6 juillet 2005États-Unis. Enquête sur l'auteur d'une fuite relative à l'identité d'un agent secret et procès de la presse

 

Une journaliste du New York Times, Judith Miller, est incarcérée pour avoir refusé de révéler ses sources. Elle est accusée d'entraver le déroulement de l'enquête judiciaire menée pour démasquer l'identité des membres de l'administration gouvernementale qui ont dévoilé à la presse, en juillet 2003, le nom d'un agent secret – ce qui constitue un crime fédéral. À cette date, le diplomate Joseph Wilson, chargé de vérifier l'information selon laquelle l'Irak aurait acquis de l'uranium enrichi au Niger – thèse soutenue par l'administration Bush –, infirmait cette accusation dans une tribune parue dans le New York Times. Peu après, la presse, citant des sources officielles anonymes, indiquait que la femme de Joseph Wilson, Valerie Plame, travaillait pour la C.I.A. Plusieurs journalistes ont accepté de témoigner devant la justice, mais pas Matthew Cooper, de Time Magazine, ni Judith Miller. Tandis que cette dernière est soutenue par sa direction, Time a fini par révéler les sources de Matthew Cooper. Dès le début du mois, des organes de presse avaient affirmé que l'une de ses sources était Karl Rove, l'un des plus proches conseillers du président George W. Bush. Judith Miller sera libérée le 29 septembre et témoignera le lendemain à huis clos devant la chambre d'accusation avec l'accord de sa source.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  6 juillet 2005 - États-Unis. Enquête sur l'auteur d'une fuite relative à l'identité d'un agent secret et procès de la presse », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/6-juillet-2005-enquete-sur-l-auteur-d-une-fuite-relative-a-l-identite-d-un-agent-secret-et-proces-de-la-presse/