23-27 février 1992Haïti. Accord sur le retour du président Jean-Bertrand Aristide et controverse sur le sort du général Cédras

 

Le 23, à Washington, les négociations menées sous l'égide de l'Organisation des États américains (O.E.A.) entre le président haïtien Jean-Bertrand Aristide, renversé le 30 septembre 1991 et en exil depuis lors, et une délégation de parlementaires haïtiens aboutissent à un accord en vue du rétablissement de la démocratie dans l'île. Celui-ci prévoit la formation d'un nouveau gouvernement provisoire dirigé par le communiste modéré René Théodore, ainsi que le respect des décisions prises par le Parlement après le coup d'État. Le père Aristide doit notamment reconnaître l'autorité du général Raoul Cédras, chef des forces armées, et devrait, en contrepartie, retrouver son poste « dans un délai raisonnable ». L'O.E.A. déclare qu'elle lèvera les sanctions contre Haïti dès que l'accord sera ratifié et que le Premier ministre aura pris ses fonctions.

Le 27, une controverse oppose le président Jean-Bertrand Aristide à plusieurs politiciens haïtiens sur le sort à réserver à l'auteur du coup d'État du 30 septembre, le général Raoul Cédras.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  23-27 février 1992 - Haïti. Accord sur le retour du président Jean-Bertrand Aristide et controverse sur le sort du général Cédras », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 mai 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/23-27-fevrier-1992-accord-sur-le-retour-du-president-jean-bertrand-aristide-et-controverse-sur-le-sort-du-general-cedras/