5-17 mai 2013France. Élection de Gaston Flosse à la présidence de la Polynésie française

 

Le 5, la liste conduite par le sénateur Gaston Flosse (divers droite), Tahoeara'a Huiraatira, remporte le second tour des élections territoriales en Polynésie française, avec 45,1 p. 100 des suffrages et 38 sièges sur 57, contre 29,3 p. 100 des voix et 11 siège pour l'Union pour la démocratie du président indépendantiste sortant Oscar Temaru et 25,6 p. 100 des suffrages et 8 sièges pour la liste indépendantiste de Teva Rohfritsch, A Ti'a Porinetia. Le taux de participation est de 72,8 p. 100. Gaston Flosse, qui est impliqué dans diverses procédures judiciaires, a été condamné à plusieurs reprises.

Le 17, l'Assemblée territoriale élit Gaston Flosse à la présidence de la Polynésie française. Celui-ci a déjà occupé plusieurs fois ce poste depuis 1984.

Le 17 également, l'Assemblée générale des Nations unies adopte par consensus une résolution, présentée par plusieurs États du Pacifique et soutenue par Oscar Temaru, qui reconnaît « le droit inaliénable de la population de la Polynésie française à l'autodétermination et à l'indépendance » et inscrit la Polynésie sur la liste des territoires à décoloniser.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  5-17 mai 2013 - France. Élection de Gaston Flosse à la présidence de la Polynésie française », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 septembre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/5-17-mai-2013-election-de-gaston-flosse-a-la-presidence-de-la-polynesie-francaise/