Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

25-31 mai 1989

États-Unis. Sanctions commerciales envisagées contre le Japon, le Brésil et l'Inde

Le 25, Carla Hills, représentante spéciale du président pour le commerce, rend publique, aux termes de l'article 301 de la loi sur le commerce adoptée pendant l'été de 1988, la liste des pays accusés de restreindre les importations américaines. Il s'agit du Japon, de l'Inde et du Brésil ; en revanche, la C.E.E. n'y figure pas en raison de l'arbitrage en cours devant le G.A.T.T. Selon le texte de la loi, l'administration américaine dispose de dix-huit mois pour négocier avec les pays cités, avant d'appliquer des mesures de représailles pouvant aller jusqu'à l'imposition des droits de douane de 100 p. 100. Les pays visés protestent vivement contre cette procédure, et, le 31 à Paris, à l'ouverture de la conférence ministérielle de l'O.C.D.E., le représentant américain doit affronter le front uni des Européens et des Japonais qui critiquent la décision prise par Washington.

— Universalis

Événements précédents