5-18 septembre 2010Espagne. Annonce d'une trêve de l'E.T.A.

 

Le 5, l'organisation séparatiste basque E.T.A. annonce une trêve des «actions armées offensives» – son dernier attentat remonte à août 2009. Elle répond ainsi en partie au souhait de son aile politique, la gauche abertzale ou «patriote» – notamment le parti Batasuna, interdit depuis mars 2003 en raison de son soutien à l'E.T.A. et de son refus de condamner la violence –, qui souhaite participer aux élections municipales prévues pour mai 2011. Batasuna et une autre formation indépendantiste basque avaient signé un document demandant à l'E.T.A. «un cessez-le-feu permanent sous vérification internationale». Le gouvernement, qui exige un arrêt total, définitif et sans condition du recours à la violence, juge «insuffisante» l'initiative de l'E.T.A. Un précédent «cessez-le-feu permanent», décrété par l'E.T.A. en mars 2006, avait été rompu par un attentat meurtrier en décembre de la même année.

Le 18, l'E.T.A. publie un second communiqué dans lequel elle se déclare disposée à discuter des «avancées nécessaires à une solution démocratique au conflit basque» avec des signataires de la «déclaration de Bruxelles» – un texte élaboré en mars par diverses personnalités, notamment sud-africaines et irlandaises, soucieuses de «parvenir à une paix durable» au Pays basque.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  5-18 septembre 2010 - Espagne. Annonce d'une trêve de l'E.T.A. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/5-18-septembre-2010-annonce-d-une-treve-de-l-e-t-a/