8 novembre - 1er décembre 2020Azerbaïdjan – Arménie. Cessez-le-feu au profit de Bakou dans le Haut-Karabakh.

 

Le 8, le président azéri Ilham Aliev annonce la reconquête de la ville de Choucha (Chouchi pour les Arméniens), dans le Haut-Karabakh. Les forces azéries mènent depuis fin septembre une offensive en vue de reconquérir cette enclave majoritairement peuplée d’Arméniens qui s’est autoproclamée indépendante en septembre 1991. Choucha constitue un symbole historique pour les Azéris comme pour les Arméniens. La ville domine la « capitale » de l’enclave, Stepanakert, que les habitants ont reçu l’ordre de fuir la veille. Elle se trouve sur la route qui relie Stepanakert à l’Arménie par le corridor de Latchine, fermée depuis le 4.

Le 9, le président russe Vladimir Poutine annonce que le président Aliev et le Premier ministre arménien Nikol Pachinian ont conclu un accord de « cessez-le-feu total » dans le Haut-Karabakh. Celui-ci prévoit que les forces armées cessent le combat sur les positions qu’elles occupent, que l’Arménie cède le contrôle militaire de l’enclave à une force d’interposition russe de quelque deux mille hommes et qu’elle restitue à l’Azerbaïdjan les territoires entourant le Haut-Karabakh, qu’elle contrôlait depuis la fin de la guerre en 1994. Un corridor reliant le Haut-Karabakh à l’Arménie est restauré, et un autre est créé entre l’Azerbaïdjan et le Nakhitchevan, enclave azérie située entre l’Arménie et l’Iran. Le futur statut de l’enclave n’est pas précisé. Le « président de la République d’Artsakh » – le Haut-Karabakh –, Arayik Haroutiounian, accepte le cessez-le-feu. À Erevan, des manifestants hostiles à l’accord prennent d’assaut les sièges du gouvernement et du Parlement, accusant Nikol Pachinian de traîtrise.

Le 12, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov précise que le « centre de coordination russo-turc » prévu par l’accord opérera à distance et qu’aucune force de maintien de la paix turque ne sera déployée dans le Haut-Karabakh, alors qu’Ankara a largement contribué à la victoire des Azéris.

Du 20 au 1er décembre, les troupes arméniennes effectuent leur retrait des districts azéris d’Agdam, Kelbadjar et Latchine qu’elles occupaient encore autour du Haut-Karabakh.

Retrait arménien du Haut-Karabakh, 2020

photographie : Retrait arménien du Haut-Karabakh, 2020

photographie

Avant de restituer le district de Kelbadjar à l'Azerbaïdjan aux termes de l'accord du 9 novembre négocié sous l'égide de Moscou, ces soldats arméniens viennent se recueillir, le 18 novembre 2020, au monastère orthodoxe de Dadivank. 

Crédits : Karen Minasyan/ AFP

Afficher

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  8 novembre - 1er décembre 2020 - Azerbaïdjan – Arménie. Cessez-le-feu au profit de Bakou dans le Haut-Karabakh. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 avril 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/8-novembre-1er-decembre-2020-azerbaidjan-armenie-cessez-le-feu-au-profit-de-bakou-dans-le-haut-karabakh/