Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

1er-5 août 2011

États-Unis. Crise de la dette américaine

Le 1er, le président Obama, le leader démocrate du Sénat Harry Reid et le président républicain de la Chambre des représentants John Boehner parviennent à un accord sur le relèvement du plafond de la dette qui permet au pays d'éviter un défaut de paiement. Cet accord entérine la hausse de 2 100 milliards de dollars du montant autorisé de la dette publique, mettant ainsi l'exécutif à l'abri d'une nouvelle crise budgétaire jusqu'en 2013 – la dette des États-Unis ayant atteint 14 300 milliards de dollars. L'accord prévoit aussi des coupes à hauteur de 1 000 milliards de dollars dans les dépenses publiques sur dix ans, dont 350 milliards dans le domaine militaire. Une baisse supplémentaire des dépenses d'environ 1 500 milliards de dollars sur dix ans doit être décidée par une commission parlementaire bipartite d'ici à la fin de novembre. Enfin, une réduction de 4 p. 100 des dépenses de l'assurance-santé pour les personnes âgées et pour les pauvres est programmée; elle ne devrait toutefois pas affecter les droits des malades. Le président Obama ne parvient pas à imposer le principe d'une taxation des plus hauts revenus.

Le 1er également, la Chambre des représentants adopte, par 269 voix contre 161, la loi du relèvement du plafond de la dette. L'aile gauche du Parti démocrate et le Tea Party, la branche ultraconservatrice au sein du Parti républicain, votent contre.

Le 2, jour de la date limite du défaut de paiement, le Sénat adopte également la loi. Celle-ci est aussitôt promulguée par le président Obama.

Le 3, l'agence de notation financière chinoise Dagong dégrade la note de la dette souveraine des États-Unis de A+ à A. Cette note était déjà descendue de AA à A+ en novembre 2010.

Le 5, l'agence de notation américaine Standard & Poor's abaisse la note de la dette souveraine des États-Unis de AAA à AA+. Il s'agit de la première mesure de ce type à l'encontre de Washington dans l'histoire des grandes agences de notation. Standard & Poor's justifie sa décision en évoquant le « risque politique » lié au déficit public croissant du pays et l'insuffisance de la loi de relèvement du plafond de la dette. Première créancière étrangère des États-Unis, la Chine réagit en affirmant qu'elle « a désormais tous les droits d'exiger des États-Unis qu'ils s'attaquent à leur problème structurel de dette ».

— Universalis

Événements précédents

  • 8-21 juillet 2011 États-Unis. Dernier vol de la navette spatiale

    Du 8 au 21, la navette Atlantis effectue le cent trente-cinquième et dernier vol d'une navette spatiale, avec quatre astronautes à son bord. Atlantis transporte un module destiné à la station spatiale internationale. La navette américaine avait effectué son premier vol en avril 1981. L'histoire...

  • 1er-25 juillet 2011 France - États-Unis. Rebondissements dans l'affaire Strauss-Kahn

    Le 1er, le New York Times fait état d'un rebondissement dans l'affaire du viol présumé d'une femme de chambre de l'hôtel Sofitel de Manhattan, Nafissatou Diallo, par l'ancien directeur général du F.M.I. Dominique Strauss-Kahn, en mai. Il affirme que les enquêteurs auraient noté des « lacunes majeures...

  • 14-25 mai 2011 France - États-Unis. Arrestation de Dominique Strauss-Kahn

    Le 14, la police de New York interpelle Dominique Strauss-Kahn à l'aéroport John-Fitzgerald-Kennedy, à bord de l'avion qui devait le ramener en France. Conduit au commissariat de Harlem, le directeur général du F.M.I. et candidat socialiste potentiel à l'élection présidentielle française de 2012 se voit...

  • 1er-18 mai 2011 États-Unis - Pakistan. Mort d'Oussama ben Laden, chef d'Al-Qaida

    Le 1er, le président Barack Obama annonce la mort d'Oussama ben Laden, tué le jour même par un commando héliporté américain à Abbottabad, au nord d'Islamabad, au Pakistan. « Justice est faite », commente le président américain qui précise toutefois qu'« il ne fait aucun doute qu'Al-Qaida va continuer...

  • 27 avril 2011 États-Unis. Tornades meurtrières

    De puissantes tornades traversent l'Alabama et les États environnants: Tennessee, Mississippi, Georgie, Virginie, Kentucky, faisant au moins trois cent vingt-quatre morts et causant de nombreux dégâts dans cette région où une population pauvre habite souvent dans des mobil-homes ou des caravanes....

  • 24 février 2011 États-Unis. Boeing vainqueur de l'appel d'offres pour les avions ravitailleurs de l'armée

    Le Pentagone accorde à Boeing – et non à son concurrent, le constructeur européen E.A.D.S. – le marché des avions ravitailleurs américains. Le contrat a déjà été annulé à deux reprises, après avoir été attribué une première fois à Boeing en mai 2002, puis à E.A.D.S. en février 2008. Ce contrat porte...

  • 19-22 janvier 2011 Chine - États-Unis. Visite du président Hu Jintao aux États-Unis

    Du 19 au 22, Hu Jintao effectue la première visite d'État d'un président chinois aux États-Unis depuis 1997. Après des mois de tensions économiques et diplomatiques, le président Obama appelle de ses vœux une « normalisation » des relations entre les deux pays. Hu Jintao et Barack Obama évoquent notamment...

  • 8-12 janvier 2011 États-Unis. Attentat lors d'un meeting politique

    Le 8, un jeune homme déséquilibré ouvre le feu lors d'un meeting politique à Tucson (Arizona), tuant six personnes et en blessant plusieurs autres grièvement, dont la représentante démocrate Gabrielle Giffords. Cette dernière faisait l'objet d'une violente campagne conduite par les républicains – et...

  • 22 décembre 2010 États-Unis. Ratification du traité S.T.A.R.T

    Le 22, le Congrès ratifie le traité S.T.A.R.T. signé par les États-Unis et la Russie le 8 avril. Le texte prévoit la réduction de l'arsenal nucléaire des deux pays à 1 550 têtes et 700 vecteurs en sept ans. Le président Obama obtient le soutien des républicains en acceptant d'augmenter, au sein du budget...

  • 28 novembre 2010 États-Unis. Diffusion de documents diplomatiques par « WikiLeaks »

    À partir du 28, le site Internet WikiLeaks et cinq journaux – Le Monde, The New York Times, The Guardian, El Pais et Der Spiegel – publient le contenu de quelque deux cent cinquante mille télégrammes diplomatiques échangés entre le département d'État américain et ses ambassades et consulats entre...