Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

22 avril 1985

Argentine. Début du procès des chefs du régime militaire

Devant un tribunal civil s'ouvre à Buenos Aires le procès des neuf dirigeants des trois juntes militaires qui se sont succédé au pouvoir depuis le putsch de mars 1976 jusqu'à juin 1982, date de la défaite de la guerre des Malouines. Il s'agit des généraux Jorge Videla, Roberto Viola et Leopoldo Galtieri, qui furent chefs de l'État ; des amiraux Eduardo Massera, Armando Lambruschini et Jorge Anaya ; des généraux de l'armée de l'air Orlando Agosti, Basilio Lami Dozo et Omar Graffigna. À partir des 711 cas précis de violations caractérisées des droits de l'homme qui ont été retenus contre eux, ce sont toutes les méthodes illégales utilisées par les militaires dans la « lutte contre la subversion » qui sont en jugement. Les organisations de défense des droits de l'homme estiment à environ trente mille le nombre des « disparus », qui ont été arrêtés, enlevés, torturés et sont désormais considérés comme morts.

— Universalis

Événements précédents