25-28 novembre 1992France. Visite du président François Mitterrand au Proche-Orient

 

Le 25, François Mitterrand entame une visite de deux jours en Israël, dix ans après celle, « historique », de mars 1982. Ce déplacement illustre la confiance et l'amitié retrouvées entre les deux pays au lendemain de l'arrivée au pouvoir des travaillistes à Jérusalem, et après plusieurs années de tensions liées aux prises de position de Paris sur le problème palestinien. Un accent particulier est mis sur le développement des relations économiques franco-israéliennes. Le président Mitterrand prononce un discours très modéré à l'égard de ses hôtes, auxquels il demande toutefois d'adopter « des mesures de confiance susceptibles de rendre tangible la réalité du processus de paix ».

Le 26, après avoir reçu une délégation dirigée par Fayçal Husseini, représentant modéré des Palestiniens « de l'intérieur », François Mitterrand se montre plus direct lors d'une conférence de presse. Il affirme que l'O.L.P. est bien le seul interlocuteur possible dans le camp palestinien et réaffirme le droit des Palestiniens à un État. Il se prononce en faveur d'élections dans les territoires occupés.

Les 27 et 28, il se rend en visite en Jordanie.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  25-28 novembre 1992 - France. Visite du président François Mitterrand au Proche-Orient », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/25-28-novembre-1992-visite-du-president-francois-mitterrand-au-proche-orient/