Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

9-16 janvier 1984

Jordanie. Convocation du Parlement et remaniement du gouvernement

Le 9, le Parlement jordanien se réunit en session extraordinaire : il avait été suspendu en 1974 après la reconnaissance par le sommet arabe de Rabat de l'O.L.P. comme « seul représentant du peuple palestinien ». Or, l'Assemblée nationale comprend soixante membres élus, dont trente représentent la Cisjordanie. Le Parlement a été convoqué par le roi Hussein afin qu'il adopte les amendements constitutionnels rétablissant la vie parlementaire et prévoyant l'organisation d'élections générales sur la rive est du Jourdain (Transjordanie).

Le 10, le gouvernement est profondément remanié. Ahmad Obeidat succède à Moudar Badrane comme Premier ministre. Quatorze membres du nouveau cabinet ne faisaient pas partie du précédent.

Le 16, le roi Hussein inaugure la session ordinaire du Parlement. Le souverain rappelle que la Jordanie a une responsabilité historique à l'égard de la Cisjordanie, qui lui est formellement rattachée depuis 1950. Il confirme d'autre part sa volonté de parvenir à une « formule pratique de coopération avec l'O.L.P. légitime et libre », ce qui exclut les dissidents palestiniens et les groupes d'obédience syrienne.

— Universalis

Événement précédent