Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

30 septembre 2021

France. Condamnation de Nicolas Sarkozy dans le procès du dépassement des frais de campagne électorale

Le tribunal correctionnel de Paris condamne l’ancien président Nicolas Sarkozy à un an de prison ferme – la peine maximale –, pour « financement illégal de campagne électorale » en raison du dépassement du plafond de dépenses lors de la campagne pour l’élection présidentielle d’avril-mai 2012. Couvert par un système de fausses factures, ce dépassement s’était élevé à 20 millions d’euros, ce qui portait le total des dépenses au double du montant autorisé. Le tribunal affirme que tous les prévenus étaient informés de cette dérive. Treize autres personnes, dont les responsables de la campagne de Nicolas Sarkozy, Guillaume Lambert et Jérôme Lavrilleux, ainsi que plusieurs cadres de l’UMP et de l’agence de communication Bygmalion, sont condamnées à des amendes et à des peines de prison pour l’un ou l’autre de ces chefs d’accusation : escroquerie ou complicité ; abus de confiance ou recel ; faux, complicité, usage ou recel de faux ; complicité de financement illégal de campagne électorale. L’ex-société Events & Cie, filiale de Bygmalion, est condamnée à une amende de 100 000 euros.

— Universalis

Événements précédents