1er septembre 1992Sénégal. Troubles meurtriers en Casamance

 

De violents affrontements opposent l'armée aux maquisards indépendantistes du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (M.F.D.C.) à Kaguitt, à la frontière de la Guinée-Bissau. Le bilan officiel fait état d'une cinquantaine de morts. Dès le lendemain, l'armée lance une vaste opération de ratissage dans toute cette région du sud du pays, qui est soumise à un blocus total. Ce sont les combats les plus meurtriers survenus dans la province irrédentiste, « grenier à riz » du Sénégal, depuis le début des troubles en 1983. La répression avait alors décapité le mouvement indépendantiste, qui n'avait repris ses actions qu'en avril 1990. En mai 1991, un accord de cessez-le-feu avait été signé à Bissau par le gouvernement et le M.F.D.C. Mais les extrémistes des deux bords sont encouragés par l'appel des forces politiques de Dakar à la restauration de l'autorité de l'État en Casamance.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er septembre 1992 - Sénégal. Troubles meurtriers en Casamance », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-septembre-1992-troubles-meurtriers-en-casamance/