8-9 septembre 1985Norvège. Victoire de la coalition gouvernementale aux élections législatives

 

Les 8 et 9, les électeurs norvégiens (3,1 millions) sont appelés à désigner les cent cinquante-sept députés siégeant au Storting (Parlement). La coalition sortante de centre droit conserve la majorité avec 80 sièges, malgré les pertes du Parti conservateur du Premier ministre Kaare Willoch qui, avec 30,1 p. 100 des voix (— 1,5 p. 100 par rapport aux élections de 1981), obtient 50 sièges (— 3). Les deux autres partis membres de la coalition, les chrétiens populaires et les centristes, gagnent chacun un siège (respectivement 16 et 12) bien que les premiers perdent 1,1 p. 100 des voix (8,3 au lieu de 9,4). Le Parti du progrès (populiste), qui soutient la coalition au pouvoir depuis 1982, obtient 2 sièges (— 2). Dans l'opposition, le Parti travailliste remporte les gains les plus importants avec 41,2 p. 100 des suffrages (+ 3,8 p. 100) et 71 sièges (+ 5). Ce résultat constitue un succès personnel pour son chef, Mme Gro Harlem Brundtland, qui avait centré la campagne électorale de son parti sur les carences de la politique sociale bourgeoise. Les autres partis de l'opposition, socialistes de gauche et libéraux, obtiennent, les premiers, 5,4 p. 100 des voix (+ 0,5 p. 100) et 6 sièges (+ 2), les seconds, 3,1 p. 100 des voix (— 0,8 p. 100) et aucun siège (— 2).

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  8-9 septembre 1985 - Norvège. Victoire de la coalition gouvernementale aux élections législatives », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/8-9-septembre-1985-victoire-de-la-coalition-gouvernementale-aux-elections-legislatives/