9-22 juin 1983Royaume-Uni. Victoire des conservateurs aux élections législatives

 

Le 9, se déroulent en Grande-Bretagne les élections législatives anticipées décidées par Margaret Thatcher en mai. Confirmant les sondages, le Parti conservateur, avec 42,4 p. 100 des voix obtient 397 sièges, sa plus forte représentation aux Communes depuis la guerre. Les travaillistes reculent : 27,6 p. 100 des voix (— 9,3 p. 100 par rapport à 1979), et 209 sièges. L'Alliance entre les sociaux-démocrates et les libéraux, avec 24,6 p. 100 des voix, n'obtient que 23 sièges, en raison du système électoral favorisant la bipolarité.

Dès le 12, Margaret Thatcher fait connaître la composition de son nouveau gouvernement. Francis Pym, jugé trop « mou », est remplacé au Foreign Office par sir Geoffrey Howe. Cecil Parkinson est nommé secrétaire d'État au Commerce et à l'Industrie. Le même jour, tirant la leçon de l'échec du Parti travailliste, Michael Foot annonce qu'il ne demandera pas le renouvellement de son mandat lors du congrès d'automne.

Le 13, c'est au tour de Roy Jenkins d'abandonner la direction du Parti social-démocrate. Sur sa proposition, David Owen lui succède.

Le 22, la reine Élisabeth II lit, devant les deux Chambres réunies, le discours du trône. Margaret Thatcher définit sa politique économique qui poursuivra celle qu'elle a entreprise en 1979 : la réduction de l'inflation et le contrôle des dépenses publiques en restent les priorités.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  9-22 juin 1983 - Royaume-Uni. Victoire des conservateurs aux élections législatives », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 octobre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/9-22-juin-1983-victoire-des-conservateurs-aux-elections-legislatives/