27-29 juillet 1987Afrique. 23e sommet de l'O.U.A.

 

Du 27 au 29 a lieu à Addis-Abeba (Éthiopie) le sommet annuel de l'Organisation de l'unité africaine (O.U.A.). Sur les cinquante membres, à peine une quinzaine de chefs d'État ou de gouvernement se sont déplacés, ce qui confirme le manque de confiance de nombreux dirigeants africains à l'égard d'une organisation assez impuissante à se faire entendre. Pour succéder à Denis Sassou Nguesso, chef de l'État congolais, Kenneth Kaunda, chef de l'État zambien, est élu pour un an président en exercice de l'O.U.A. Au cours des débats sont abordés principalement trois grands sujets : l'apartheid, la dette extérieure africaine, dont le montant est d'environ 200 milliards de dollars, et le conflit entre le Tchad et la Libye. Hissene Habré, qui participe à son premier sommet de l'O.U.A., demande à nouveau le retrait « immédiat et inconditionnel » des Libyens de la bande d'Aouzou. Ce sommet est aussi l'occasion de nombreuses rencontres diplomatiques : ainsi a lieu la première entrevue entre le président égyptien Hosni Moubarak et Yasser Arafat, chef de l'O.L.P., depuis la fermeture des bureaux de l'O.L.P. en Égypte à la fin d'avril.

—  Universalis



Pour citer l’article

«  27-29 juillet 1987 - Afrique. 23e sommet de l'O.U.A. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/27-29-juillet-1987-23e-sommet-de-l-o-u-a/