Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

1er-11 avril 1998

Israël - Autorité palestinienne. Polémique entre l'Autorité palestinienne et le Hamas après la mort d'un dirigeant islamiste

  • Article mis en ligne le

Le 1er, la police palestinienne déclare que l'un des chefs militaires de la branche armée du Hamas, Mohiedine El Sharif, dont le corps avait été retrouvé le 29 près des décombres d'une voiture piégée, à Ramallah, a en fait été tué par balles. Particulièrement recherché, il était considéré comme le successeur de l'artificier Yehia Ayache, tué par les services de sécurité israéliens en janvier 1996. Le Hamas accuse Israël de la mort de Mohiedine El Sharif et menace l'État hébreu de représailles. Jérusalem dément.

Le 6, au terme de son enquête, la police palestinienne affirme que Mohiedine El Sharif a été tué par un autre membre du Hamas, ce que le mouvement islamiste nie. D'autres voix contestent le règlement de compte interne, qui serait sans précédent au sein du Hamas, et attribuent la mort du chef militaire du Hamas à la police palestinienne.

Le 11, la police palestinienne, qui a interpellé les jours précédents plusieurs responsables politiques du Hamas, annonce l'arrestation de celui qu'elle tient pour le principal suspect de la mort de Mohiedine El Sharif, Imad Awadallah.

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

Événements précédents