21-30 septembre 1983Philippines. Opposition croissante au régime Marcos

 

Le 21, un mois après l'assassinat du principal leader de l'opposition, Benigno Aquino, trois cent mille personnes rassemblées à l'occasion du onzième anniversaire de l'instauration de la loi martiale convergent vers le centre de Manille en scandant des slogans demandant la démission du président Marcos. De violents affrontements avec la police font onze morts et près de deux cent cinquante blessés.

Le 22, à la télévision, le président Marcos menace de rétablir la loi martiale, qui avait été levée en 1981.

Le 23, de nouvelles manifestations ont lieu devant le palais présidentiel. Le cardinal Sin, archevêque de Manille, s'entretient avec le président Marcos et lui demande de créer un conseil national de réconciliation.

Le 25, le président Marcos annonce que les forces de l'ordre répondront désormais « à la force par la force ».

Le 30, des mesures sont prises contre la presse : des journalistes sont arrêtés, et les bureaux du Philippines Times, hebdomadaire d'opposition, sont mis sous scellés.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  21-30 septembre 1983 - Philippines. Opposition croissante au régime Marcos », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 31 juillet 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/21-30-septembre-1983-opposition-croissante-au-regime-marcos/