7-27 novembre 2000

États-Unis. Bataille juridique autour des résultats de l'élection présidentielle

Le 7 se déroule l'élection présidentielle qui oppose principalement le démocrate Al Gore, vice-président sortant, au républicain George W. Bush, gouverneur du Texas. Les électeurs sont également appelés à renouveler la Chambre des représentants, le tiers du Sénat, tous deux contrôlés par le Parti républicain, ainsi que onze postes de gouverneur. Le résultat de l'élection présidentielle ne peut être annoncé le soir du scrutin, les deux candidats étant quasi à égalité. Dans chaque État, le vainqueur au score emporte la totalité des grands électeurs attachés à cet État. Seul le résultat du scrutin en Floride, qui compte 25 grands électeurs et où le nombre de voix qui séparent les deux hommes est très faible, peut les départager en permettant à l'un d'entre eux de dépasser le total de 270 grands électeurs – sur un total de 538 – requis pour être élu. Un nouveau décompte des voix doit donc être réalisé dans cet État. Les jours suivants, le ton des deux candidats se durcit.

Le 12, l'affrontement politique prend un tour judiciaire. Les républicains déposent un recours, qui sera rejeté le lendemain, contre la décision de la commission électorale de Floride d'ordonner un nouveau décompte manuel des bulletins de vote dans certains comtés où des contestations ont été enregistrées. Les jours suivants, les recours se multiplient concernant l'opportunité de procéder à des recomptages manuels.

Le 14, date limite pour le décompte manuel des voix fixée par les autorités républicaines de Floride en application de la Constitution, la différence de voix entre les deux candidats est de trois cents, sur un total de près de six millions, au bénéfice de George W. Bush. Seul reste à prendre en compte le résultat des votes par correspondance, qui doit être annoncé le 18.

Le 17, la Cour suprême de Floride, composée de six juges démocrates et d'un indépendant, décide de geler la proclamation des résultats.

Le 21, cette même Cour donne satisfaction au camp démocrate en demandant aux autorités de l'État de prendre en compte le résultat de l'ensemble des décomptes manuels ; elle fixe au 26 la fin des opérations de dépouillement.

Le 22, les républicains saisissent la Cour suprême des États-Unis.

Le 27, les autorités de Floride déclarent George W. Bush vainqueur avec 537 voix d'avance sur Al Gore. Les démocrates saisissent à leur tour la Cour suprême des États-Unis.

— Universalis

Événements précédents