Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

23 mai-14 juin 2004

France. Victoire de l'opposition aux élections territoriales en Polynésie

Le 23, le Tahoeraa, formation proche de l'U.M.P. animée par Gaston Flosse, président du gouvernement sortant, subit un revers lors de l'élection anticipée de l'Assemblée territoriale, décidée en mars. Il n'obtient que 28 sièges sur 57, perdant la majorité qu'il détenait dans l'Assemblée sortante (29 conseillers sur 49). Cet affaiblissement du parti dominant de l'archipel depuis vingt ans profite aux indépendantistes du Tavini Huiraatira dirigé par Oscar Temaru, proche du P.S., qui obtient 27 élus (10 sur 49 dans l'Assemblée sortante). Deux autonomistes sont également élus. Le taux de participation, en forte hausse, atteint 78,3 p. 100.

Le 14 juin, l'Assemblée territoriale élit Oscar Temaru président de la Polynésie française. Cette nouvelle dénomination du chef de l'exécutif a été introduite par la réforme du statut d'autonomie de l'ancien territoire d'outre-mer, devenu « pays d'outre-mer », adoptée par le Parlement en février sur l'initiative de l'ancien président du gouvernement Gaston Flosse, sénateur U.M.P. Dans son premier discours, Oscar Temaru affirme que « l'indépendance n'est pas d'actualité ».

— Universalis

Événements précédents