Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

9-18 juin 1991

Jordanie. Adoption de la Charte nationale démocratique et formation d'un nouveau gouvernement

Le 9, dans le cadre du processus de démocratisation du régime, un congrès réunissant deux mille personnes de toutes tendances politiques adopte une Charte nationale élaborée par une commission de soixante membres que le roi Hussein avait nommée en avril 1990. Le texte autorise notamment le multipartisme, interdit depuis 1957 et rétabli de facto en 1989.

Le 18, le souverain désigne Taher Masri au poste de Premier ministre en remplacement de Moudar Badrane, démissionnaire. Il est le premier chef de gouvernement d'origine palestinienne depuis 1970. Composé de techniciens modérés, le nouveau cabinet, qui prête serment le 19, ne compte plus de ministres appartenant à la confrérie des Frères musulmans, forte de vingt-quatre députés sur quatre-vingts à l'Assemblée. Celle-ci est hostile à la politique d'ouverture du pouvoir, désireux de rompre son isolement diplomatique consécutif à sa prise de position en faveur de l'Irak durant la guerre du Golfe.

— Universalis

Événements précédents