3-22 avril 1982

France. Regain d'activité du terrorisme international

Le 3, Yaakov Barsimantov, deuxième secrétaire de l'ambassade d'Israël à Paris, est tué de deux balles dans la tête, tirées à bout portant par une jeune femme. Cet assassinat est revendiqué à Beyrouth par les « Fractions révolutionnaires armées libanaises ». Meir Rosenne, ambassadeur d'Israël en France, met en cause l'O.L.P. Ce meurtre intervient trois jours après que des coups de feu ont été tirés contre le siège de la mission d'achat du ministère israélien de la Défense à Paris.

Le 4, Ibrahim Souss, représentant de l'O.L.P. en France, déclare n'avoir rien à voir avec l'assassinat de Y. Barsimantov.

Le 9, un important stock d'armes est découvert par la police dans un parking, à Paris. Deux militants d'Action directe, Joëlle Aubron et Mohand Hamami, sont interpellés. Les révélations de ces derniers, complétées par des expertises balistiques, laissent supposer que ce mouvement pourrait avoir des liens avec le terrorisme international. Une des armes retrouvées aurait été utilisée dans la fusillade du 31 mars contre la mission d'achat du ministère israélien de la Défense à Paris. De plus, les policiers ont prouvé que l'arme utilisée pour tuer Yaakov Barsimantov avait également servi pour l'assassinat, le 18 janvier, à Paris, du lieutenant-colonel Charles R. Ray, attaché militaire américain.

Le 15, à Beyrouth, Guy Cavallo, employé au consulat de France, et son épouse sont assassinés dans leur appartement. C'est le jour même où aurait dû avoir lieu, à Paris, le procès de Magdalena Kopp et Bruno Breguet, deux terroristes dont « Carlos » avait exigé en mars la libération. D'autre part, les autorités syriennes multiplient les pressions auprès du gouvernement français pour obtenir que TF1 ne diffuse pas de reportage sur l'assassinat, le 4 septembre 1981, de Louis Delamare, ambassadeur de France à Beyrouth. TF1 décide de diffuser, dès le 21 au soir, cette émission qui met gravement en cause les services secrets syriens.

Le 22, au matin, une voiture piégée explose rue Marbeuf, à Paris, tuant une passante et blessant une soixantaine de personnes. La voiture stationnait devant le siège d'un journal libanais pro-irakien, en langue arabe, Al Watan Al Arabi, qui, le premier, avait accusé la Syrie d'être à l'origine de l'assassinat de Louis Delamare. Gaston Defferre, qui assure l'intérim du Premier ministre en l'absence de Pierre Mauroy, condamne l'attentat et annonce l'expulsion de deux diplomates syriens ainsi que le rappel en consultation de l'ambassadeur de France à Damas. La Syrie proteste de son innocence et réplique par des mesures analogues. Une autre piste retient également l'attention des observateurs : l'explosion s'est produite tandis que se déroulait le procès de Magdalena Kopp et Bruno Breguet. Ceux-ci sont condamnés respectivement à quatre et cinq ans de prison.

— Universalis

Événements précédents

  • 2-9 avril 1982 Vietnam - France. Reprise du dialogue entre Paris et Hanoi

    Les 2 et 3, Jean-Pierre Chevènement, ministre français de la Recherche et de la Technologie, est à Hanoi où il rencontre les principaux dirigeants vietnamiens qui souhaitent bénéficier de l'aide de la France, particulièrement dans les domaines agro-alimentaire et énergétique.

    Les 8 et 9,...

  • 2-21 avril 1982 France. Tensions au sein de la majorité

    Le 2, se déroule la séance d'ouverture de la session parlementaire de printemps. C'est l'occasion, pour le Premier ministre, de définir sa politique après l'échec subi par la majorité aux élections cantonales de mars. Il évoque la nécessité d'inscrire le changement « dans le concret »....

  • 31 mars 1982 France. Adoption d'un projet de réforme de l'audiovisuel

    Le 31, le Conseil des ministres adopte le projet de loi sur l'audiovisuel destiné à réglementer les rapports de l'État avec la radio et la télévision : il prévoit en particulier une Haute Autorité, appelée à veiller à l'autonomie et au pluralisme de l'information. Elle sera composée de neuf membres,...

  • 29 mars 1982 France. Explosion d'une bombe dans le Capitole

    Le 29, une explosion à bord du Capitole fait cinq morts et vingt-sept blessés. Elle se produit alors que le Trans-Europ-Express Paris-Toulouse approchait de Limoges. L'enquête détermine rapidement qu'il s'agit d'un attentat. Certains organes de presse remarquent que l'explosion intervient au lendemain...

  • 25-31 mars 1982 France. Adoption des dernières ordonnances sociales

    Le 25, au Conseil des ministres, sont adoptées sept ordonnances. La plus importante abaisse à soixante ans l'âge de la retraite. Elle prendra effet au 1er avril 1983. Une autre limite les possibilités de cumul entre retraite et emploi : une cotisation de solidarité de 5 à 10 p. 100 sera alors...

  • 23-29 mars 1982 France. Manifestations des agriculteurs et des transporteurs routiers

    Le 23, à l'appel de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (F.N.S.E.A.) et du Centre national des jeunes agriculteurs (C.N.J.A.), plusieurs dizaines de milliers d'agriculteurs manifestent à Paris. François Guillaume, président de la F.N.S.E.A., veut aussi marquer son hostilité...

  • 17-22 mars 1982 Libye - France. Fin d'une affaire d'« espionnage »

    Le 17, trois Français, Denise Dupont et ses deux fils Alain et Jean-Claude sont graciés. Incarcérés à Tripoli depuis avril 1980, ils avaient été condamnés le 20 février à la réclusion à perpétuité pour « espionnage au profit de l'impérialisme américain et du sionisme ».

    Le 22, les...

  • 15-24 mars 1982 France. Vive spéculation contre le franc

    Le 18, le glissement du franc sur le marché des changes s'accélère. Il avait commencé le 15, au lendemain du premier tour des cantonales. Jacques Delors, ministre de l'Économie et des Finances, en démentant vigoureusement les rumeurs de dévaluation, et la Banque de France, en intervenant massivement...

  • 14-27 mars 1982 France. Succès de l'opposition aux élections cantonales

    Le 14, au terme d'une campagne électorale plus politisée qu'à l'habitude, se déroule le premier tour des élections cantonales. Il s'agit, après le remodelage des cantons intervenu en janvier et février, puis la promulgation, le 3 mars, de la loi de décentralisation qui accroît les pouvoirs du président...

  • 12 mars 1982 États-Unis - France. Visite éclair du président François Mitterrand à Washington

    Le 12, François Mitterrand se rend à Washington pour un entretien de trois heures avec le président Reagan. La rencontre est principalement consacrée à la préparation du sommet des pays industrialisés, qui doit se tenir en juin à Versailles.

    Mais d'autres sujets sont également abordés : la volonté...