2-18 juin 2013Syrie. Chute de Qoussair et confirmation de l'utilisation d'armes chimiques par le régime

 

Le 2, des affrontements meurtriers opposent des insurgés au Hezbollah libanais – qui soutient l'armée syrienne – à la frontière libano-syrienne, près de la ville de Qoussair, contrôlée par la rébellion et assiégée par l'armée depuis mai.

Le 4, sur la foi des résultats de l'analyse des échantillons rapportés de Syrie, en mai, par des journalistes du Monde, le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius déclare que « la France a désormais la certitude que le gaz sarin a été utilisé en Syrie à plusieurs reprises et de façon localisée ». Londres affirme être parvenu à la même conclusion.

Le 5, l'armée annonce la reconquête de Qousseir, que les rebelles ont évacuée après plus de deux semaines de combats qui ont fait des centaines de morts.

Le 7, deux journalistes français, le grand reporter Didier François et le photographe Édouard Élias, sont enlevés près d'Alep.

Le 13, Washington reconnaît à son tour l'usage d'armes chimiques par le régime de Bachar al-Assad et annonce pour la première fois son intention de fournir un « soutien militaire » direct à la rébellion.

Le 14, la Russie ne juge « pas convaincantes » les preuves apportées par les États-Unis.

Les 17 et 18, lors du sommet du G8 réuni à Enniskillen, en Irlande du Nord, les chefs d'État et de gouvernement occidentaux ne parviennent pas à un accord avec le président russe Vladimir Poutine sur la crise syrienne.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  2-18 juin 2013 - Syrie. Chute de Qoussair et confirmation de l'utilisation d'armes chimiques par le régime », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-18-juin-2013-chute-de-qoussair-et-confirmation-de-l-utilisation-d-armes-chimiques-par-le-regime/