2-20 juin 1982Argentine – Royaume-Uni. Reconquête de l'archipel des Malouines par les troupes britanniques

 

Le 2, Javier Peréz de Cuellar reconnaît l'échec de la mission de conciliation que le Conseil de sécurité lui avait confiée sept jours auparavant : Londres refuse d'envisager un cessez-le-feu sans évacuation totale et inconditionnelle des troupes argentines, tandis que Buenos Aires cherche toujours à obtenir la reconnaissance de sa souveraineté sur les Malouines.

Le 4, au Conseil de sécurité, Londres oppose son veto à un projet de résolution demandant un cessez-le-feu immédiat. Les troupes britanniques qui encerclent Port Stanley semblent prêtes à donner l'assaut à la capitale des Malouines, où sont retranchés sept mille soldats argentins.

Le 8, une attaque de l'aviation argentine contre deux navires de débarquement, dans la petite baie de Bluff Cove, en face de Fitzroy, provoque, selon Margaret Thatcher, des « pertes considérables » parmi les forces britanniques. Le bilan, qui n'est rendu public que le 12, fait état de cinquante morts et de cinquante-cinq blessés.

Dans la nuit du 11 au 12 juin, les Britanniques lancent une « attaque surprise » à l'ouest de Port Stanley : ils réussissent ainsi à progresser de quelques kilomètres et à atteindre les portes de la capitale.

Le 14, le général Menéndez, qui commande les troupes argentines des Malouines, annonce la reddition de ses forces après qu'une seconde offensive a amené les soldats britanniques dans les rues de Port Stanley. Mais le général Galtieri refuse de proclamer officiellement la fin des hostilités entre la Grande-Bretagne et l'Argentine.

Le 18, après la chute, le 17, du général Galtieri, Buenos Aires demande devant le Conseil de sécurité le retrait des forces britanniques des Malouines comme condition à la cessation réelle des hostilités.

Le 20, la Communauté européenne décide de lever immédiatement l'embargo sur les importations en provenance d'Argentine. Seule la Grande-Bretagne, qui a tenté de s'opposer à cette décision, continue d'appliquer des sanctions économiques.

Le 20 également, les Britanniques parachèvent leur victoire en reconquérant les îles Sandwich du Sud qui avec les Malouines et la Georgie du Sud forment les trois possessions britanniques de l'Atlantique sud revendiquées par l'Argentine.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  2-20 juin 1982 - Argentine – Royaume-Uni. Reconquête de l'archipel des Malouines par les troupes britanniques », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 octobre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-20-juin-1982-reconquete-de-l-archipel-des-malouines-par-les-troupes-britanniques/