4-12 décembre 2020France. Annonce de la tenue d'un « Beauvau de la sécurité ».

 

Le 4, lors d’un entretien au média d’information en ligne Brut, le président Emmanuel Macron ne rejette pas le terme de « violences policières », tout en renvoyant dos à dos les policiers fautifs et les auteurs de violences dans les manifestations. Il reconnaît également que, « quand on a une couleur de peau qui n’est pas blanche, on est beaucoup plus contrôlé ». Ces propos sont dénoncés au sein de la police, ainsi que par des responsables des Républicains.

Le 5 puis le 12, de nouvelles manifestations, après celles du mois de novembre, rassemblent des dizaines de milliers de personnes à travers le pays contre la proposition de loi de « sécurité globale » et notamment son article 24 qui limite la diffusion d’images des forces de l’ordre. Elles donnent lieu à des violences. Des associations et des syndicats dénoncent des arrestations arbitraires effectuées par les forces de l’ordre.

Le 8, dans un message à Yves Lefebvre, secrétaire général d’Unité SGP Police-Force ouvrière, principal syndicat de policiers, qui lui avait fait part du malaise de ses troupes, Emmanuel Macron propose la tenue, à partir de janvier 2021, d’un « Beauvau de la sécurité » associant des citoyens, des élus, des membres des forces de l’ordre et les syndicats de police. Ce « Beauvau » doit constituer la « première pierre de la grande loi de programmation de la sécurité intérieure » en cours de préparation.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  4-12 décembre 2020 - France. Annonce de la tenue d'un « Beauvau de la sécurité ». », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 octobre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/4-12-decembre-2020-annonce-de-la-tenue-d-un-beauvau-de-la-securite/