté musulmane contre les ambitions des puissances européennes qui tendaient à dominer la quasi-totalité du monde musulman. Le panislamisme repose sur le sentiment d'appartenance à la Cité musulmane[...]

  • PROCHE ET MOYEN-ORIENT CONTEMPORAIN

    • Écrit par Nadine PICAUDOU, Aude SIGNOLES
    • 117 838 mots
    • 22 médias
    [...]). Mais si l'islam régulait le champ social, il se contentait de donner une caution de principe à l'État, seul maître du champ politique. Or le dernier des grands sultans ottomans, Abdūlhamid II, soucieux de stabiliser une société ébranlée par les réformes, a fait de la mobilisation au nom de[...]