8-10 novembre 2016États-Unis. Élection de Donald Trump à la présidence.

 

Le 8, l’homme d’affaires Donald Trump, qui formait le ticket républicain avec le gouverneur de l’Indiana Mike Pence, remporte l’élection présidentielle en réunissant sur son nom 306 grands électeurs sur 538. La candidate démocrate Hillary Clinton, ancienne secrétaire d’État et épouse de l’ancien président Bill Clinton, qui se présentait avec le sénateur de Virginie Tim Kaine, en obtient 232. Donald Trump arrive en tête dans trente États, Hillary Clinton dans vingt et un. Par rapport au scrutin de 2012, les démocrates perdent la majorité dans les États de l’Iowa, du Wisconsin, du Michigan, de l’Ohio, de Pennsylvanie et de Floride. Hillary Clinton l’emporte toutefois en nombre de voix avec 48,1 p. 100 des suffrages contre 46 p. 100 pour Donald Trump, soit près de 2,7 millions de voix d’avance. Le candidat libertarien Gary Johnson recueille 3,3 p. 100 des suffrages et la candidate écologiste Jill Stein 1,1 p. 100. Le taux de participation est de 54,5 p. 100. Les résultats suscitent de vives réactions en raison de la personnalité atypique du vainqueur, un milliardaire sans expérience politique qui s’est présenté comme un candidat anti-establishment et a exprimé au cours de la campagne des opinions extrémistes sur certains sujets. Donald Trump défend des positions protectionnistes en matière économique et isolationnistes en politique extérieure ; il a notamment déclaré vouloir chasser du pays onze millions d’immigrés clandestins, interdire l’accès du territoire aux ressortissants des pays liés au terrorisme, revenir sur la loi sur l’assurance-santé – ou « Obamacare » –, sur les traités de libre-échange en vigueur ou en préparation, sur le traité relatif au nucléaire iranien et sur le dégel des relations avec Cuba. Aux élections législatives, les républicains conservent la majorité dans les deux chambres, mais les démocrates progressent légèrement. À la Chambre des représentants, les républicains remportent 49,9 p. 100 des suffrages et 241 sièges sur 435, contre 47,3 p. 100 des voix et 194 élus pour les démocrates. À l’issue du renouvellement du tiers des membres du Sénat, les républicains conservent 52 sièges sur 100, contre 46 pour les démocrates – il y a 2 élus indépendants. Dans les douze États où les postes de gouverneur étaient soumis à renouvellement, les républicains renversent la majorité dans le Missouri, le New Hampshire et le Vermont, et les démocrates en Caroline du Nord : le Parti républicain en détient à présent 34 et le Parti démocrate 15 – il y a 1 gouverneur indépendant.

Le 9, la victoire de Donald Trump provoque une chute des marchés financiers mondiaux. Celle-ci sera de courte durée. Par ailleurs, des milliers de personnes se rassemblent devant la Trump Tower, à New York, ainsi que dans d’autres villes du pays, pour protester contre la victoire de Donald Trump. Ces manifestations continueront les jours suivants.

Le 10, lors de sa rencontre avec le président Barack Obama à la Maison Blanche, comme le 22, pendant son entretien avec des journalistes du New York Times, Donald Trump paraît revenir sur certaines de ses positions les plus controversées, sans toutefois apporter de précisions sur son programme.

Donald Trump et Barack Obama, 2016

Donald Trump et Barack Obama, 2016

photographie

Le président nouvellement élu Donald Trump (à gauche) est reçu le 10 novembre 2016 à la Maison-Blanche par le président en exercice Barack Obama, qui souhaite « assurer une transition réussie ».  

Crédits : Jabin Botsford/ The Washington Post/ Getty Images

Afficher

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  8-10 novembre 2016 - États-Unis. Élection de Donald Trump à la présidence. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/8-10-novembre-2016-election-de-donald-trump-a-la-presidence/