22 janvier 2013Israël. Victoire du Likoud aux élections législatives

 

La liste constituée par le Likoud du Premier ministre Benyamin Nétanyahou et par Israel Beitenou, la formation ultranationaliste de son ancien ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, arrive largement en tête aux élections législatives, malgré un net recul par rapport au scrutin précédent, avec 23,3 p. 100 des suffrages et seulement 31 sièges sur 120. Le parti centriste Yesh Atid, fondé en avril 2012 par l'ancien journaliste Yaïr Lapid, qui défend les classes moyennes laïques et milite en faveur de la participation des religieux à la conscription militaire, crée la surprise en obtenant 14,3 p. 100 des voix et 19 élus. Le Parti travailliste de Shelly Yachimovich arrive en troisième position, avec 11,4 p. 100 des suffrages et 15 députés. La droite ultranationaliste et religieuse de Habayit Hayehudi, dirigée par Naftali Bennett, progresse aussi, avec 9,1 p. 100 des voix et 12 sièges. Le parti religieux Shass (séfarade) obtient 8,8 p. 100 des suffrages et 11 élus, le Judaïsme unifié de la Torah (ashkénaze) 5,2 p. 100 des voix et 7 sièges, la nouvelle formation de Tzipi Livni, Hatnuah (centre droit), 5 p. 100 des voix et 6 sièges, le Meretz (gauche), 4,5 p. 100 des voix et 6 sièges, et la liste arabe, 3,6 p. 100 des voix et 4 sièges. Le parti Kadima (centre droit) de Shaul Mofaz s'écroule, avec 2,1 p. 100 des voix et seulement 2 députés. Le taux de participation est de 67,8 p. 100.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  22 janvier 2013 - Israël. Victoire du Likoud aux élections législatives », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/22-janvier-2013-victoire-du-likoud-aux-elections-legislatives/