25-30 mai 1989U.R.S.S. Grande liberté de parole à l'ouverture du Congrès des députés du peuple

 

Le 25, les deux mille deux cent cinquante membres du Congrès des députés se réunissent pour la première fois au Kremlin. Bien que 87 p. 100 de ceux-ci soient membres du P.C.U.S., l'Assemblée est une tribune inespérée pour les « progressistes », qui animent les débats, parfois houleux, retransmis en direct et suivis avidement par une population découvrant la vie parlementaire et son fonctionnement. Le jour même, Mikhaïl Gorbatchev est élu chef de l'État, fonction qu'il n'exerçait jusqu'alors qu'en tant que président du présidium du Soviet suprême.

Le 26, les députés désignent les cinq cent quarante deux membres du Soviet suprême, organe législatif permanent du Congrès. Les résultats font apparaître un succès des conservateurs : aucun des réformateurs les plus connus n'est élu.

Le 29, grâce à la démission d'un élu de Sibérie, Boris Eltsine obtient de siéger au Soviet suprême. En favorisant cette solution, Mikhaïl Gorbatchev regagne la confiance des réformateurs, un moment ébranlée.

Le 30, dans le discours qu'il prononce devant les députés, Mikhaïl Gorbatchev annonce de nouvelles réformes institutionnelles : renforcement du pouvoir parlementaire, possibilité accrue d'organiser des référendums et modification de la loi électorale.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  25-30 mai 1989 - U.R.S.S. Grande liberté de parole à l'ouverture du Congrès des députés du peuple », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 avril 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/25-30-mai-1989-grande-liberte-de-parole-a-l-ouverture-du-congres-des-deputes-du-peuple/