2-24 avril 2018Israël. Abandon du programme d'expulsion des migrants africains.

 

Le 2, le Premier ministre Benyamin Nétanyahou annonce l’abandon du programme controversé d’expulsion de quelque trente-huit mille immigrés clandestins majoritairement érythréens et soudanais, que le gouvernement a présenté en janvier. Le 15 mars, la Cour suprême avait ordonné la suspension du programme, faute d’argumentaire légal. Benyamin Nétanyahou annonce également la conclusion d’un accord avec le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), qui prévoit le transfert de seize mille migrants vers des pays développés et le maintien des autres en Israël où ils bénéficieraient de programmes d’insertion professionnelle et pourraient demander le statut de réfugié. Quelques heures plus tard, sous la pression des nationalistes religieux membres de sa coalition, Benyamin Nétanyahou suspend l’accord avec le HCR, qu’il dénonce le lendemain.

Le 15, la Cour suprême ordonne la libération de quelque deux cents migrants africains détenus dans un centre de rétention du sud du pays. Les juges indiquent qu’aucun accord n’a encore été formalisé entre Israël et les pays d’accueil pressentis, Ouganda et Rwanda.

Le 24, alors que plusieurs organisations non gouvernementales ont saisi la Haute Cour de justice, le gouvernement annonce l’abandon du programme d’expulsion de migrants.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  2-24 avril 2018 - Israël. Abandon du programme d'expulsion des migrants africains. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-24-avril-2018-abandon-du-programme-d-expulsion-des-migrants-africains/