Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

9-26 juillet 2004

France. Forte médiatisation d'une fausse agression antisémite

  • Article mis en ligne le

Le 9, une jeune femme affirme avoir été agressée avec son bébé dans une rame du R.E.R. D, entre les gares de Louvres et de Garges-Sarcelles (Val-d'Oise), par six jeunes gens de type africain et maghrébin. Ils auraient lacéré ses vêtements, l'auraient molestée et, pensant qu'elle était juive, auraient tracé des croix gammées sur son ventre. Aucun passager ne serait intervenu.

Le 10, le président Chirac exprime son « effroi » devant cet « acte honteux ». Il est imité le lendemain par plusieurs membres du gouvernement et représentants politiques et par de nombreux dirigeants d'organisations juives et musulmanes comme d'associations de défense des droits de l'homme et de lutte contre le racisme.

Le 13, la jeune femme, dont le passé de mythomane est mis au jour, avoue avoir inventé toute l'histoire pour attirer l'attention de son entourage. Ces révélations suscitent un malaise à l'échelle nationale après le phénomène d'emballement politico-médiatique causé par l'affaire.

Le 26, le tribunal correctionnel de Pontoise condamne la jeune femme à quatre mois de prison avec sursis pour dénonciation de crime imaginaire, peine assortie de l'obligation de se faire soigner.

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

Événements précédents