4-26 novembre 1981

France. Procès de l'affaire de Broglie

Le 4 s'ouvre à Paris, devant la cour d'assises, le procès des quatre accusés dans l'affaire de l'assassinat du prince Jean de Broglie, tué le 24 décembre 1976 : Gérard Frèche, auteur des coups de feu, Pierre de Varga, instigateur présumé, Serge Tessèdre, intermédiaire entre les deux précédents, et l'ancien policier Guy Simoné. L'instruction a été marquée par la publication dans Le Canard enchaîné de deux rapports de la 10e brigade territoriale (B.T.), en date des 1er avril et 24 septembre 1976, qui prouvent que, plusieurs mois avant le meurtre, la police était informée du projet d'assassinat du député de l'Eure, impliqué dans des affaires financières douteuses.

Le 5, l'avocat général, Marcel Dowling-Carter, demande un supplément d'information, afin d'éclaircir le rôle du docteur Nelly Azerad, accusée d'avoir voulu faire assassiner Pierre de Varga. La cour décide que les débats doivent continuer, et surseoit à statuer.

Le 20, André Giresse, président de la cour d'assises, dénonce les carences de certains services de police et met en cause Michel Poniatowski, ancien ministre de l'Intérieur, et Jean Ducret, ancien directeur de la police judiciaire de Paris, M. Poniatowski réplique en adressant une lettre ouverte au président de la République.

Le 25, François Mitterrand fait répondre que « le président de la République ne saurait s'immiscer dans le déroulement d'une procédure ».

Le 26, la Cour entend successivement les témoignages de Michel Poniatowski, Jean Ducret et Michel Roux, de la 10e B.T. Le premier réaffirme n'avoir pris connaissance du projet de meurtre que le 28 décembre 1976. Son audition ne fait pas vraiment avancer le procès, où doivent venir déposer cent trente-quatre témoins, dont près de la moitié sont des policiers.

— Universalis

Événements précédents

  • 3-4 novembre 1981 France - Afrique. Sommet franco-africain à Paris

    Le sommet franco-africain réunit à Paris, sous la présidence de François Mitterrand, les représentants de vingt-neuf pays. La plupart des délégations viennent de l'Afrique francophone. Commentant ce huitième sommet franco-africain, le porte-parole de l'Élysée déclare : « La coopération franco-africaine...

  • 2-10 novembre 1981 France. Poursuites contre Paribas

    Le 2, la Direction générale des douanes dépose une plainte contre quatre dirigeants de la Banque de Paris et des Pays-Bas et contre Pierre Latécoère, président de la Société industrielle d'aviation Latécoère, pour une contrebande portant sur trente-cinq mille pièces d'or d'une valeur de 29 millions de...

  • 23-28 octobre 1981 France. Congrès du Parti socialiste à Valence

    Du 23 au 25, se réunit à Valence le premier congrès du Parti socialiste depuis la victoire du 10 mai. Plusieurs délégués dénoncent les résistances au changement, et réclament une radicalisation du pouvoir. Paul Quilès, secrétaire national du P.S., dans une intervention remarquée déclare qu'il ne faut...

  • 21 octobre 1981 France. Assassinat du juge Pierre Michel

    Pierre Michel, juge d'instruction au tribunal de Marseille, est assassiné en pleine rue par deux inconnus. Ce magistrat de trente-huit ans était spécialisé dans les affaires de drogue et de fausse monnaie. C'est le deuxième assassinat de magistrat de ces dernières années, après celui du juge François...

  • 19-21 octobre 1981 France - Mexique. Visite du président François Mitterrand à Mexico

    Le 19, François Mitterrand arrive à Mexico, venant des États-Unis, pour une visite officielle de deux jours avant la conférence Nord-Sud de Cancún. Les entretiens entre les présidents López Portillo et Mitterrand, qui se félicitent de l'identité de vues entre les deux pays, permettent « d'envisager une...

  • 17-19 octobre 1981 États-Unis - France. Bicentenaire de la bataille de Yorktown

    Le 17, François Mitterrand arrive à Yorktown (Virginie), où, il y a deux cents ans, les Français aidèrent les Américains à remporter une victoire décisive contre les Britanniques. C'est l'occasion du premier sommet entre les présidents Reagan et Mitterrand. Les rapports franco-américains sont marqués...

  • 15 octobre 1981 Angola - France. Visite du président José Eduardo Dos Santos en France

    Le président Eduardo Dos Santos, premier chef d'État angolais depuis l'indépendance en 1976 à faire une visite en France, s'entretient à Paris avec le président François Mitterrand de la situation en Afrique australe et de la question namibienne. La France formule l'espoir qu'à la suite du règlement...

  • 14 octobre 1981 France. Fin de l'« état de grâce » syndical

    Edmond Maire (C.F.D.T.) critique vivement, au micro de France-Inter, la politique majoritaire. Dans ce qu'il nomme lui-même un « cri de colère », il indique que les points de désaccord avec le gouvernement « commencent à devenir sérieux ».

    Le même jour, une crise secoue la C.G.T. Jean-Louis...

  • 12-26 octobre 1981 France. Campagne de mobilisation contre le chômage

    Les 12 et 13, le président François Mitterrand effectue en Lorraine une visite qui lui permet de développer, dans une région gravement touchée par la crise, les thèmes de sa politique économique et sociale. Il s'agit de mobiliser les forces vives de la nation afin de gagner la lutte contre le chômage....

  • 7-8 octobre 1981 République fédérale d'Allemagne - France. Entretiens de Latche

    Les 7 et 8, le chancelier Helmut Schmidt est reçu par François Mitterrand dans sa propriété de Latche (Landes). Les entretiens « privés » permettent aux deux hommes d'évoquer la situation internationale et de confirmer qu'il existe, entre la France et la république fédérale d'Allemagne, une similitude...