Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

3-27 janvier 2000

Croatie. Victoire de l'opposition aux élections législatives

Le 3, la coalition d'opposition de centre gauche, constituée du Parti social-démocrate (S.D.P.) d'Ivica Racan, du Parti social-libéral croate (H.S.L.S.) de Drazen Budisa et de deux petits partis régionalistes, remporte les élections législatives. Elle obtient 47 p. 100 des suffrages et 71 sièges sur 151 – dont 44 pour le S.D.P. et 24 pour le H.S.L.S. Marquée par la perte de son chef, le président Franjo Tudjman, mort en décembre 1999, et déconsidérée du fait des nombreux scandales qui l'ont secouée, l'Union démocratique croate (H.D.Z.), au pouvoir depuis les premières élections libres d'avril-mai 1990, subit une sévère défaite, avec seulement 30,5 p. 100 des voix et 40 élus. Une autre coalition d'opposition regroupée autour du Parti paysan croate (H.S.S.) remporte 15,9 p. 100 des suffrages et 25 sièges.

Le 27, le président par intérim, Vlatko Pavletic, nomme Ivica Racan au poste de Premier ministre.

— Universalis

Événements précédents