10-14 mai 1998Israël – Autorité palestinienne. Impuissance américaine à relancer le processus de paix

 

Le 10, le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou provoque l'annulation du sommet prévu le lendemain à Washington en vue de relancer le processus de paix israélo-palestinien. Il refuse le compromis préalable présenté par les États-Unis, qui prévoyait le retrait de Tsahal de 13,1 p. 100 de la Cisjordanie occupée, en échange du lancement immédiat de négociations sur le statut final des territoires occupés. L'Autorité palestinienne, qui ne contrôle que 6 p. 100 de la Cisjordanie et dispose d'une autonomie relative sur 27 p. 100 supplémentaires, avait accepté le plan américain. Benyamin Nétanyahou renie ainsi les accords d'Hébron de janvier 1997 par lesquels il s'engageait à évacuer les zones rurales de Cisjordanie avant août 1998, en trois étapes – seule la première a été effectuée.

Le 14, des affrontements – les plus violents depuis un an – opposent des manifestants palestiniens à l'armée israélienne, en Cisjordanie et à Gaza, à l'occasion de la commémoration par les Arabes de la création de l'État hébreu, création qu'ils appellent la Nakbah, la « catastrophe ». Neuf Palestiniens sont tués.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  10-14 mai 1998 - Israël – Autorité palestinienne. Impuissance américaine à relancer le processus de paix », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/10-14-mai-1998-israel-autorite-palestinienne-impuissance-americaine-a-relancer-le-processus-de-paix/