Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

21-29 juin 1998

Israël. Projet gouvernemental controversé du « Grand Jérusalem » et crise entre le chef de l'État et le Premier ministre

  • Article mis en ligne le

Le 21, alors que les négociations israélo-palestiniennes sont toujours dans l'impasse, le gouvernement approuve le nouveau plan de Jérusalem, qui englobe de nouveaux quartiers juifs situés à l'ouest de la ville et rattache administrativement à la capitale deux colonies juives installées sur des terres arabes expropriées au nord et à l'est. Qualifiée de « provocatrice » par Washington, cette décision traduit la volonté affirmée du Premier ministre Benyamin Nétanyahou de « renforcer la majorité juive » à Jérusalem en vue de former un « Grand Jérusalem ». Elle viole l'un des principes des accords d'Oslo de septembre 1993 qui imposait de maintenir un statu quo territorial à Jérusalem dans l'attente de la négociation du statut définitif de la Ville sainte.

Le 29, la crise qui couvait depuis plusieurs mois entre le président Ezer Weizman et Benyamin Nétanyahou éclate. Le chef de l'État, qui déplore l'isolement diplomatique croissant d'Israël, réclame des élections anticipées. Doté d'une simple autorité morale, il ne peut toutefois les imposer.

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

Événements précédents