7 février 2000Croatie. Élection de Stipe Mesic à la présidence

 

Le centriste Stipe Mesic, membre d'une petite formation, remporte le second tour de l'élection présidentielle, avec 56,2 p. 100 des suffrages. Il était opposé au libéral Drazen Budisa, issu de la même majorité parlementaire de centre gauche conduite par les sociaux-démocrates, qui a remporté les élections législatives de janvier. Le taux de participation est de 61,5 p. 100. Les programmes des deux candidats étaient axés sur le rapprochement avec l'Union européenne et l'O.T.A.N. et sur le renforcement de la collaboration avec le Tribunal pénal international sur l'ex-Yougoslavie. Dernier président de la Yougoslavie avant son éclatement, en 1991, Stipe Mesic doit remplacer Franjo Tudjman, décédé en décembre 1999. La personnalité du nouveau chef de l'État tranche avec celle, très autoritaire, du « père » de l'indépendance. Le programme de gouvernement de la coalition au pouvoir prévoit d'ailleurs la réduction des pouvoirs présidentiels. Stipe Mesic était arrivé en tête au premier tour, le 24 janvier, avec 41,1 p. 100 des voix contre 27,7 p. 100 pour Drazen Budisa et 22,5 p. 100 pour Mate Granic, candidat de l'Union démocratique croate, le parti de Franjo Tudjman.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  7 février 2000 - Croatie. Élection de Stipe Mesic à la présidence », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/7-fevrier-2000-election-de-stipe-mesic-a-la-presidence/