5-31 mai 1992Bosnie-Herzégovine. Embargo de l'O.N.U. contre la Fédération yougoslave

 

Le 5, alors que les combats entre milices croates, musulmanes et serbes se poursuivent, la Fédération yougoslave créée le 27 avril déclare que « les questions relatives à l'armée de Bosnie-Herzégovine ne font plus partie de ses compétences ». Les militaires originaires de Serbie et du Monténégro doivent être rapatriés avant le 20 ; les autres seront incorporés dans l'armée créée le 12 par les autorités sécessionnistes de la république serbe de Bosnie-Herzégovine. Selon les autorités bosniaques, le bilan des affrontements engagés au début d'avril s'élève à la fin du mois à plus de cinq mille morts. Un million et demi de personnes ont fui les zones des combats.

Le 9, Belgrade annonce le limogeage d'une quarantaine d'officiers supérieurs impliqués dans le conflit bosniaque, dont le ministre fédéral de la Défense et le commandant des forces armées stationnées en Bosnie-Herzégovine. Cette purge, présentée comme une concession, ne frappe en fait que des militaires non serbes.

Le 11, les États de la C.E.E. décident de rappeler leurs ambassadeurs en poste à Belgrade et se prononcent en faveur de sanctions contre la Fédération yougoslave.

Le 12, les États-Unis font de même.

Le 15, le Conseil de sécurité de l'O.N.U. adopte à l'unanimité la résolution 752 qui exige l'arrêt des combats en Bosnie-Herzégovine, mais évite de désigner les Serbes comme les seuls agresseurs. Contre l'avis du secrétaire général Boutros Boutros-Ghali, il recommande d'étudier l'éventuel déploiement de casques bleus dans la république.

Le 22, la Slovénie, la Croatie et la Bosnie-Herzégovine sont admises au sein de l'O.N.U.

Le 24, au Kosovo, après le référendum de septembre 1991 favorable à l'indépendance, les habitants de cette province serbe peuplée à 90 p. 100 d'Albanais élisent leur Parlement et leur « président », Ibrahim Rugova. Belgrade juge cette consultation contraire à la Constitution de Serbie de septembre 1990 qui ne reconnaît plus l'autonomie du Kosovo.

Le 30, le Conseil de sécurité de l'O.N.U. adopte par treize voix sur quinze la résolution 757 qui prévoit un embargo commercial, pétrolier et aérien, contre la Fédération yougoslave. Seule l'aide alimentaire et sanitaire est maintenue. Les Douze avaient adopté des mesures analogues le 27.

Le 31, des élections législatives boycottées par l'opposition et non reconnues par la communauté internationale se déroulent dans la Fédération serbo-monténégrine.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  5-31 mai 1992 - Bosnie-Herzégovine. Embargo de l'O.N.U. contre la Fédération yougoslave », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/5-31-mai-1992-embargo-de-l-o-n-u-contre-la-federation-yougoslave/