Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

21 mars-14 avril 2009

Hongrie. Démission du gouvernement face à la crise économique

Le 21, le Premier ministre Ferenc Gyurcsany propose sa démission lors du congrès du Parti socialiste hongrois (MSzP), alors même qu'il est reconduit à la tête du parti avec 85 p. 100 des voix. Il n'a pu endiguer l'effondrement de l'économie hongroise face à la crise mondiale, a perdu la majorité parlementaire après le retrait des Démocrates libres (SzDSz, libéraux) et a été contraint de faire appel au F.M.I. pour éviter la faillite du pays.

Le 14 avril, le Parlement élit Gordon Bajnai, par 204 voix sur 385, pour succéder à Ferenc Gyurcsany. Ancien ministre de l'Économie, sans étiquette politique, il a été choisi, le 30 mars, par le MSzP et le SzDSz pour prendre les rênes du gouvernement. Il prévoit de mener une politique d'austérité fiscale et budgétaire en réduisant les retraites, les aides publiques et les salaires des fonctionnaires.

— Universalis

Événements précédents