28-30 septembre 2015Russie. Intervention militaire en Syrie.

 

Le 28, le président russe Vladimir Poutine s’exprime devant l’Assemblée générale des Nations unies pour la première fois depuis 2005. Il fustige l’« arrogance » de la politique extérieure des pays occidentaux et récuse l’universalité du système démocratique que ceux-ci voudraient « exporter ». Au sujet de la Syrie, où de nombreuses forces russes ont été acheminées, Vladimir Poutine appelle à la création d’une « coalition mondiale contre le terrorisme » en soutien à « l’État et l’armée » syriens, au nom de la défense des gouvernements « légitimes ». Sa position, soutenue par le président iranien Hassan Rohani, s’oppose à celle énoncée par le président américain Barack Obama et son homologue français François Hollande qui exigent le départ du président Bachar al-Assad. À la suite de cette séance, les présidents américain et russe s’entretiennent en tête à tête pour la première fois depuis juin 2013, convenant d’un accord tactique entre leurs forces présentes toutes deux en Syrie.

Le 30, la Russie procède à des premières frappes aériennes au nord de Hama et de Homs, à la demande du régime de Damas. Moscou déclare avoir visé des positions de l’organisation de l’État islamique, ce que l’O.T.AN. dément. L’Observatoire syrien des droits de l’homme affirme que ces frappes ont visé d’autres forces rebelles islamistes ainsi qu’une brigade affiliée à l’Armée syrienne libre.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  28-30 septembre 2015 - Russie. Intervention militaire en Syrie. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 septembre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/28-30-septembre-2015-intervention-militaire-en-syrie/