13-18 novembre 1986France – Afrique. Sommet franco-africain au Togo

 

Du 13 au 15, la treizième conférence des chefs d'États de France et d'Afrique francophone a lieu à Lomé au Togo en présence du président François Mitterrand et du Premier ministre Jacques Chirac. Pour éviter que se renouvellent les dépassements financiers du sommet de Bujumbura de 1984, l'enveloppe débloquée par la France pour aider le Togo dans l'organisation a été fixée à 10 millions de francs. Ce sommet est marqué par deux prises de position importantes de François Mitterrand : à propos du Tchad, après le ralliement d'une partie de l'opposition au gouvernement d'Hissène Habré, la France s'engage à maintenir et même peut-être à accroître son aide militaire, puisqu'une guerre tchado-libyenne a succédé à une guerre civile ; d'autre part, l'idée d'un plan Marshall des pays du Nord au bénéfice des pays du Sud, lancée par le président Eyadema, hôte du sommet, est reprise par François Mitterrand. Le chef de l'État français, qui avait commencé sa tournée africaine par une visite en Guinée, les 12 et 13, quitte Lomé pour se rendre au Mali, les 15 et 16, puis au Burkina, les 17 et 18, tandis que Jacques Chirac fait deux escales, à l'aller au Congo et au retour en Côte-d'Ivoire.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  13-18 novembre 1986 - France – Afrique. Sommet franco-africain au Togo », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 septembre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/13-18-novembre-1986-france-afrique-sommet-franco-africain-au-togo/