3-9 octobre 2006France – Allemagne. Annonce d'un plan de redressement pour Airbus

 

Le 3, le conseil d'administration d'E.A.D.S. estime à un an le nouveau retard de livraison de l'Airbus A380 – soit un total de deux ans avec les deux retards précédemment annoncés – et à 4,8 milliards d'euros le manque à gagner consécutif. Il annonce un vaste plan de réorganisation industrielle, destiné à réduire de 30 p. 100 pour 2010 les coûts de fonctionnement d'Airbus. Ce plan prévoit notamment des mesures de délocalisation, de recours à la sous-traitance et de réduction des effectifs administratifs.

Le 9, Christian Streiff, qui avait été nommé en juillet P.-D.G. d'Airbus, présente sa démission. Partisan de mesures de redressement radicales et d'un abandon de la parité décisionnaire entre la France et l'Allemagne, il estimait ne pas disposer d'une autonomie suffisante pour mener à bien sa mission. Son remplacement à ce poste par Louis Gallois, déjà coprésident français d'E.A.D.S., rompt le principe en vigueur au sein du groupe, selon lequel le dirigeant français d'une filiale doit rendre compte à un coprésident allemand, et réciproquement. De son côté, Thomas Enders, le coprésident allemand d'E.A.D.S., chapeautera désormais les filiales armement, hélicoptères et espace.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  3-9 octobre 2006 - France – Allemagne. Annonce d'un plan de redressement pour Airbus », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/3-9-octobre-2006-france-allemagne-annonce-d-un-plan-de-redressement-pour-airbus/